Navigation – Plan du site

AccueilNuméros14DossierFalk Bretschneider, Julie Claustr...

Dossier

Falk Bretschneider, Julie Claustre, Isabelle Heullant-Donat et Élisabeth Lusset, Le cloître et la prison, les espaces de l’enfermement, webdocumentaire : <http://cloitreprison.fr/>

Sara Guindani
p. 131-132

Texte intégral

1Nous venons de vivre une expérience de « confinement » sans précédent, autant pour son étendue géographique que pour le nombre de personnes qui l’ont partagée. Tout à coup, et pendant presque deux mois, le simple fait de passer le seuil de son domicile était devenu un événement exceptionnel soumis à des normes et à des temporalités strictes. Si les répercussions sanitaires du confinement ont été plutôt évidentes, les effets subjectifs et psychiques sont plus problématiques à évaluer et poussent à réinterroger la question des libertés individuelles.

2Dans ce contexte, le webdocumentaire sorti en 2018 Le cloître et la prison, les espaces de l’enfermement, où la dialectique incessante entre la liberté et ce qui est censé être son contraire (assujettissement, contrainte, captivité, isolement…) est omniprésente, semble aujourd’hui directement en prise avec l’actualité.

3Il s’agit d’un projet ambitieux mené par quatre historiens qui proposent une visite interactive sur l’histoire des espaces de l’enfermement en Europe du Moyen Âge au xxe siècle, à travers le « cas » de l’abbaye-prison de Clairvaux. L’excursus est organisé à travers neuf lieux clés : mur, porte, bâtiment des convers, réfectoire, église, dortoir, grand cloître, quartier disciplinaire et infirmerie, auxquels s’ajoute le petit Clairvaux, premier site d’implantation du monastère.

4Ces espaces, évoqués avec autant de précision que de passion, grâce aux propos liminaires de Jean-François Leroux, président de l’association Renaissance de l’abbaye de Clairvaux, deviennent aussi l’occasion d’entamer une discussion plus large sur différentes facettes de l’enfermement.

5Chacune des thématiques est interrogée au travers d’une riche mobilisation de documents historiques (textes, plans, lettres, photographies, peintures…) associés à des entretiens très vivants avec des spécialistes qui approfondissent une problématique spécifique.

6Sont ainsi mises en lumière non seulement les analogies, les différences et les transformations entre les enfermements monastique et pénitentiaire, mais aussi les règles qui les ordonnent et les régissent, engendrant de véritables microsociétés, autant du point de vue des normes que des subjectivités.

7Les activités les plus quotidiennes telles que manger, dormir ou circuler révèlent ainsi les valeurs que les mondes monastique ou carcéral leur confèrent au fil du temps.

8Et si le webdocumentaire montre que ces espaces sont sans aucun doute des lieux de souffrance et de soumission (le chapitre intitulé de manière évocatrice « Surveiller – Punir » est à ce titre particulièrement impressionnant), il considère les dynamiques de création et de réappropriation de l’espace par les sujets. Dans un entretien filmé, Isabelle Heullant-Donat et Falk Bretschneider rappellent quelques-unes de ces stratégies de réappropriation, qui font en sorte, par exemple, que les traits gravés sur les murs de la cellule marquent la survivance de la temporalité chronologique et biographique dans le flux uniforme des journées de reclus.

9Ce webdocumentaire permet d’appréhender les deux espaces d’enfermement que sont le monastère et la prison non pas comme des lieux totalement hermétiques à la société, mais bien comme son négatif (au sens photographique du terme) ou son ombre, dans un rapport d’interdépendance et d’échanges incessants.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sara Guindani, « Falk Bretschneider, Julie Claustre, Isabelle Heullant-Donat et Élisabeth Lusset, Le cloître et la prison, les espaces de l’enfermement, webdocumentaire : <http://cloitreprison.fr/> », Socio, 14 | 2020, 131-132.

Référence électronique

Sara Guindani, « Falk Bretschneider, Julie Claustre, Isabelle Heullant-Donat et Élisabeth Lusset, Le cloître et la prison, les espaces de l’enfermement, webdocumentaire : <http://cloitreprison.fr/> », Socio [En ligne], 14 | 2020, mis en ligne le 19 novembre 2020, consulté le 25 janvier 2021. URL : http://journals.openedition.org/socio/10721 ; DOI : https://doi.org/10.4000/socio.10721

Haut de page

Auteur

Sara Guindani

est philosophe, psychologue clinicienne et psychanalyste. Ses recherches portent sur les arts, la philosophie et la psychanalyse, et notamment sur le rapport entre image et écriture dans le processus remémoratif. Elle a travaillé en ce sens sur l’œuvre de Marcel Proust et sur l’influence que celle-ci a eue sur la pensée philosophique contemporaine (Merleau-Ponty, Deleuze, Barthes). Parmi ses publications, citons Lo stereoscopio di Proust. Pittura, fotografia e fantasmagoria nella Recherche (Milan, Mimesis, 2005) ; Effetti di verità: documenti e immagini tra storia e finzione (codirigé avec Marco Piazza, Rome, Roma Tre-Press, 2016) ; « From Transparency to “Trumparency” », dans Angela Condello et Tiziana Andina, Post-Truth, Philosophy and Law (New York, Routledge, 2019).

Haut de page

Droits d’auteur

© Éditions de la Maison des sciences de l’homme

Haut de page
  • Logo Éditions de la Maison des sciences de l'homme
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search