Navigation – Plan du site

AccueilNumérosN°1, vol. 4EnquêtesQui rêve du logement social ?Annexe 3 : Tableau 3 : Facteurs expl(…)

Qui rêve du logement social ?

Annexe 3 : Tableau 3 : Facteurs explicatifs de la probabilité de demander un logement social (régression logistique)

Pascale Dietrich-Ragon

Texte intégral

1Cette régression logistique analyse les facteurs explicatifs de la probabilité de demander un logement social.

  • 1  Pour évaluer le nombre de défauts de qualité, les critères suivant ont été retenus : froid lié à d (...)
  • 2  On considère que le ménage rencontre des problèmes d’emploi si la personne de référence ou son con (...)

Model 1

Model 2

Variables

coefficient

Significativité

coefficient

Significativité

Intercept

-2.99

***

-0.85

***

Qualité de l’habitat1 :

0 défaut

Réf.

Réf.

1 défaut

0.40

n.s.

0.38

n.s.

2 défauts

0.03

n.s.

0.00

n.s.

3 défauts et plus

1.05

***

1.00

***

Taux d’effort net

- de 30 %

Réf.

Réf.

de 30 à 40 %

-0.28

n.s.

-0.26

n.s.

+ de 40 %

-0.04

n.s.

-0.16

n.s.

Situation familiale

Couple avec enfant(s)

Réf.

Réf.

Personne seule

-0.30

n.s.

-0.39

*

Couple sans enfant(s)

-0.01

n.s.

-0.08

n.s.

Famille monoparentale

1.08

***

1.03

***

Nationalité de la personne de référence

Français

Réf.

Réf.

Français par naturalisation

0.72

**

0.89

***

Union européenne

-0.06

n.s.

0.38

n.s.

Maghreb

1.82

***

2.00

***

Autre Afrique

1.17

***

1.30

***

Autre

0.15

n.s.

0.27

n.s.

Situation par rapport à l’emploi2

Pas de problème d’emploi

Réf.

Réf.

Problème d’emploi

0.41

**

0.48

***

Catégorie socioprofessionnelle

Cadre

Réf.

Ouvrier

0.95

***

Employé

0.50

*

Profession intermédiaire

0.12

n.s.

Professions libérales et indépendantes

0.39

n.s.

Sans activité

-0.44

n.s.

Niveau de diplôme

>bac+2

Réf.

Bac à bac+2

-0.20

n.s.

<bac

0.23

n.s.

Aucun diplôme

0.33

n.s.

Catégorie socioprofessionnelle selon le niveau de diplôme de la personne de référence

Diplôme>bac+2 et cadre

Réf.

Diplôme>bac+2 et pas cadre

0.56

*

Diplôme<bac+2

0.64

**

Age de la personne de référence

Moins de 35 ans

Ref.

35-44 ans

0.18

n.s.

0.21

n.s.

45-54 ans

-0.41

n.s.

-0.29

n.s.

55 ans ou plus

-0.72

**

-0.50

**

Lieu de résidence

Quartier pauvre de banlieue

Réf.

Ref.

Quartier aisé de banlieue

-0.20

n.s.

-0.43

n.s.

Quartier moyen de banlieue

-0.26

n.s.

-0.34

n.s.

Paris

-0.07

n.s.

-0.26

n.s.

Source : enquête Logement, INSEE, 2006.

Champ : ménages habitant en Ile-de-France qui ne sont pas logés dans le parc social et ne sont pas propriétaires de leur logement.

* P < 0.05 ; ** P < 0.01 ; *** P < 0.001 ; n.s. : non significatif.

Effectif : 2929

Lecture : Toutes choses égales par ailleurs, les ménages dont la personne de référence détient un diplôme supérieur à Bac + 2 et n’est pas cadre ont significativement plus de chances de déposer une demande de logement social que ceux dont la personne de référence détient un diplôme supérieur à Bac + 2 et est cadre.

Remarque : Le sexe n’est pas contrôlé car cette variable est apparue non significative dans une première régression. Son effet semble notamment « capté » par la variable « situation familiale » : les familles monoparentales demandeuses sont en effet à 89 % des femmes seules avec enfants.

Dans la présente régression, le lieu de résidence n’apparaît pas significatif. On peut supposer que cette variable est liée à la situation sociale des individus. De surcroît, par sélection de la population d’étude, le fait d’avoir écarté les ménages logés dans le parc social, très présents dans les quartiers pauvres de banlieue, explique aussi la faible significativité de cette variable.

Haut de page

Notes

1  Pour évaluer le nombre de défauts de qualité, les critères suivant ont été retenus : froid lié à des problèmes de chauffage, froid lié à des problèmes d’isolation, vandalisme ou négligence dans les parties communes, encastrement de l’installation électrique des pièces d’habitation, équipement du logement en prise de terre, existence de signes d’humidité sur certains murs du logement, état des fenêtres, inondation dans le logement au cours des 12 derniers mois à cause de fuites d’eau.

2  On considère que le ménage rencontre des problèmes d’emploi si la personne de référence ou son conjoint est au chômage ou  si au moins un membre du ménage a perdu son emploi au cours des quatre dernières années.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Pascale Dietrich-Ragon, « Annexe 3 : Tableau 3 : Facteurs explicatifs de la probabilité de demander un logement social (régression logistique) », Sociologie [En ligne], N°1, vol. 4 |  2013, mis en ligne le 28 février 2013, consulté le 27 septembre 2022. URL : http://journals.openedition.org/sociologie/1630

Haut de page

Auteur

Pascale Dietrich-Ragon

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search