Navigation – Plan du site

L’espace contemporain des goûts culturels

Homologies structurales entre domaines de pratiques et entre classes sociales
The contemporary space of cultural tastes. Structural homologies between cultural fields and between social classes
Nicolas Robette et Olivier Roueff

Résumés

Cet article vise deux objectifs. D’une part, il s’agit de tester statistiquement l’hypothèse des homologies structurales. Dans La Distinction, les graphiques globaux (Bourdieu, 1979, pp.140‑141) étaient réalisés à la main à partir de plusieurs analyses partielles (de Saint‑Martin, 2013, pp.29‑44). Or, grâce à l’enquête Pratiques culturelles des Français menée en2008 par le ministère de la Culture et grâce à l’analyse factorielle de tableaux multiples (AFM), il est ici possible d’observer la morphologie de quatre espaces de goûts culturels différents (télévision, musique, cinéma, livre), ainsi que celle des espaces gustatifs spécifiques aux classes bourgeoises, intermédiaires et populaires, afin d’évaluer méthodiquement si leurs principes structurants respectifs sont similaires et d’interpréter les éventuelles variations observées. D’autre part, l’objectivation statistique actualise au passage les descriptions de La Distinction, qui concernent essentiellement les années1960. Elle permet aussi de remettre à l’agenda l’interprétation du «milieu» de l’espace social en établissant qu’il existe de nombreuses raisons, pour une modalité de goût, de se situer dans la région médiane de l’espace social. Tout concourt ici à remettre en cause la possibilité d’objectiver statistiquement un univers de goûts qui serait spécifique aux classes dites «moyennes».

The contemporary space of cultural tastes. Structural homologies between cultural fields and between social classes

This article has two goals. On the one hand, it proposes a statistical test of the hypothesis of structural homologies. In La Distinction, the global graphics (Bourdieu, 1979, pp.140‑141) were made by hand from several partial analyses (de Saint Martin, 2013, pp.29‑44). Thanks to the survey “Pratiques Cultu­relles des Français,” conducted in2008 by the Ministry of Culture, and through a Multiple Factor Analysis (FMA), it is now possible to observe within a unique set of calculations the morphology of four different cultural spaces (television, music, cinema, reading), as well as the cultural spaces of the bourgeois, intermediate, and popular classes. Are their underlying principles similar? Are any observed changes interpretable? On the other hand, this statistical analysis updates the descriptions of tastes offered by La Distinction, which mainly concerns the 1960s. It also makes it possible to put on the agenda the definition of the “middle” of the social space by showing that there are many reasons for a taste modality of being in the middle region of the social space. Thus, the article questions the possibility of statistically objectifying a world of tastes that would be specific to a “middle” class (between popular and bourgeois classes).

Haut de page

Accès au texte / extrait

Plan

Construire un espace des goûts
Combiner le maximum de formes d’expression du goût
Construire séparément les différents espaces de goûts ?
Les quatre espaces de goûts sont‑ils homologues ?
Des principes de polarisation homologues
Des univers de goût homologues
Les homologies entre goûts bourgeois, intermédiaires et populaires
L’homologie des goûts de classe
Les spécificités de chaque classe sociale en matière de goût
Les goûts du milieu : des goûts moyens ?
Conclusion : un espace social multidimensionnel au‑delà de la composition du capital ?

Aperçu du début du texte

Depuis la parution de La Distinction en 1979, de nombreux travaux ont discuté, développé, amendé, approfondi… l’analyse de l’espace social des styles de vie qui y était proposée. L’ouvrage a ouvert un espace international d’investigation sociologique qui est loin de se tarir, comme en atteste par exemple le colloque Trente ans après la Distinction organisé en 2010 (Coulangeon & Duval, 2013, 2014), et malgré le retrait relatif du langage des classes sociales autour des années 1990. Plusieurs équipes ont même reproduit la démarche globale qui y était mise en œuvre afin d’étudier l’ensemble de l’espace social des styles de vie d’un même tenant au‑delà des seuls goûts culturels, comme c’est le cas dans La Distinction – en Australie (Bennett et al., 1999), en Norvège (Rosenlund, 2000), à Porto (Borges Pereira, 2005), à Aalborg au Danemark (Prieur et al., 2008), en Grande‑Bretagne (Bennett et al., 2009). Ce n’est pas le cas en France.

Pourtant, la connaissance de certaines dimensions des ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Nicolas Robette et Olivier Roueff, « L’espace contemporain des goûts culturels », Sociologie [En ligne], N° 4, vol. 8 |  2017, mis en ligne le 07 janvier 2018, consulté le 20 octobre 2018. URL : http://journals.openedition.org/sociologie/3260

Haut de page

Auteurs

Nicolas Robette

nicolas.robette@uvsq.fr
Maitre de conférence en sociologie-démographie, CREST-LSQ - Laboratoire de Sociologie Quantitative, 60 rue Étienne Dolet, 92240 Malakoff, France

Olivier Roueff

olivier.roueff@cnrs.fr
Chargé de recherche en sociologie, CNRS/CRESPPA-CSU - Cresppa-CSU, 59-61 rue Pouchet, 75849 Paris cedex 17, France

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page