Navigation – Plan du site
« C’est génétique » : ce que les twin studies font dire aux sciences sociales

Annexes électroniques de l’article « “C’est génétique” : ce que les twin studies font dire aux sciences sociales »

Julien Larregue

Texte intégral

1En complément des analyses présentées dans l’article, nous avons souhaité mettre à la disposition des lecteurs un certain nombre de documents supplémentaires qui ne pouvaient pas être intégrés ou joints à la version imprimée.

Graphique A1 : Fréquence d’apparition en pourcentages de l’expression « twin studies » dans le corpus de livres Google, 1900-2008

Source des données : Google Books (Ngram Viewer), corpus « American English »

Note de lecture : Le pourcentage désigne la fréquence du bigramme (expression composée de deux mots) recherché (« twin studies ») parmi l’ensemble des bigrammes contenus dans les livres du corpus Google rédigés en anglais et publiés aux États-Unis. Par exemple, le bigramme « twin studies » représentait 0,00000002% de l’ensemble des bigrammes pour l’année 1950, contre 0,00000017% en 2008.

Remarque : Les résultats font apparaître le pourcentage de livres du corpus comprenant les termes recherchés. Étant donné qu’il s’agit de la fréquence relative calculée par année, l’évolution n’est pas dépendante de la plus ou moins grande taille du corpus de livres.

Graphique A2 : Analyse factorielle des correspondances des résumés des articles de sciences sociales (= 104 articles)

Source des données : Web of Science

Note de lecture : La distance entre les différents nœuds du graphique équivaut à la plus ou moins grande hétérogénéité lexicale des résumés des articles du corpus. Plus deux articles sont proches, plus les termes utilisés dans leur résumé le sont aussi. Inversement, une distance graphique correspond à une distance lexicale. Ainsi voit-on apparaître des sous-espaces disciplinaires qui se démarquent des autres, en particulier la criminologie et l’économie, tandis qu’une autre partie des articles gravite autour d’un centre interdisciplinaire où les articles de sociologie, de science politique et d’économie sont les plus représentés.

Remarque : Analyses lexicales réalisées avec le logiciel Iramuteq.

Tableau A1 : Termes les plus fréquents dans le résumé des articles du corpus par discipline (= 104 articles)

Criminologie

Économie

Science politique

Sociologie

genetic

73

twin

99

political

82

genetic

44

control

61

school

75

genetic

46

twin

39

study

51

estimate

56

twin

42

environment

26

influence

45

effect

40

study

27

effect

24

behavior

40

genetic

36

social

24

study

22

factor

37

find

33

behavior

24

influence

21

twin

32

education

31

trait

23

political

18

research

30

sample

28

gene

22

share

16

finding

28

result

28

influence

21

result

16

effect

28

study

27

environmental

19

environmental

16

result

27

return

25

environment

18

suggest

14

environmental

27

health

24

result

17

health

12

low

25

family

23

attitude

16

variance

11

examine

21

variation

21

relationship

15

social

11

antisocial

21

economic

21

ideology

14

variance

11

Source des données : Web of Science

Note de lecture : La lecture du tableau s’effectue de façon horizontale. Par exemple, le terme twin apparaît à 32 reprises dans le résumé des articles de criminologie, contre 99 en économie, 42 en science politique et 39 en sociologie.

Remarque : Analyses lexicales réalisées avec le logiciel Iramuteq. Seuls les mots qui apparaissaient dans plus d’un article de la discipline concernée ont été incorporés. Une lemmatisation a été effectuée afin de regrouper les termes appartenant à une même famille.

Tableau A2 : Termes les plus fréquents dans le résumé des articles du corpus, toutes disciplines confondues (= 104 articles)

Mot

Occurences

twin

212

genetic

204

study

128

influence

105

effect

103

political

100

result

88

school

81

estimate

75

control

75

environmental

74

behavior

73

environment

72

factor

68

find

59

health

56

finding

56

sample

55

gene

55

research

52

Source des données : Web of Science

Note de lecture : La lecture du tableau s’effectue de façon horizontale. Par exemple, le terme « twin » apparaît à 212 reprises dans l’ensemble des résumés des 104 articles du corpus.

Remarque : Analyses lexicales réalisées avec le logiciel Iramuteq.

Tableau A3 : Liste des principaux registres de jumeaux par pays

Pays

Registres

Allemagne

Berlin Twin Register

Jena Twin Registry

Australie

Australian Twin ADHD Project (ATAP)

Australian Twin Register

Genetic Epidemiology of The Queensland Institute of Medical Research

Western Australian Twin Register

Belgique

East Flanders Prospective Twin Survey

Canada

University of British Columbia Twin Project

Chili

Chilean School-Age Children Twin Registry

Chine

Chinese National Twin Program (CNTP)

Guangzhou Twin Registry

Qingdao Twin Registry

Corée du Sud

Korean Twin Study

Seoul Twin Family Study

Danemark

The Danish Twin Registry

Espagne

The Murcia Twin Registry

Etats-Unis

Avera Twin Register

California Twin Program

Colorado Twin Registry

Duke Twins Study of Memory in Aging

Florida State Twin Registry

Fullerton Virtual Twin Study

Georgia Cardiovascular Twin Study

Michigan State University Twin Registry (MSUTR)

Mid-Atlantic Twin Registry

Minnesota Twin Registry

NAS-NRC Twin Registry

National Longitudinal Study of Adolescent Health (Add Health)

PennTwins

Pittsburgh Registry of Infant Multiplets

Southern California Twin Register at the University of Southern California

Southern Illinois Twins

University of Washington Twin Registry

Vietnam Era Twin Study of Aging (VETSA)

Wisconsin Twin Panel

Finlande

Finnish Twin Cohort Study

Hongrie

Hungarian Twin Registry

Israël

The Longitudinal Israeli Study of Twins

Italie

Italian Twin Register

Japon

Osaka University Aged Twin Registry

Registry of Adolescent and Young Adult Twins in the Tokyo Area

Tokyo Twin Cohort Project

Twin Database of the Secondary School Attached to the Faculty of Education of the University of Tokyo

Malaysie

National Malaysian Twin Registry

Norvège

Norwegian Twin Registries

Pays-Bas

Netherlands Twin Register

Royaume-Uni

UK Adult Twin Registry

Birmingham Registry for Twin and Heritability Studies

North of England Multiple Pregnancy Register

Sri Lanka

National Twin Registry of Sri Lanka

National Twin Registry of Sri Lanka 2

Suède

Swedish Twin Registry

Swedish Young Male Twins Study

Taiwan

Taipei Adolescent Twin/Sibling Family Study I

Taipei Adolescent Twin/Sibling Family Study II

Source des données : Ce tableau a été établi à partir de la liste des registres fournie sur le site internet de l’International Society for Twin Studies (http://www.twinstudies.org/​information/​twinregisters/​). Ces données ont été complétées à partir d’un numéro spécial consacré aux twin studies publié par la revue Twin Research and Human Genetics en 2006 (https://www.cambridge.org/​core/​journals/​twin-research-and-human-genetics/​issue/​CBA4B5EC202C21D2E37753B230D0D745).

Note de lecture : La lecture du tableau s’effectue de façon horizontale. Les registres comprenant différentes générations de jumeaux ont été comptabilisés plusieurs fois. C’est par exemple le cas du National Twin Registry of Sri Lanka, qui contient deux registres différents.

Remarque : Les États-Unis sont le pays le plus représenté avec un total de 19 registres de jumeaux. La France est notablement absente de cette liste.

Tableau A4 : Liste de traits pour lesquels un coefficient d’héritabilité substantiel (0,25 et plus) a été obtenu en génétique comportementale

Source du tableau : Freese J., 2008, « Genetics and the Social Science Explanation of Individual Outcomes », American Journal of Sociology, vol. 114, no 1, p. 11.

Note de lecture : L’ordre de présentation des différents traits est alphabétique et indépendant du coefficient d’héritabilité obtenu.

Remarque : Le caractère substantiel de l’héritabilité a été établi de façon arbitraire par Jeremy Freese en fixant un seuil de 25%. L’écart-type peut néanmoins être important entre les coefficients d’héritabilité des différents traits de comportement recensés puisqu’il est susceptible d’osciller entre 25% et 100%.

Haut de page

Table des illustrations

Légende Source des données : Google Books (Ngram Viewer), corpus « American English »
URL http://journals.openedition.org/sociologie/docannexe/image/3527/img-1.png
Fichier image/png, 59k
Légende Source des données : Web of Science
URL http://journals.openedition.org/sociologie/docannexe/image/3527/img-2.png
Fichier image/png, 238k
Légende Source du tableau : Freese J., 2008, « Genetics and the Social Science Explanation of Individual Outcomes », American Journal of Sociology, vol. 114, no 1, p. 11.
URL http://journals.openedition.org/sociologie/docannexe/image/3527/img-3.png
Fichier image/png, 634k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Julien Larregue, « Annexes électroniques de l’article « “C’est génétique” : ce que les twin studies font dire aux sciences sociales » », Sociologie [En ligne], N° 3, vol. 9 |  2018, mis en ligne le 21 septembre 2018, consulté le 14 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/sociologie/3527

Haut de page

Auteur

Julien Larregue

larregue.julien@uqam.ca
Post-doctorant, Chaire de recherche du Canada en histoire et sociologie des sciences, Université du Québec à Montréal - Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie, Université du Québec à Montréal, CP 8888, succ. Centre-ville, Montréal (Québec), H3C 3P8, Canada

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page