Navigation – Plan du site

Refaire des « taupes » : gouverner le silence des prêtres homosexuels à l’heure du mariage gay

The Remaking of “moles” : Governing gay priests’ silence at the time of gay marriage
Josselin Tricou

Résumés

Cet article explique, à partir d’une enquête multi‑sites, l’état paradoxal de la pratique ecclésiale du secret qui préside à la gestion de l’homosexualité chez les clercs de l’Église catholique en Occident. Dans un environnement institutionnel marqué par une libéralisation relative de la conjugalité homosexuelle et un appel à l’authenticité en matière de sexualité, on montrera que l’institution éprouve la nécessité de réaménager la probabilité que ces clercs se taisent au sujet de leurs préférences sexuelles. Ce faisant, on proposera l’hypothèse selon laquelle l’importante mobilisation du Vatican pour inventer puis lutter contre son ennemi de papier, «  la‑théorie‑du‑genre  », participerait de cet objectif.

The Remaking of “moles” : Governing gay priests’ silence at the time of gay marriage

Drawing on a multi‑site research, this article analyzes the paradox surrounding the ecclesial practice of secrecy with regard to the management of homosexuality among Catholic clerics in the West. It argues that in an institutional environment marked by a relative liberalization of homosexual conjugality and a calling for sincerity in sexual matters, the institution is urged to reactivate the norm of silence among homosexual clerics. The demonstration advances the hypothesis that the Vatican’s fight against gender theory, its current enemy backs the task of silencing the clerics.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Plan

Vivre dans le placard ecclésial
Un placard en crise
Un placard à refermer, en réactivant la contrainte de publicité
Conclusion

Aperçu du début du texte

C’est le «  placard  » que l’Église veut reconduire aujourd’hui. […] C’était un moyen pour des homosexuels de se réaliser à couvert, c’était comme se construire un monde dans un monde où ils ne pouvaient exister. Et un de ces mondes, c’était le sacerdoce bien sûr  ! Et de manière quasiment institutionnalisée  ! Parce que c’est un monde dans lequel tu peux te cacher et en même temps tu peux te réaliser dans la mesure où le système te le permet. Et il n’y a pas dans le monde civil en Europe d’institution ou d’entreprise qui a joué ce même rôle en dehors de l’Église catholique […]. Mais cela a fonctionné jusqu’à la révolution sexuelle, et même c’était justifié à la lumière du développement de la science et des consciences. On pourrait presque dire que l’Église fut une protection pour les homosexuels d’une certaine manière  ! Elle te donnait ce développement et te protégeait d’une humanité qui ne pouvait te comprendre, ou qui te comprenait de manière erronée… bon, mais tout ça change av...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Josselin Tricou, « Refaire des « taupes » : gouverner le silence des prêtres homosexuels à l’heure du mariage gay », Sociologie [En ligne], N° 2, vol. 9 |  2018, mis en ligne le 18 juillet 2018, consulté le 17 août 2018. URL : http://journals.openedition.org/sociologie/3792

Haut de page

Auteur

Josselin Tricou

josselintricou@gmail.com
Doctorant allocataire‐moniteur, département de Science politique, Université Paris VIII, Laboratoire LEGS (UMR 8238) — LEGS‐Laboratoire d’études de genre et de sexualité, 27 rue Paul Bert, 94204 Ivry‐sur‐Seine cedex, France

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page