Navigation – Plan du site

Boarding Classes

Mesurer la démocratisation du transport aérien en France (1974-2008)
Boarding Classes. Measuring the Massification of Air Travel in France (1974-2008)
Yoann Demoli et Jeanne Subtil

Résumés

Alors que la mobilité spatiale apparaît tout à fait centrale dans les logiques de stratification sociale, de nombreux travaux s’intéressent à la très forte progression des pratiques de mobilité, arguant d’une véritable démocratisation. Parmi les pratiques de mobilité qui bénéficient d’une banalisation particulièrement forte et intense figure le recours au transport aérien, dont l’accès est spécialement rare et valorisé. Le discours quasiment unanime de la démocratisation du transport aérien invite précisément à s’interroger sur celle-ci et à en poser les limites. Aussi s’agit-il de définir cette démocratisation selon la composition et les recompositions sociales des voyageurs aériens au fil du temps. L’analyse des chances de recours au transport aérien dans les déplacements de longue distance, ainsi que la composition sociale des voyageurs aériens en fonction de caractéristiques sociodémographiques mais aussi des conditions et des motifs de voyages, repose ici sur l’exploitation secondaire de données des Enquêtes nationales transports de 1974, 1981, 1993 et 2008. Nous montrons notamment que la banalisation du transport aérien se comprend essentiellement comme une démocratisation quantitative – autrement dit une augmentation uniforme des chances d’avoir recours au voyage aérien – accompagnée d’une certaine forme de polarisation – c’est-à-dire une multiplication des voyages plutôt qu’une multiplication des voyageurs.

Boarding Classes. Measuring the Massification of Air Travel in France (1974-2008)

While spatial mobility is a key factor in the shaping of social stratification several scholars have pointed to a dramatic increase in mobility, even to a massification of travel at the societal level. Air travel, a select mode of transport, interestingly figures among the means of physical mobility that have witnessed particularly strong massification. The largely unanimous discourse on the democratization of air transport calls for questioning the ways this means of transport spreads across social classes and yet remains more accessible to some to than others. Our aim is therefore to unveil what kind of democratization air transport is undergoing. France’s 1974, 1981, 1993 and 2008 national surveys on transport and travel (Enquêtes nationales transport) allow us to analyse the odds of utilizing air transport when travelling long distances and the social composition of air travellers in the light of the passengers’ sociodemographic characteristics, travel conditions and motivations. This article shows that air travel is currently going through a quantitative democratization (an equal increase of the chances to utilize air transport for every category) along with a polarization among air travellers (a multiplication of air travels rather than a multiplication of air travellers).

Haut de page

Accès au texte / extrait

Plan

Prendre l’avion : une pratique distinctive ?
Discours profanes et scientifiques de la banalisation du transport aérien
Caractériser la diffusion d’une pratique
Les données
Prendre l’avion : comparaison européenne contemporaine et retour historique sur le cas de la France
Un usage très contrasté en Europe aujourd’hui
La banalisation du transport aérien en France depuis les années 1970 : une démocratisation en trompe l’œil
Les propriétés sociales des voyageurs aériens et leurs évolutions
Des chances sociales d’accès au transport aérien toujours inégales
Prendre l’avion : une analyse toutes choses égales par ailleurs
Les usages sociaux des voyages aériens en France depuis les années 1970
Diffusion des voyages de loisirs et différenciation des pratiques
Multiplication des voyages ou multiplication des voyageurs ?
Conclusion

Aperçu du début du texte

It is obvious, from his stiff, upright posture, and fulsome gratitude to the stewardess serving him a glass of orange juice, that Philip Swallow, flying westward, is unaccustomed to air travel; while to Morris Zapp, slouched in the seat of his eastbound aircraft, chewing a dead cigar (a hostess has made him extinguish it) and glowering at the meagre portion of ice dissolving in his plastic tumbler of bourbon, the experience of long-distance air travel is tediously familiar (David Lodge, 1979, Changing Places. A Tale of Two Campuses, Londres, Penguin Books, p. 8-9).

Le xxe siècle voit une très large diffusion de l’aviation civile, qui joue un rôle clé dans le processus de mondialisation des personnes et des marchandises. Parce qu’elle accroît la vitesse des déplacements comme nul autre moyen de transport transcontinental, mais aussi parce qu’elle donne corps à des représentations qui lui sont spécifiques, à l’instar de l’automobile (Miller, 2001), l’aviation civile constitue un fait s...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Yoann Demoli et Jeanne Subtil, « Boarding Classes », Sociologie [En ligne], N° 2, vol. 10 |  2019, mis en ligne le 15 mai 2019, consulté le 23 juillet 2019. URL : http://journals.openedition.org/sociologie/5295

Haut de page

Auteurs

Yoann Demoli

yoann.demoli@uvsq.fr
Maître de conférences en sociologie, chercheur au laboratoire Printemps et au Laboratoire de sociologie quantitative - Laboratoire PRINTEMPS (UMR CNRS 8085), Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, 47 boulevard Vauban, 78047 Guyancourt cedex, France

Jeanne Subtil

jeanne.subtil@sciencespo.fr
Doctorante en sociologie à l’Observatoire sociologique du changement et au Centre population et développement - OSC-Sciences Po, 27 rue Saint-Guillaume, 75337 Paris cedex 07, France

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page