Navigation – Plan du site

L’analyse des parcours

Saisir la multidimensionalité du social pour penser l’action sociale
Trajectory analysis. Considering the multidimensional nature of social phenomena for the uses of social action
Emmanuelle Santelli

Résumés

La notion de parcours est de plus en plus présente dans les travaux sociologiques français. Employée le plus souvent dans l’expression « parcours de vie », en référence au concept du life course, l’auteure s’attache en introduction à montrer le foisonnement de travaux qui reposent sur cette démarche. L’objet de cet article est ensuite de présenter sa démarche de recherche qu’elle qualifie d’analyse des parcours ; elle apparaît comme un sous-courant d’une sociologie des parcours. L’article vise à décrire ce qu’engage une analyse des parcours : que signifie faire une analyse des parcours ? Quel type de matériau cela nécessite-t-il de recueillir ? Pour y répondre, l’article propose tout d’abord de décrire les dynamiques temporelles et les logiques d’interdépendance qui sont au cœur de l’analyse des parcours. Ces dernières forment les deux principes de la démarche méthodologique. L’exemple empirique développé met en évidence le fait que pour saisir les dynamiques temporelles et les logiques d’interdépendance, il est nécessaire de distinguer, lors de l’observation, puis au cours de l’analyse, les niveaux micro-, meso- et macro-social. Cette articulation conduit à faire apparaître la multidimensionalité du social. La fin de l’article s’attache à montrer de quelle manière les contraintes sont « agissantes » et l’action nécessairement à resituer dans son contexte. Cette tension, dans les conditions de l’action sociale, est qualifiée d’individualisme contraint. Et c’est sur cette proposition d’interprétation du social que l’article se conclut.

Trajectory analysis. Considering the multidimensional nature of social phenomena for the uses of social action

The concept of trajetory (parcours) is increasingly present in French sociological research. The article opens by a review of research mobilizing the concept which often alludes to life-course studies (parcours de vie) and then moves on to present a novel research approach, referred to as trajectory analysis, a subcategory of life-course sociology. It lays out the stakes, the meaning and the empirical materials needed for carrying our trajectory analysis. The article then presents the two methodological tenants of trajectory analysis, namely accounting for temporal dynamics and logics of interdependence. It then moves on to show that temporal dynamics and logics of interdependence cannot be correctly understood without treating separately the micro, meso, and macro levels of observation and analysis. Such articulation of levels of analysis brings to light the multidimensionality of social phenomena. The article then discusses the agency of social constraints and the need for anchoring actions to specific contexts. As a closing remark, the author argues that in the field of social action, this tension amounts to “constrained individualism.”

Haut de page

Accès au texte / extrait

Plan

Le prisme des parcours
Penser le caractère à la fois individuel et social des existences humaines
L’influence du life course
Les deux piliers d’une analyse des parcours
Les dynamiques temporelles
Les logiques d’interdépendance
L’analyse des parcours : une application empirique
Le niveau micro : la sphère d’action individuelle
Le niveau meso : l’influence des entourages quotidiens
Le niveau macro : les effets du cadre structurel sur les pratiques individuelles
L’analyse des parcours ou l’action contrainte
Des contraintes agissantes
L’action en contexte
En guise d’ouverture à l’individualisme contraint

Aperçu du début du texte

La notion de parcours s’est imposée récemment dans de nombreux travaux français et, jusqu’à une date récente, elle a été peu définie. Il y avait une forme d’allant de soi ; cette notion étant empruntée au langage ordinaire, tout le monde saisit ce qu’est un parcours. Après avoir décrit la façon dont les parcours ont été abordés dans la sociologie française, l’introduction aboutira à la formulation des objectifs de cet article qui souhaite engager une réflexion épistémologique à propos d’une démarche de recherche fondée sur une analyse des parcours.

Le prisme des parcours

La notion de parcours contient de manière intrinsèque une triple dimension : dynamique, temporelle et interactive. Elle présuppose une action des individus et de l’environnement avec lequel ils interagissent, et ce dans la durée. Cela explique probablement la raison de son succès auprès des sociologues. Désigner son objet de recherche en y accolant le terme de parcours revient à indiquer qu’on observe un cheminement a...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Emmanuelle Santelli, « L’analyse des parcours », Sociologie [En ligne], N° 2, vol. 10 |  2019, mis en ligne le 15 mai 2019, consulté le 24 juillet 2019. URL : http://journals.openedition.org/sociologie/5375

Haut de page

Auteur

Emmanuelle Santelli

emmanuelle.santelli@ish-lyon.cnrs.fr
Directrice de recherche au CNRS, sociologue, Centre Max Weber - Institut des Sciences de l’homme, CMW, 14 avenue Berthelot, 69363 Lyon cedex 07, France

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page