Navigation – Plan du site

Les transformations du vote de classe en Suisse entre 1975 et 2011

Trends in class voting in Switzerland between 1975 and 2011
Amal Tawfik

Résumés

Dans cet article, nous étudions l’évolution du vote de classe entre 1975 et 2011 dans le contexte suisse afin de tester les thèses du déclin du vote de classe, de la persistance des alignements et du réalignement. Nous utilisons des modèles log-multiplicatifs d’association pour mettre en lumière les variations de la structure et de la force des alignements entre les classes et les partis. Nos résultats montrent la persistance d’une structure complexe d’alignements composée principalement d’un vote de classe traditionnel, associant gauche, classes populaires mais aussi spécialistes socioculturels, qui s’affaiblit légèrement et de manière linéaire, ainsi qu’un alignement secondaire et complémentaire associant droite populiste, ouvriers et travailleurs non qualifiés qui persiste au cours du temps et s’en trouve de fait renforcé.

Trends in class voting in Switzerland between 1975 and 2011

This article examines trends in class voting in Switzerland between 1975 and 2011. Its aim is to test the respective theses of decline of class voting, persistence of traditional alignments and novel realignments. Based on log-multiplicative association models, it sets out to uncover variations in the structure and strength of alignments between social classes and political parties. The results highlight, firstly, the persistence of a complex pattern of traditional class voting involving the political left and the working class but also sociocultural specialists. This alignment, however, experiences slight but linear weakening. The results also demonstrate a secondary and complementary alignment, associating the populist right with blue-collar and unskilled workers. Unlike the first one, this one persists over time and is thereby strengthened.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Plan

Le vote de classe
La thèse du déclin du vote de classe traditionnel
Les mesures de la classe sociale et du choix partisan
La persistance du vote de classe : entre stabilité et réalignements
Les effets de l’offre politique sur le vote de classe
Persistance, déclin ou réalignement du vote de classe ?
Données et stratégie d’analyse
Données
Variables
Comparaison temporelle
Méthode
L’évolution du vote de classe et de la composition de l’électorat des partis
Les dynamiques temporelles du vote de classe
Conclusions

Aperçu du début du texte

Depuis plusieurs décennies, la question de la disparition des classes sociales suscite de nombreux débats et controverses intellectuelles. Les thèses du déclin des classes sociales qui ont trouvé leurs premières formulations dans les travaux de Robert Nisbet (1959) considèrent que la grille de lecture de la société en termes de classes sociales ne permet plus de rendre compte des changements sociaux contemporains (Clark & Lipset, 1991 ; Beck, 1992 ; Beck et al., 1994) car les classes sociales seraient mortes (Pakulski & Waters, 1996).

Participant de ces controverses, la question du déclin du vote de classe a nourri une abondante littérature. Défini a minima comme une relation systématique entre l’appartenance de classe et le vote, le vote de classe occupe en effet le centre de ces débats dans la mesure où il suppose un sens de la position occupée dans la structure sociale et engage une perception des intérêts collectifs, notamment économiques, qui en découlent (Bourdieu, 2001). Metta...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Amal Tawfik, « Les transformations du vote de classe en Suisse entre 1975 et 2011 », Sociologie [En ligne], N° 3, vol. 10 |  2019, mis en ligne le 04 septembre 2019, consulté le 22 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/sociologie/5759

Haut de page

Auteur

Amal Tawfik

amal.tawfik@unil.ch
Docteur, chercheur FNS senior, sociologie, Université de Lausanne - NCCR LIVES, Université de Lausanne, Bâtiment Geopolis, CH-1015 Lausanne, Suisse

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page