Navigation – Plan du site

Dynamiques de la production matérielle entre pairs sur la base de communs

Vers une réappropriation des conditions de vie ?
The material aspects of commons-based peer production. Towards a reappropriation of living conditions?
Yannick Rumpala

Résumés

Cette contribution s’intéresse à la « production entre pairs sur la base de communs », à la fois pour son fonctionnement et la portée qu’elle peut avoir pour des aspects matériels des activités humaines. Elle vise à comprendre les pratiques et ressorts qui la rendent possible, mais aussi à mieux saisir ce que permettent les ressources rendues accessibles. Ce type de production peut en effet représenter une autre manière de parvenir à des réalisations collectives et d’envisager les moyens de satisfaire des besoins. Deux champs contrastés d’expérimentation sont, dans cette perspective, plus particulièrement examinés : l’un orienté vers la fabrication numérique et ayant permis de développer des projets d’imprimantes 3D (comme la RepRap), l’autre à vocation de production alimentaire à petite échelle (les « Incroyables comestibles »). L’analyse précise d’abord le cadre conceptuel de façon à montrer dans quelle mesure il offre aussi des appuis pour inclure plus nettement des aspects matériels. Avec une attention particulière pour la dimension productive, les deux types d’expérimentations sont ensuite étudiés dans leur genèse, leur mode de fonctionnement et leurs débouchés. Les tenants et aboutissants de cette forme de « faire ensemble » pouvant alors être mieux compris, sa portée est finalement discutée en mettant ces expérimentations en regard avec les conditions dont elles dépendent.

The material aspects of commons-based peer production. Towards a reappropriation of living conditions?

This contribution focuses on “commons-based peer production,” both regarding its operation and its significance for material aspects of human activities. It aims at understanding the practices and elements that make "commons-based peer production" possible as well as to consider what the resources thus made available enable. This type of production indeed offers an alternative way into realization of collective achievements and into meeting individuals' needs. This article is based on the examination of two contrasting fields of experimentation: one focused on digital manufacturing (such as the development of the 3D printer RepRap), the other intended for small-scale food production (the case of “Incredible Edible”). The analysis begins by clarifying the conceptual framework and discusses in particular the inclusion of material aspects in this frame. With particular attention to the productive dimension, the article then examines the genesis, the mode of operation, and the outputs of the two experiments under study. The ins and outs of this form of “doing together” thus better understood, it is possible to evaluate the promises of such projects in the light of the conditions on which the experiments depend.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Plan

Un espace pour un modèle de production novateur ?
Production collaborative et ouverture aux contributions volontaires
Coopérations souples et adaptabilité du processus productif
Deux expérimentations de production matérielle entre pairs
Le projet RepRap
Genèse et développement du projet RepRap
RepRap : le projet collectif d’une communauté « virtuelle »
Mise en commun de bases technologiques pour une fabrication autonome
Les Incroyables comestibles
Genèse et développement des Incroyables comestibles
Liens territoriaux et organisation en réseau
Mise en commun de ressources alimentaires et conquête de moyens de subsistance
Un réservoir de ressources pour des communaux collaboratifs ?
Conditions d’engagement dans les activités de production de communs
Coopérations faibles et conditions de maintien des relations
Ressources communes et conditions d’appui infrastructurel
Conclusion

Aperçu du début du texte

Évoquer les pratiques de pair à pair (en peer to peer) fait couramment penser aux échanges et aux partages de fichiers informatiques. Ces pratiques s’avèrent en fait aussi en expansion dans d’autres domaines. Elles ont par exemple servi de bases à des initiatives dans les domaines des transports (covoiturage), de la production d’énergie renouvelable – sous forme de projets coopératifs (Giotitsas et al., 2015) et de la production alimentaire – du partage des semences (Thomas, 2017) au partage des produits (Guillard & Roux, 2015).

Ces pratiques sont originales parce qu’elles expérimentent des modalités renouvelées de coordination et de coopération entre des acteurs potentiellement nombreux, sans être forcément confinées dans des registres informels. Des formes de travail et de collaboration s’accomplissent ainsi sans recherche de rémunération financière, sans rapport hiérarchique et salarial. Elles débouchent sur des formes de productions qui parviennent à se maintenir sur la durée et...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Yannick Rumpala, « Dynamiques de la production matérielle entre pairs sur la base de communs », Sociologie [En ligne], N° 3, vol. 10 |  2019, mis en ligne le 04 septembre 2019, consulté le 22 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/sociologie/5885

Haut de page

Auteur

Yannick Rumpala

Yannick.RUMPALA@univ-cotedazur.fr
Maître de conférences en science politique à l’Université de Nice - Laboratoire ERMES, Faculté de droit et science politique de Nice, avenue Doyen Louis Trotabas, 06050 Nice cedex 01, France

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page