Navigation – Plan du site

AccueilNumérosN° 4, vol. 11EnquêtesGute Arbeit et qualité de vie au tra(…)

Gute Arbeit et qualité de vie au travail

Catégoriser la qualité du travail en France et en Allemagne
Gute Arbeit and qualité de vie au travail. Categorizing the quality of work in France and Germany
Léa Renard et Bénédicte Zimmermann

Résumés

Alors qu’en France, un accord national interprofessionnel a consacré en 2013 la « qualité de vie au travail » en catégorie de négociation collective, en Allemagne, la Confédération allemande des syndicats produit depuis 2007 un indice sur le « bon travail » (gute Arbeit) à partir d’enquêtes ad hoc auprès des salarié·e·s. « Qualité de vie au travail » et « gute Arbeit » recouvrent-elles les mêmes enjeux, les mêmes réalités ? Au-delà des proximités qui se révèlent au premier abord, nous montrerons que ces deux catégories se différencient tant par leurs trajectoires – l’accent initial portant sur un problème de société côté allemand, un problème de santé publique côté français – que par les formes de mobilisation de l’expertise scientifique dans le processus de catégorisation.

Gute Arbeit and qualité de vie au travail. Categorizing the quality of work in France and Germany

In the 2000’s, both French and German unions have advocated for the measuring of quality of working life. A national interprofessional agreement recognized “qualité de vie au travail”, quality of working life, as a category of collective bargaining in France in 2013. In Germany, the German Trade Union Confederation has been producing an index on “good work” (gute Arbeit) based on ad hoc employee surveys already since 2007. Do “qualité de vie au travail” and “gute Arbeit” cover the same realities, the same issues? Beyond the similarities that emerge at first glance, we show that these two categories differ both in terms of the paradigms that underlie them (a social problem on the German side, a public health problem on the French side) and of the ways scientific expertise is mobilized in the categorization process.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Plan

Qualité de vie au travail, gute Arbeit : de quoi parle-t-on ?
Précarité de l’emploi versus mal-être au travail : deux trajectoires de catégorisation
Mettre le bien-être des salarié·e·s au service de la compétitivité des entreprises : une stratégie européenne
Qualité de vie au travail : prévenir les risques psychosociaux et contribuer à la performance des entreprises
Gute Arbeit : un slogan syndical contre la précarité, pour un travail en phase avec les aspirations des salarié·e·s
Formes d’engagement de l’expertise savante et modes de régulation du travail
Controverses scientifiques et construction d’un problème de santé publique en France
Des clivages scientifiques qui font écran à une problématisation en termes de santé publique en Allemagne
Mobilisation de l’expertise scientifique et modes de régulation du travail en France et en Allemagne
Conclusion

Aperçu du début du texte

Les deux dernières décennies ont vu la qualité du travail s’installer dans le débat public en France et en Allemagne, dans le prolongement de la quality in work promue par les instances européennes (Commission des Communautés européennes, 2001a). En 2006, la Confédération allemande des syndicats (Deutscher Gewerkschaftsbund - DGB) fait du « bon travail » (gute Arbeit) son thème de campagne ; en 2013, un accord national interprofessionnel consacre en France la « qualité de vie au travail » en catégorie de négociation collective. Gute Arbeit et qualité de vie au travail (QVT) sont depuis devenues des catégories de référence du débat public dans chacun des deux pays. Recouvrent-elles pour autant les mêmes enjeux, les mêmes réalités ?

En dépit d’une grande proximité de contenu, gute Arbeit et qualité de vie au travail se différencient tant par les paradigmes qui les sous-tendent que par les configurations d’acteur·rice·s qui les portent. Catégorie d’action syndicale, la gute Arbeit est ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Léa Renard et Bénédicte Zimmermann, « Gute Arbeit et qualité de vie au travail », Sociologie [En ligne], N° 4, vol. 11 |  2020, mis en ligne le 06 octobre 2020, consulté le 18 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/sociologie/7516

Haut de page

Auteurs

Léa Renard

lea.renard@fu-berlin.de
Chercheuse post-doctorante, sociologie, Freie Universität Berlin - Freie Universität Berlin, Boltzmannstr. 1, 14197 Berlin, Allemagne

Bénédicte Zimmermann

benedicte.zimmermann@ehess.fr
Directrice d’études à l’Ehess et Permanent fellow au Wissenschaftskolleg zu Berlin, sociologie - Centre Georg Simmel, Ehess, 54 boulevard Raspail, 75006 Paris, France

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search