Navigation – Plan du site

AccueilNumérosN° 4, vol. 11EnquêtesSimuler une crise : la construction (…)

Simuler une crise : la construction de la réalité dans les exercices d’accident nucléaire

Simulating a crisis: The construction of reality in nuclear accident exercises
Elsa Gisquet et Olivier Borraz

Résumés

Les exercices de gestion de crise constituent aujourd’hui une modalité répandue de préparation à la survenue d’événements incertains et potentiellement déstabilisateurs dans les administrations et les entreprises. La littérature qui leur est consacrée s’est cependant peu penchée sur l’écriture des scénarios qui en constituent la trame. En prenant le cas des scénarios d’exercices de crise dans la filière nucléaire civile en France, cet article montre que ces scénarios, loin de placer les participants dans un univers totalement inédit et incertain, tendent au contraire à faire émerger une vision ordonnée de la crise. Cela tient aux contraintes et cadrages de différentes natures qui s’incarnent dans l’écriture des scénarios, lesquels sont le résultat d’accords tacites et de rapports de force entre les organisations de la filière nucléaire civile (exploitants, autorités de régulation, organismes d’expertise, etc.) et de la sécurité civile.

Simulating a crisis: The construction of reality in nuclear accident exercises

Simulation exercises have become a common feature of crisis preparedness in public and private organisations. The analyses of these exercises have however rarely examined the production of the scenarios on which these exercises are based. Yet the observation of exercises conducted in the field of civil nuclear production in France suggests that far from placing participants in an unexpected and uncertain environment scenarios tend to promote an orderly representation of crisis situations. This is found to derive from the multiple constraints and framings that weigh on the scenarios writing process which are themselves the results of tacit agreements and power relations existing among the different organisations in the civilian nuclear sector (nuclear operators, regulators, experts) and civil security.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Plan

Méthode
Les exercices nationaux de gestion de crise dans la filière nucléaire
Une attention privilégiée au cadre procédural
Un décor technique qui structure les représentations
De la cause à l’alerte
Se conformer aux démonstrations de sûreté
Orchestrer l’entrée en scène des acteurs
Un cadre institutionnel qui limite les perturbations organisationnelles
Le respect des hiérarchies intra- et inter-organisationnelles
Les monde du nucléaire et de la sécurité civile
Conclusion

Aperçu du début du texte

Comment se prépare-t-on à gérer une crise ? Par quels moyens des organisations anticipent-elles une situation qui, à la suite d’un événement qui dépasse leurs cadres et catégories de pensée et d’action ordinaires, met à l’épreuve leurs capacités à agir dans un contexte devenu soudain incertain, instable et menaçant (Dobry, 2009 ; Lagadec, 1991 ; Gilbert, 1992 ; Weick, 1993) ? La question n’est pas nouvelle, elle s’est posée en effet dès les débuts de la guerre froide avec la nécessité de se préparer à l’éventualité d’une guerre thermonucléaire ; mais elle revient en force sur l’agenda des États développés depuis les décennies 1990-2000 (Collier, 2008). Secoués par une succession de crises de natures différentes (industrielles, environnementales, sanitaires, économiques, sociales, terroristes…), leurs gouvernements ont entrepris de se doter de textes, d’organisations et d’instruments dédiés à la préparation à la gestion de crise.

Ce mouvement vers la crisis preparedness serait consti...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Elsa Gisquet et Olivier Borraz, « Simuler une crise : la construction de la réalité dans les exercices d’accident nucléaire  », Sociologie [En ligne], N° 4, vol. 11 |  2020, mis en ligne le 06 octobre 2020, consulté le 18 mai 2022. URL : http://journals.openedition.org/sociologie/7581

Haut de page

Auteurs

Elsa Gisquet

elsa.gisquet@irsn.fr
Sociologue, Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire - IRSN, Laboratoire en Sciences Humaines et Sociales, BP 17, 92262 Fontenay-aux-Roses cedex, France

Olivier Borraz

olivier.borraz@sciencespo.fr
Directeur de recherche CNRS, sociologie, Sciences Po, Centre de sociologie des organisations, CNRS - CSO, 19 rue Amélie, 75007 Paris, France

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search