Navigation – Plan du site

AccueilNumérosN° 1, vol. 12EnquêtesLes Français veulent-ils plus de dém(…)

Les Français veulent-ils plus de démocratie ? Analyse qualitative du rapport des citoyens à la politique

Do the French want more democracy? Qualitative analysis of citizens’ relationship to politics
Guillaume Gourgues, Alice Mazeaud, Héloïse Nez, Jessica Sainty et Julien Talpin

Résumés

Le mouvement des Gilets jaunes a été l’occasion d’ouvrir un débat, en France, sur les aspirations démocratiques des citoyens. Cet élément contextuel récent remet en lumière certaines controverses scientifiques concernant les ressorts de la désaffection des gouvernés vis-à-vis des institutions politiques dans les sociétés contemporaines, sur lesquelles nous avons conduit en 2014-2015 une enquête qualitative par focus groups. En reproduisant une partie du dispositif d’enquête mis au point par John Hibbing et Elizabeth Theiss-Morse (2002) aux États-Unis dans Stealth Democracy, nous montrons que les perceptions que les citoyens ont de la démocratie dépendent fortement de la classe sociale, du niveau d’engagement et des orientations politiques. S’il ressort de nos focus groups un profond mécontentement à l’encontre du système démocratique, ainsi qu’une critique sévère des élites et partis politiques, la démocratie représentative apparaît toutefois comme un horizon indépassable, auquel se résignent les citoyens.

Do the French want more democracy? Qualitative analysis of citizens’ relationship to politics

The Yellow Vests movement has aroused a debate on the democratic aspirations of citizens in France. This recent contextual element sheds light on scientific controversies concerning the sources of political disaffection in the citizens of contemporary societies. It is on these sources that we have conducted a qualitative survey using focus groups in 2014-2015. Reproducing parts of the research protocol developed by John Hibbing and Elizabeth Theiss-Morse (2002) in the United States in Stealth Democracy, we show that citizens’ perceptions of democracy are highly dependent on their social class, levels of commitment, and political orientations. Although our focus groups show a deep dissatisfaction with the democratic system, as well as a severe criticism of elites and political parties, representative democracy appears as a permanent horizon to which the citizens resign themselves.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Plan

Une critique unanime de la démocratie partisane
Le manque de représentativité des élus
Une forte défiance vis-à-vis des partis politiques
Une démocratie représentative indépassable ?
La nécessaire délégation politique
L’écueil de l’(in)compétence citoyenne
Résignation et alternatives démocratiques comme expression de déterminismes sociaux
Une résignation politique omniprésente
Démocratie directe et participative : des alternatives incertaines
Citoyen « furtif » versus « délibératif » : un clivage de classes ?
There is no alternative ?

Aperçu du début du texte

Depuis quelques années en France, les aspirations des citoyens à une refonte des institutions démocratiques sont âprement débattues tout en demeurant ambivalentes. D’un côté, la revendication du référendum d’initiative citoyenne (RIC) portée par une large partie du mouvement des Gilets jaunes ou la récente tenue de la Convention citoyenne sur le climat laissent penser que ces aspirations gagnent la population française. D’un autre côté, les chiffres toujours plus élevés de l’abstention électorale et la très grande fragilité d’une « demande sociale » de participation (Mazeaud & Nonjon, 2018) font planer un doute persistant sur l’ampleur et la nature de ces aspirations. En d’autres termes, si les critiques à l’égard des institutions représentatives sont massives et évidentes, elles ne se convertissent pas automatiquement en engouement pour d’autres formes de démocratie.

Si cette ambivalence des citoyens est particulièrement marquée aujourd’hui, du fait même de la publicité donnée aux ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Guillaume Gourgues, Alice Mazeaud, Héloïse Nez, Jessica Sainty et Julien Talpin, « Les Français veulent-ils plus de démocratie ? Analyse qualitative du rapport des citoyens à la politique », Sociologie [En ligne], N° 1, vol. 12 |  2021, mis en ligne le 22 février 2021, consulté le 15 août 2022. URL : http://journals.openedition.org/sociologie/7906

Haut de page

Auteurs

Alice Mazeaud

alice.mazeaud01@univ-lr.fr
Maîtresse de conférences en science politique à l’Université de La Rochelle, LIENSs, Institut du Littoral et de l’Environnement, 2 rue Olympe de Gouges, 17000 La Rochelle, France

Articles du même auteur

Julien Talpin

julien.talpin@univ-lille.fr
Chargé de recherche en science politique au CNRS/CERAPS, Université de Lille - CERAPS, 1 place Déliot, CS 10629, 59024 Lille cedex, France

Articles du même auteur

Héloïse Nez

heloise.nez@univ-tours.fr
Maîtresse de conférences en sociologie à l’Université de Tours, CITERES, Maison des Sciences de l’Homme Val de Loire (MSH VdL), 33 allée Ferdinand de Lesseps, 37204 Tours cedex 03, France

Articles du même auteur

Guillaume Gourgues

guillaume.gourgues@univ-lyon2.fr
Maître de conférences en science politique à l’Université Lyon 2, Triangle, ENS de Lyon site Descartes, 15 parvis René Descartes, 69342 Lyon cedex 07, France

Jessica Sainty

jessica.sainty@univ-avignon.fr
Maîtresse de conférences en science politique à l’Université d’Avignon, LBNC/CHERPA - Laboratoire Biens, Normes, Contrats, 74 rue Louis Pasteur, 84029 Avignon, France

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search