Navigation – Plan du site

AccueilNumérosN° 3, vol. 12EnquêtesDiagnostiquer les difficultés scolai(…)

Diagnostiquer les difficultés scolaires

Étude des outils et des processus diagnostiques de la dyslexie en France et au Royaume-Uni
Diagnosing educational difficulties. A study of tools and diagnostic processes for dyslexia in France and the United Kingdom
Marianne Woollven

Résumés

La dyslexie, ou trouble spécifique des apprentissages avec déficit de la lecture, est définie dans les classifications médicales comme une difficulté durable d’apprentissage et de maîtrise de la langue écrite. L’objet de cet article est d’étudier le processus diagnostique, ou plus précisément les outils mobilisés, les acteurs et les formes de jugement à travers lesquels cette catégorie est imposée à des cas individuels. Il s’appuie sur une enquête qualitative consacrée aux outils d’évaluation et aux professionnels impliqués en France et au Royaume-Uni. Au-delà des spécificités nationales, l’étude montre que le diagnostic est réalisé par des professionnels identifiés, à l’aide d’outils permettant d’objectiver des écarts. En outre, deux approches du diagnostic sont mises en évidence. D’une part, l’approche clinique, fondée sur le regard d’un professionnel reconnu comme compétent, est un processus relativement long qui a pour objectif de déterminer le meilleur traitement possible pour le cas envisagé. D’autre part, le jugement procédural est une procédure dépersonnalisée dans laquelle le recours à un test psychométrique est déterminant.

Diagnosing educational difficulties. A study of tools and diagnostic processes for dyslexia in France and the United Kingdom

Dyslexia, also called specific learning disorder, is defined in medical classifications as a lasting difficulty in learning and mastering written language. The purpose of this article is to study the diagnostic process, more precisely the tools used, the actors involved and the types of judgements through which this category is assigned in individual cases. It is based on a qualitative study devoted to an examination of the tools and the professionals involved in this task both in France and the UK. Beyond national specificities, the study shows that diagnosis is performed by clearly identified professions, with the aid of tools which allow for the objectification of gaps. In addition, two diagnostic approaches are highlighted. On the one hand, there is the clinical approach, based on a recognised professional’s clinical gaze, which is a fairly long process aimed at determining the best possible treatment for the case in question. On the other hand, there is the procedural judgement, a depersonalised procedure in which psychometric tests prove decisive.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Accès au texte / extrait

Plan

Un diagnostic professionnel et outillé
L’approche clinique : remédier aux difficultés scolaires
Au Royaume-Uni, un diagnostic psychologique ancré dans la pédagogie
En France, une démarche paramédicale
Les dyslexiques sous l’œil du clinicien
L’approche procédurale : certifier la valeur individuelle indépendamment de l’école
Des outils psychométriques qui révèlent la « vérité » des personnes
La valeur marchande du diagnostic
Les dyslexiques vus par la psychométrie
Conclusion
Corpus des outils en usage dans les deux pays
Batteries et tests publiés
Outils disponibles sur internet
Documentation collectée au cours de l’enquête de terrain

Aperçu du début du texte

À la fin du xixe siècle, alors que la scolarité primaire vient d’être rendue obligatoire, des médecins britanniques identifient les premiers cas d’enfants ayant des difficultés en lecture a priori inexplicables. Ils utilisent les termes dyslexie, cécité verbale et strephosymbolie pour décrire les difficultés de ces personnes ayant appris à lire « normalement », à l’aune des normes d’alphabétisation de l’époque, et qui sont indemnes de troubles visuels, de lésions cérébrales et de déficiences intellectuelles (Hinshelwood, 1896). Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, les travaux sur ce type de troubles se multiplient au Royaume-Uni (Miles, 1961) mais aussi en France (Enfance, 1951) et la strephosymbolie apparaît dans la classification des maladies de l’Organisation mondiale de la santé (WHO, 1957). Le terme dyslexie l’emporte suite à sa définition, proposée par la Fédération mondiale de neurologie :

Il s’agit d’un désordre manifesté par une difficulté à apprendre à lire en dépit...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Marianne Woollven, « Diagnostiquer les difficultés scolaires  », Sociologie [En ligne], N° 3, vol. 12 |  2021, mis en ligne le 03 août 2021, consulté le 27 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/sociologie/9023

Haut de page

Auteur

Marianne Woollven

marianne.woollven@uca.fr
Maîtresse de conférences en sociologie, Université Clermont-Auvergne, LESCORES. 1 - INSPE Clermont-Auvergne, 36 avenue Jean-Jaurès, CS 20001, 63407 Chamalières cedex, France

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search