Navigation – Plan du site

AccueilNumérosN° 4, vol. 12EnquêtesCe que la mondialisation fait aux pe(…)

Ce que la mondialisation fait aux petits patrons d’industrie

Enquête dans la coutellerie thiernoise
How globalization impacts local industrial bosses? A sociology of the Thiers cutlery industry
Sacha Leduc et Agnès Roche

Résumés

Les transformations et évolutions de l’industrie française ont fait l’objet de nombreuses études ces trente dernières années. La plupart de ces travaux ont permis d’enrichir les connaissances sur les mutations du travail industriel, mais peu d’enquêtes ont été menées auprès de celles et ceux qui ont été chargés de mettre en œuvre ces changements, les patrons. Cet article cherche à saisir ce que les transformations du capitalisme produisent sur un territoire industriel et sur le métier de petit patron. À partir d’une enquête qualitative menée auprès de deux générations de patrons de l’industrie coutelière de la ville de Thiers, est retracée l’histoire de trois entreprises d’un district industriel aux destins différents. À travers ces portraits apparaissent certaines des grandes transformations économiques et sociales de la société française : la contraction du nombre de travailleurs du secteur industriel, l’industrialisation de l’artisanat, la concurrence internationale principalement chinoise, la diffusion de nouveaux modes de management, l’évolution des modes de consommation ou encore la diffusion des normes d’hygiène.

How globalization impacts local industrial bosses? A sociology of the Thiers cutlery industry

The changing nature of French industry has been the subject of numerous studies over the past thirty years. Many of these works have helped to improve knowledge around the changes which have taken place within industrial organizations. However, only a few studies have directly examined those who were in charge of implementing these changes, the bosses. This article seeks to study how transformations in contemporary capitalism have changed the work of bosses within large and small industrial firms. Based on a qualitative study, carried out among two generations of bosses from the cutlery industry in the town of Thiers, this paper will seek to trace the history of three companies. The history of these three companies reveals some of the great economic and social transformations of French society; the contraction in the number of workers within the industrial sector, the industrialization of the craft industry, the effects of Chinese international competition, the deployment of new management methods, the evolution of consumption patterns and the spread of reinforced hygiene standards.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Plan

La coutellerie thiernoise : un district industriel en mutation
Polyer : des ciseaux aux couteaux, patrons de gendre en gendre
D’où viennent les patrons : des repreneurs-héritiers aux trajectoires similaires
Les transformations à l’usine : de l’atelier au bureau
Industrie, commerce international, nouvelles technologies
Moulin-Marin : la fin d’une petite entreprise indépendante
D’où viennent les patrons ? D’un fondateur à un héritier par défaut
Les transformations du travail : d’un patron proche des ouvriers à un manager tourné vers le « développement »
Les évolutions des modes de consommation et de la production : une fabrique qui monte en gamme et finit rattrapée par la Chine
L’entreprise Guérin : la fin d’un petit artisan passionné
Qui sont les patrons ? Du salariat au petit patron et retour au salariat
Les transformations du rôle : être patron dans une toute petite entreprise – travailler, encore et toujours, côte à côte avec des ouvriers
Les transformations de la production et de la consommation – une entreprise artisanale malmenée par les changements
Trois histoires de petites entreprises à l’aune des évolutions économiques et sociales

Aperçu du début du texte

L’industrie française a connu depuis ces trente dernières années de nombreuses évolutions. Parmi les plus marquantes, on peut évidemment citer la diminution sur cette période de 30 % des emplois industriels. Ces décennies ont été marquées par de nombreux plans de licenciement ou « plan de sauvegarde de l’emploi » avec la mise en place de dispositifs d’accompagnement et l’intervention de la puissance publique pour limiter le « décrochage » de l’industrie française. Cette « crise de l’industrie française » n’est évidemment pas nouvelle et s’amorce dès la seconde moitié des années 1970. Ainsi, la part des emplois industriels dans la population active entre 1970 et 2014 est passée de 23,7 % à 12 %. Cette évolution n’a pas été linéaire mais plutôt marquée par des moments de rupture et d’accélération, avec un impact très différent selon les territoires (Demmou, 2010 ; Bouba-Olga, 2006). Ainsi, il est plus opportun de parler de « désindustrialisations aux portées variables » (Deshayes ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sacha Leduc et Agnès Roche, « Ce que la mondialisation fait aux petits patrons d’industrie  », Sociologie [En ligne], N° 4, vol. 12 |  2021, mis en ligne le 05 octobre 2021, consulté le 09 décembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/sociologie/9324

Haut de page

Auteurs

Sacha Leduc

Sacha.Leduc@uca.fr
Maître de conférences en sociologie, Université Clermont Auvergne, laboratoire LESCORES, Maison des Sciences de l’Homme, TSA 70402, 4 rue Ledru, 63057 Clermont-Ferrand, France

Agnès Roche

Agnes.Roche@uca.fr
Maîtresse de conférences en sociologie, HDR, Université Clermont Auvergne, laboratoire LESCORES ,Maison des Sciences de l’Homme, TSA 70402, 4 rue Ledru, 63057 Clermont-Ferrand, France

Haut de page

Droits d’auteur

© tous droits réservés

Haut de page

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search