Navigation – Plan du site
Barney G. Glaser et Anselm A. Strauss
Découvertes / Redécouvertes
Barney G. Glaser et Anselm A. Strauss

Présentation du Chapitre 1 « Les transitions statutaires et leurs propriétés » du livre de Barney G. Glaser et Anselm L. Strauss, Status Passage: A Formal Theory, Chicago, Aldine-Atherton, 1971 1

Marc-Henry Soulet

Notes de la rédaction

Le texte de Barney G. Glaser et Anselm L. Strauss est accessible à l’adresse : http://sociologies.revues.org/4062

Texte intégral

  • 1 Ce texte est la traduction du chapitre 1 de l’ouvrage de Barney G. Glaser et Anselm L. Strauss, Sta (...)

1En 1971, Barney G. Glaser et Anselm L. Strauss publient un ouvrage, Status Passage, régulièrement réédité depuis. Ils avaient, quelque temps auparavant, déjà rédigé ensemble deux ouvrages, Awareness of Dying et Time for Dying. Anselm L. Strauss avait, de son côté, publié The Contexts of Social Mobility: Idelogy and Theory et Barney G. Glaser, du sien, Organisational Careers: A Sourcebook for Theory. Mort et organisation supposent toutes les deux des rituels et des passages ; il n’est pas surprenant alors que les auteurs aient poursuivi leur réflexion dans une logique de cumulativité pour développer une théorie approfondie sur ce thème. Dès la première ligne du chapitre introductif d’ailleurs, ils font expressément référence à l’ouvrage d’Arnold Van Gennep, Les Rites de passage. Ils ne s’attachent toutefois pas à faciliter la compréhension des principes de changement comme Arnold Van Gennep qui, lui, cherchait à dégager les principes expliquant les transformations que connaît l’individu pendant cette expérience, notamment en insistant sur les trois phases du processus qu’il est conduit à éprouver : la séparation, la transition et la ré-intégration. Ils prennent pour objet la même thématique qu’Arnold Van Gennep, mais visent davantage à rassembler les propriétés de la transition statutaire en des catégories conceptuelles.

  • 2 Sont ainsi pointés les effets pervers de la mobilité sociale ascendante sur les conduites sociales. (...)
  • 3 L’intérêt pour les bifurcations et la prégnance des parcours de vie dans l’analyse sociologique con (...)

2En soi, la question des passages, des transitions, de la mobilité, n’était pas nouvelle en 1971. Depuis un certain temps déjà, nombre de propriétés des transitions statutaires avaient été mises en évidence par les sociologues qui s’intéressaient aux carrières, à la socialisation, au contrôle social, aux organisations. La sociologie américaine, toute école confondue, en avait même fait ses choux gras au même moment, soulignant les coûts sociaux de la mobilité sociale en mettant l’accent sur le phénomène d’acculturation qui entraîne un changement de conception du monde à travers une identification au groupe d’arrivée (Massa, 2008) 2. En fait, seule à seule, chacune des propriétés dégagées, chacune des catégories élaborées, chacune des significations produites sur le phénomène du changement de statut n’apporte à proprement parler rien de véritablement nouveau ; et ce n’est probablement pas là qu’il faut chercher l’intérêt de ce livre au moment de sa parution et de l’importance qu’il revêt encore aujourd’hui 3.

  • 4 Traduction française : Glaser & Strauss, 2010.
  • 5 Cf. la remarquable préface qu’a rédigée Pierre Paillé à la traduction française « Une "enquête de t (...)

3En fait, il faut se souvenir que, quatre ans plus tôt, Barney G. Glaser et Anselm L. Strauss avaient sorti un ouvrage qui avait alors fortement marqué le Landernau sociologique américain, The Discovery of Grounded Theory: Strategies for Qualitative Research 4. Certains commentateurs étaient même allés jusqu’à dire que, avec cet ouvrage, nos auteurs avaient mis à bas cent ans de sociologie scientifique. Ils avaient produit un véritable plaidoyer, sur le fond et sur la forme, pour une autre manière de produire de la théorie. Ils proposaient de générer des concepts à partir de catégories elles-mêmes dégagées des données de terrain. Cette production inductive de la théorie n’était pas en soi, elle non plus, foncièrement révolutionnaire 5. Ce qui l’était, c’était l’entreprise, mi-politique, mi-épistémologique, de penser le travail sociologique autrement et de l’affirmer haut et fort. Cet ouvrage était un coup qu’il fallait faire suivre d’une application grandeur nature, un peu à la manière dont Émile Durkheim, après avoir publié Les Règles de la méthode sociologique, se devait d’en apporter la concrétisation appliquée, ce qu’il fera d’une certaine façon avec Le Suicide. En ce sens, il faut lire Status Passage sous un angle double : l’examen systématique du concept de transition statutaire auquel il est consacré se veut à la fois présenter une théorie particulière sur un aspect de la vie sociale et expliciter le modèle procédural d’élaboration d’une théorie formelle.

4Barney G. Glaser et Anselm L. Strauss avaient distingué deux types de théorie, la théorie substantive développée pour un aspect particulier ou empirique de la sociologie (le care, les relations raciales, l’éducation professionnelle, la délinquance) et la théorie formelle développée pour un aspect général ou conceptuel de la sociologie (les stigmates, la déviance, la socialisation, la congruence statutaire, l’autorité…). Dans Status Passage, ils s’attachaient à exemplifier le fait que la théorie formelle pouvait être raisonnablement et efficacement élaborée à partir des données. Ce livre proposait les « fruits » de la théorie ancrée en conservant le style conversationnel déjà fortement utilisé dans La Découverte de la théorie ancrée avec l’objectif de montrer le plus clairement possible la nature processuelle/élaborative de la théorie.

5Dès lors, la lecture de cet ouvrage invite à un examen critique de l’entreprise esquissée. Ont-ils réellement produit une théorie formelle ? Ont-ils véritablement illustré/exemplifié leur méthode d’élaboration de la théorie à partir des données ? Sont-ils parvenus, en d’autres termes, à donner une réelle cohérence théorique à une série de recherches et de théories particulières ou n’ont-ils présenté qu’un abri conceptuel séduisant ? C’est tout le sens d’une redécouverte de cet ouvrage.

Haut de page

Bibliographie

Glaser B. & A. Strauss (2010), La Découverte de la théorie ancrée. Stratégies pour la recherche qualitative, Paris, Éditions Armand Colin.

Frazier F. (1955), Bourgeoisies noires, Paris, Éditions Plon.

Lipset S. (1963), L’Homme et la politique, Paris, Éditions du Seuil.

Massa P. (2008), « La sociologie américaine : sociodicée ou science critique ? Le cas de la mobilité sociale ascendante », Sciences humaines, revue d’histoire des sciences humaines, vol. 2, n°19.

Mills C. W. (1966), Les Cols blancs. Les classes moyennes aux États-Unis, Paris, Éditions François Maspero.

Merton R. (1966), Éléments de théorie et de méthode sociologique, Paris, Éditions Plon.

Haut de page

Notes

1 Ce texte est la traduction du chapitre 1 de l’ouvrage de Barney G. Glaser et Anselm L. Strauss, Status Passage: A Formal Theory, Chicago, Aldin-Atherton, 1971. Cet ouvrage, traduit par Carolyne Grimard, Kerralie Oeuvray et Marc-Henry Soulet, paraîtra courant 2012 sous le titre Transition statutaire : une théorie formelle dans la collection Res Socialis chez Academic Press Fribourg. Nous avons choisi de traduire deux termes centraux dans ce texte, passagee, celui qui connaît la transition statutaire, la subit même, et agent, celui qui participe au passage d’autrui, par les expressions « passager » et « passeur » afin de conserver l’idée importante pour Barney Glaser et Anselm Strauss que la transition est un parcours en même temps qu’un changement.

2 Sont ainsi pointés les effets pervers de la mobilité sociale ascendante sur les conduites sociales. Charles Wright Mills y voit un effet d’écrémage castrateur par drainage des talents, car vidant les classes populaires de leurs éléments les plus talentueux. Robert Merton lit dans la socialisation anticipatrice, par auto-affiliation et intériorisation des valeurs du groupe de référence, une modalité dysfonctionnelle pour le groupe d’appartenance car affaiblissant la cohésion sociale en raison de cet allègement extérieur. Il pointe également la sur-adaptation du transfuge, plus zélé et plus conformiste, respectant les normes et les règles au plus près. Les conséquences de cette mobilité ascendante rapide sont aussi sensibles au plan de la vitalité de la démocratie. L’hyper conformisme normatif laisse craindre des tendances réactionnaires. Le départ du milieu d’origine marque une rupture avec celui-ci, une trahison en quelque sorte pouvant laisser craindre des dérives extrémistes, à tout le moins des formes d’intolérance et de rigidité politique (Mills, 1966 ; Merton, 1966 ; Lipset, 1963 et Frazier, 1955).

3 L’intérêt pour les bifurcations et la prégnance des parcours de vie dans l’analyse sociologique contemporaine invitent toutefois à considérer sous un jour nouveau la thématique même de cet ouvrage, les changements de statut. On pourra ainsi, même si cet élément est sous-estimé parfois dans l’analyse de nos deux auteurs, retenir le fait qu’un individu est engagé simultanément dans une multitude de transitions en cours (vieillissement, carrière professionnelle, conjugalité, amitié…). Tous les individus sont en fait toujours en transition, ce qui induit une probable contamination d’un passage par un autre, d’une transition sur une autre, mais aussi le fait que les passeurs sont aussi des passagers.

4 Traduction française : Glaser & Strauss, 2010.

5 Cf. la remarquable préface qu’a rédigée Pierre Paillé à la traduction française « Une "enquête de théorisation ancrée" : les racines et les innovations de l’approche méthodologique de Glaser et Strauss » dans laquelle il rappelle tout l’héritage inductif de la théorisation ancrée.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Marc-Henry Soulet, « Présentation du Chapitre 1 « Les transitions statutaires et leurs propriétés » du livre de Barney G. Glaser et Anselm L. Strauss, Status Passage: A Formal Theory, Chicago, Aldine-Atherton, 1971  », SociologieS [En ligne], Découvertes / Redécouvertes, Barney G. Glaser et Anselm A. Strauss, mis en ligne le 09 mai 2012, consulté le 14 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/sociologies/4068

Haut de page

Auteur

Marc-Henry Soulet

Université de Fribourg, Suisse – marc-henry.soulet@unifr.ch

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la revue SociologieS sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Haut de page