Navigation – Plan du site

AccueilNuméros30Notes bibliographiquesLorenzo López Trigal, Diccionario...

Notes bibliographiques

Lorenzo López Trigal, Diccionario de términos sobre la ciudad y lo urbano

Les mots de la ville et de l’urbain
Mayté Banzo
p. 139-140
Référence(s) :

Lorenzo López Trigal, Diccionario de términos sobre la ciudad y lo urbano, Biblioteca Nueva, Madrid, 2010, 421 p.

Texte intégral

1Lorenzo López Trigal, géographe de l’université de León (Espagne) vient de publier un dictionnaire sur les mots de la ville et de l’urbain en castillan. L’auteur est spécialiste de géographie urbaine. Son approche de la question urbaine est ample. Il s’intéresse à la fois aux aspects de la ville dans l’espace (systèmes urbains et articulations des territoires) comme à ceux de l’espace dans la ville (forme urbaine, dynamique des périphéries urbaines). Ses travaux portent plus spécifiquement sur la ville de León et sa région mais envisagent volontiers la péninsule Ibérique dans son ensemble ; fait assez rare chez les géographes espagnols pour être souligné. Il a ainsi participé à un programme de recherche sur les frontières de la péninsule Ibérique dans lequel ont collaboré des équipes universitaires espagnoles, françaises et portugaises. Cette réflexion a donné lieu à plusieurs publications espagnoles que L. López Trigal a coordonnées avec François Guichard : La articulación territorial de la raya hispano-portuguesa, Fundación Rei Afonso Henriques, 1997 ; La frontera hispano-portuguesa : nuevo espacio de atracción y cooperación, Fundación Rei Afonso Henriques, 2000 ; Itinerarios transfronterizos en la Penínsule Ibérica, Fundación Rei Afonso Henriques, 2000. Le présent dictionnaire commence par une dédicace à la mémoire de F. Guichard, géographe français spécialiste du Portugal, décédé en mars 2002.

2L’ouvrage recueille plus de 400 termes en relation avec la ville et l’urbain et propose une ouverture internationale intéressante. Chaque terme est traduit en cinq langues (anglais, français, allemand, portugais et italien). Pour les mots en espagnol, en portugais et en anglais, un effort est même fait pour distinguer les versions européenne et américaine. Chaque définition s’appuie sur différents exemples recueillis dans une littérature scientifique et des expériences de voyage internationales. La bibliographie proposée à la fin de chaque terme exprime également cette ouverture : les sources espagnoles, anglo-saxonnes ou françaises sont privilégiées ; toutefois les références à des auteurs italiens, portugais, mexicains ou encore brésiliens sont aussi fréquentes. Une tendance latine que pourront regretter les Germanophones, globalement peu cités, mais très appréciable pour les Francophones travaillant sur cette aire culturelle. Enfin, l’auteur a choisi de glisser dans cette liste de mots des noms de géographes et spécialistes de la ville reconnus. Un ensemble qui témoigne d’une vaste culture géographique et urbaine, qui enrichit nos horizons et sans aucun doute ceux de nos étudiants à qui il serait judicieux de proposer l’utilisation de ce dictionnaire.

3Les définitions, en règle générale, font plus volontiers référence à la dimension géographique de l’urbain et parfois technique de l’aménagement qu’aux aspects sociaux de l’urbain. Elles maintiennent une tonalité très personnelle, comme si l’auteur cherchait à synthétiser ce qui fait sens pour lui sans forcément se contraindre à une universalité, somme toute illusoire nous le savons. Si on peut louer l’effort de traduction des termes en cinq langues, on peut regretter le manque de précision auquel celle-ci donne lieu parfois. Pour la langue française, il est dommage qu’une relecture attentive n’ait pas réussi à évacuer toutes les erreurs concernant les accents en particulier. Plus gênantes sont certaines traductions par trop littérales et donc maladroites : une « ciudad dual » est ainsi traduite par une « ville duel » plutôt que « duale ». Plus ennuyeuse encore est la traduction inexacte. Nous retenons l’exemple de « actuación urbanística » traduit par « plan d’occupation du sol-POS », aujourd’hui d’ailleurs PLU (plan local d’urbanisme). Le plan et le règlement qu’il impose ne sont qu’une forme d’action urbanistique ; de notre point de vue, les termes ne se placent pas ici au même niveau.

4Cet ouvrage vient très utilement compléter la publication de deux autres dictionnaires espagnols sur la ville et l’urbain : le Diccionario de historia urbana y urbanismo. El lenguaje de la ciudad en el tiempo de María Jesús Fuente publié en 1999 (Universidad Carlos III de Madrid) et le Diccionario español de geografía urbana, urbanismo y ordenación del territorio publié en 2000 où les termes sont traduits en galicien, basque et catalan (Grupo Aduar, editorial Ariel, Barcelona). La diversité des références utilisées par l’auteur fait de ce dictionnaire un outil utile et utilisable pour les non-Hispanophones ; elle témoigne d’un patient travail de recueil de données et d’un riche parcours de géographe.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mayté Banzo, « Lorenzo López Trigal, Diccionario de términos sobre la ciudad y lo urbano »Sud-Ouest européen, 30 | 2010, 139-140.

Référence électronique

Mayté Banzo, « Lorenzo López Trigal, Diccionario de términos sobre la ciudad y lo urbano »Sud-Ouest européen [En ligne], 30 | 2010, mis en ligne le 17 février 2016, consulté le 24 octobre 2020. URL : http://journals.openedition.org/soe/1328 ; DOI : https://doi.org/10.4000/soe.1328

Haut de page

Auteur

Mayté Banzo

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Sud-Ouest européen – Revue géographique des Pyrénées et du Sud-Ouest est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Presses universitaire du Midi
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search