Navigation – Plan du site

AccueilNuméros43Note d’information – Actualité du...

Note d’information – Actualité du bien « Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France » inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en 1998 : le 20e anniversaire en 2018

Sébastien Pénari
p. 103-105

Texte intégral

1Le rapport présenté en 2013 à l’UNESCO dans le cadre du cycle des rapports périodiques pour la région « Europe – Amérique du Nord » a permis de dresser un constat : l’absence de gouvernance et de fonctionnement en réseau, une faible appropriation des enjeux et un défaut de projet commun entre les 78 composantes qui forment le bien en série « Chemins de Saint-Jacques de Compostelle en France ». Dès lors, l’organisation et la gestion du bien ont été amorcées.

2L’État a désigné un préfet coordonnateur du bien sous l’égide duquel une gouvernance est mise en œuvre aux niveaux interrégional et local depuis 2015. Dans le même temps, le ministère de la Culture a conduit l’étude des zones tampon et la précision des périmètres parcellaires constituant chacune des composantes. De son côté, l’ACIR Compostelle est chargée au terme du protocole d’accord conclu avec l’État en novembre 2015 de mener à bien la structuration du réseau des acteurs, d’accompagner le développement scientifique et culturel du bien et d’appuyer sa mise en visibilité et son rayonnement international. Ainsi, elle agrège désormais 55 % des propriétaires ou gestionnaires en responsabilité sur les composantes.

3Quatre orientations ont été assignés aux acteurs du bien :

4- enrichir la connaissance scientifique sur le bien et veiller à la diffusion des connaissances ;

5- assurer les meilleures conditions de conservation des composantes ;

6- garantir un très haut niveau de qualité, en ce qui concerne l’accueil, la médiation, l’accessibilité et la valorisation de chaque composante ;

7- favoriser la mise en réseau du bien, son rayonnement culturel et évaluer l’impact socio-économique de son développement.

Un conseil scientifique

8L’importance de la reconnaissance par l’UNESCO de la valeur universelle exceptionnelle du bien et de sa préservation a conduit à l’installation d’un conseil scientifique le 1er février 2017. Il est formé de 16 membres issus principalement des domaines de l’histoire, de l’histoire de l’art, de la géographie, de l’anthropologie et de plusieurs universités ou laboratoires. Il a vocation à constituer l’instance consultative de la gouvernance du bien et de ses acteurs. Son rôle est :

9• d’apporter sa contribution à un état des lieux sur la connaissance relative au bien, à ses composantes et à sa valeur universelle exceptionnelle ;

10• d’encourager le développement de nouvelles recherches et de susciter des études auprès des étudiants ;

11• de faciliter la diffusion des connaissances ;

12• d’apporter son expertise sur tout sujet scientifique en relation avec la préservation de la valeur universelle exceptionnelle du bien ;

13• d’assurer une veille permanente sur la préservation et l’état de conservation du bien ;

14• d’accompagner l’élaboration du projet scientifique et culturel qui devrait cimenter le bien autour d’un projet collectif.

15Ce dernier point sera essentiel pour doter le bien d’un projet collectif et assurer son rayonnement à travers des coopérations, des échanges scientifiques et culturels entre le bien français et le bien espagnol ainsi qu’avec les itinéraires culturels du conseil de l’Europe.

Des actions d’excellence

16Deux actions parmi d’autres reflètent la prise de conscience d’être au patrimoine mondial et consécutivement, la mobilisation en faveur d’un traitement durable du « chemin de Compostelle ».

17Entre 2010 et 2015, les collectivités du Pays du Haut Rouergue ont développé une démarche de valorisation des 80 km de l’itinéraire du Puy-en-Velay. Cette démarche labellisée Pôle d’excellence rurale par l’État visait à la qualification des services et à la sécurisation des cheminants. Un dispositif d’interprétation du patrimoine de l’itinéraire par un mobilier de signalétique et un site internet font l’originalité de la démarche en traitant pour le première fois le tracé du sentier comme une fenêtre ouverte et informative sur le patrimoine culturel, naturel, les traditions et les habitants qui le bordent. Le tout est traité avec sobriété et dans un souci qualitatif : valoriser les composantes inscrites au patrimoine mondial implique un traitement dans la continuité de l’amont et de l’aval avec la même exigence de qualité.

18Pour consulter la réalisation : www.st-jacques-aveyron.com

19Dans le Lot, l’initiative est partie des bénévoles des associations du secteur de Limogne-Lalbenque en 2015. Ils ont su créer une dynamique qui essaime désormais dans tout le département. « Mille mains à la pâte » fédère les habitants des communes (Fig. 1) qui viennent bénévolement consacrer une journée à l’entretien du petit patrimoine et au nettoyage du sentier GR®65. L’enjeu est désormais de les amener à regarder ce sentier comme un héritage ouvert sur le monde.

20Pour consulter la réalisation : www.lalbenq.net

Fig. 1 – Mille mains à la patte dans le Lot. Les bénévoles au service du sentier et de son patrimoine

Fig. 1 – Mille mains à la patte dans le Lot. Les bénévoles au service du sentier et de son patrimoine

Source : © OT Limogne Lalbenqueue.net

2018, le 20e anniversaire de l’inscription

21Célébrer l’anniversaire de l’inscription du bien le 2 décembre 1998 représente une opportunité pour sa mise en visibilité auprès des publics, des habitants et pour fortifier une dynamique de travail en réseau (Fig. 2 et 3). L’événement doit être fédérateur, festif et artistique. La création d’un label « chemins de Compostelle patrimoine mondial – 20 ans » permettra de distinguer les projets favorisant l’appropriation par le plus grand nombre, d’encourager les coopérations entre composantes, d’inciter à la créativité dans les contenus et de tisser des coopérations avec le bien espagnol inscrit en 1993. Les évènements proposés devront mettre en valeur en quoi ce patrimoine porteur d’une itinérance millénaire est universel, exceptionnel et s’inscrit dans les enjeux actuels de la paix et de l’éducation.

Fig. 2 – Un travail participatif lors du séminaire de préparation des 20 ans de l’inscription (février 2017). Élus, agents des collectivités et de l’État, bénévoles réfléchissent à un message d’accueil

Fig. 2 – Un travail participatif lors du séminaire de préparation des 20 ans de l’inscription (février 2017). Élus, agents des collectivités et de l’État, bénévoles réfléchissent à un message d’accueil

Source : © ACIR Compostelle

Fig. 3 – Paroles d’acteurs. Séminaire de préparation des 20 ans de l’inscription (février 2017)

Fig. 3 – Paroles d’acteurs. Séminaire de préparation des 20 ans de l’inscription (février 2017)

Source : © ACIR Compostelle

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 – Mille mains à la patte dans le Lot. Les bénévoles au service du sentier et de son patrimoine
Crédits Source : © OT Limogne Lalbenqueue.net
URL http://journals.openedition.org/soe/docannexe/image/2885/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,6M
Titre Fig. 2 – Un travail participatif lors du séminaire de préparation des 20 ans de l’inscription (février 2017). Élus, agents des collectivités et de l’État, bénévoles réfléchissent à un message d’accueil
Crédits Source : © ACIR Compostelle
URL http://journals.openedition.org/soe/docannexe/image/2885/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 2,1M
Titre Fig. 3 – Paroles d’acteurs. Séminaire de préparation des 20 ans de l’inscription (février 2017)
Crédits Source : © ACIR Compostelle
URL http://journals.openedition.org/soe/docannexe/image/2885/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 4,3M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sébastien Pénari, « Note d’information – Actualité du bien « Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France » inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en 1998 : le 20e anniversaire en 2018 »Sud-Ouest européen, 43 | 2017, 103-105.

Référence électronique

Sébastien Pénari, « Note d’information – Actualité du bien « Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France » inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en 1998 : le 20e anniversaire en 2018 »Sud-Ouest européen [En ligne], 43 | 2017, mis en ligne le 12 juillet 2018, consulté le 04 décembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/soe/2885 ; DOI : https://doi.org/10.4000/soe.2885

Haut de page

Auteur

Sébastien Pénari

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Sud-Ouest européen – Revue géographique des Pyrénées et du Sud-Ouest est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Presses universitaire du Midi
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search