Skip to navigation – Site map

44 | 2017
Regards croisés sur les fleuves Èbre et Garonne

Edited by Philippe Valette and Alfredo Ollero
Couverture SOE n°44
More about this picture
20 × 26 cm - 174 p.
ISBN 978-2-8107-0549-8

Ce numéro déborde les frontières entre les États en mettant en évidence des « regards croisés sur les fleuves Èbre et Garonne ». Il est le fruit d’une collaboration entre le département de géographie de l’université de Saragosse et le département de géographie de l’université Toulouse – Jean Jaurès.
L’Èbre et la Garonne sont séparés par la chaîne des Pyrénées. L’un, l’Èbre, débouche par un delta dans la mer Méditerranée tandis que l’autre, la Garonne, termine sa course par un estuaire dans l’océan Atlantique. S’ils se partagent le même château d’eau, la montagne pyrénéenne, celle-ci joue le rôle d’une véritable frontière climatique. Le versant nord-pyrénéen est beaucoup plus arrosé que le versant sud aux caractéristiques plus sèches. Et pourtant, le module de l’Èbre à Saragosse (233 m3/s) est légèrement supérieur à celui de la Garonne à Toulouse (190 m3/s). Au-delà de ces différences, des ressemblances et des similitudes apparaissent aussi entre l’Èbre et la Garonne.
Ce numéro cherche à faire un tour d’horizon des recherches en cours. À bien des égards, les trajectoires temporelles de ces deux fleuves sont voisines. L’eau fluviale est utilisée de façon massive dans l’agriculture dans les deux vallées et permet d’alimenter en eau de boisson les riverains. Partout, de multiples aménagements visent à valoriser la ressource fluviale mais aussi à limiter la contrainte constituée par les crues et les inondations. Dans ce numéro, il s’agit de croiser les savoirs français et espagnols sur les spécificités de l’Èbre et de la Garonne. Quatre grandes thématiques sont ainsi explorées au travers d’une dizaine d’articles : le rapport ville-fleuve dans les cas de Saragosse et Toulouse ; l’évolution des fleuves au cours du temps et de leurs usages, dans un contexte probable de changement climatique ; les risques avec notamment une focale sur les inondations récentes ; la restauration et renaturation des cours d’eau.
Au final, ces regards croisés entre l’Èbre et la Garonne permettent de confronter les histoires, les réalités et les trajectoires temporelles des deux fleuves. En filigrane apparaissent aussi les acteurs, les usages, les aménagements, la gestion et les solutions apportées par les sociétés riveraines. Si l’Èbre et la Garonne ne coulent pas dans le même sens, tous les articles réunis ici laissent présager une communauté de réflexions rendant nécessaires les rapprochements scientifiques afin de renforcer une comparaison plus poussée entre deux des grands fleuves du Sud-Ouest européen.

  • Logo Presses universitaire du Midi
  • OpenEdition Journals