Navigation – Plan du site

AccueilLa revueInstructions aux auteurs

Instructions aux auteurs

Charte déontologique

Ligne éditoriale

Tous les efforts sont fournis pour traiter les textes soumis de manière efficace et rapide.

Une proposition d’article qui n’est pas conforme au champ d’application de la revue ou qui va à l’encontre de sa ligne éditoriale peut être rejetée par le comité de rédaction sans passer par une évaluation à l’aveugle par les pairs.

Évaluation des articles

À l’exception des deux cas précédents, des présentations de fonds dans la rubrique « Collections & fonds d’archives » et des comptes rendus, toutes les propositions d’articles soumises à la revue sont rendues anonymes et évaluées au minimum par deux évaluateur∙trices, l’un∙e au moins étant choisi∙e en dehors du comité éditorial. Les présentations de fonds dans la rubrique « Collections & fonds d’archives » et les comptes rendus et notes de lecture sont quant à elles évaluées et discutées par le comité éditorial.

Après délibération du comité de rédaction et des éditeurs scientifiques du dossier thématique s’appuyant sur les rapports d’évaluation, une proposition d’article peut être acceptée, acceptée sous réserve de modifications (majeures ou mineures) ou rejetée. En cas d’acceptation sous réserve, les éditeurs et le comité de rédaction prennent une décision définitive en fonction de la prise en compte par l’auteur∙trice des suggestions et commentaires des évaluateur∙trices. En cas de rejet de leur proposition, un avis motivé est transmis aux auteur∙trices.

Impartialité et conflit d’intérêt

Les manuscrits sont évalués de manière objective, sur fondement de leur seul contenu scientifique, sans distinction de sexe, religion, orientation sexuelle, nationalité, origine ethnique, affiliation institutionnelle des auteurs.

Il est demandé aux expert∙es de fournir des avis motivés ; la critique ad hominem est proscrite.

En cas de conflit d’intérêt avec l’un des auteurs ou avec le contenu du manuscrit à évaluer, les experts externes ou membres du comité éditorial concernés doivent se récuser.

Tout expert (interne ou externe) qui se sait insuffisamment qualifié pour évaluer un manuscrit ou qui sait ne pouvoir le faire dans des délais raisonnables est tenu d’en aviser le comité éditorial.

Plagiat et publications multiples

Les experts avisent le comité éditorial et la direction de la revue :

  • s’ils relèvent des similitudes substantielles avec d’autres contenus déjà parus ou en cours d’évaluation dont ils auraient connaissance ;

  • s’ils relèvent des utilisations de données d’autres auteurs sans mention de cette source.

Confidentialité et utilisation des données

Le processus d’évaluation par les pairs est strictement confidentiel. L’information ou la correspondance au sujet d’un tapuscrit ne sont partagées avec personne en dehors de ce processus. Aucune information inédite, aucun argument ou aucune interprétation contenue dans une contribution n’est utilisée ou divulguée avant la publication de l’article sans le consentement des auteur∙trices.

Traitement éditorial

Tout texte accepté (dès le premier envoi, ou après modification) fait l’objet d’un travail éditorial effectué en concertation avec l'auteur∙trice.

Engagement des auteur∙trices

Les auteur∙trices garantissent que leur proposition d’article est originale, qu’elle ne porte pas atteinte aux droits moraux de la propriété intellectuelle de toute autre personne ou entité.

Les auteur∙trices garantissent que leur proposition d’article ne contient pas de déclaration diffamatoire, frauduleuse ou sciemment inexacte.

Les auteur∙trices garantissent que leur proposition d’article n’a pas déjà été publiée et qu’elle ne repose ni en partie, ni en totalité sur des travaux déjà publiés (à l’exception des notes et comptes rendus de lecture et des articles de la rubrique Échanges qui reposent respectivement et uniquement sur l’œuvre commentée ou l’article d’ouverture des Échanges).

Les auteur∙trices ne soumettent pas leur contribution à plusieurs revues en même temps.

Les auteur∙trices garantissent qu’il∙elles citent de manière appropriée toutes les publications qu’il∙elles ont utilisées dans leur travail.

Les auteur∙trices autorisent l’équipe éditoriale de la revue à apporter d’éventuels aménagements à leur article et collaborent avec elle quand des aménagements leurs sont soumis pour accord.

Si il∙elles découvrent une erreur importante ou une inexactitude après la parution de leur article, les auteur∙trices en informent rapidement la revue et coopèrent avec elle pour se rétracter ou corriger l’article concerné.

Si il∙elles sont contacté∙es par la revue après la parution de leur article à la suite de la découverte d’une erreur importante, il∙elles transmettent rapidement soit leurs corrections, soit des preuves de la justesse de l’article original.

Demandes d’autorisation de reproduction et de représentation pour les ressources

Les auteur∙trices auront fait les démarches nécessaires à l’obtention du droit de reproduction et de représentation physique et dématérialisé des ressources iconographiques et/ou multimédias à reproduire dans leur article, ou auront pris soin de collecter du matériel libre de droit (tombé dans le domaine public ou sous le régime de licences Creative Commons). Il∙elles auront veillé à avoir l’accord explicite, par écrit, des personnes figurant sur les photos, apparaissant dans les vidéos et audibles dans les extraits audio.

À toutes fins utiles, les auteur∙trices transmettront ces autorisations à l’équipe éditoriale. La revue décline toute responsabilité dans ce domaine et se réserve le droit de refuser les ressources potentiellement litigieuses.

Cession de droit à titre gratuit et non exclusif

Les auteur∙trices qui soumettent un article acceptent la cession à titre gratuit et non exclusif des droits de reproduction et de représentation à la revue Strenæ, sous quelque forme que ce soit, y compris imprimée. Ceci vaut pour les matériaux textuels, iconographiques et multimédias dont ils sont les auteur∙trices et/ou les ayants droit.

Les auteur∙trices qui souhaitent déposer leur article, après publication, dans une archive ouverte (type HAL-SHS) sont invités à demander à la revue la dernière version, mise en forme et corrigée, qui leur sera remise sous forme PDF.

Consignes de mise en forme

Afin de garantir un processus éditorial optimal, la rédaction de la revue Strenæ attire l’attention de ses auteur∙trices sur la nécessité de respecter au plus près les recommandations exposées ci-après. Un article complet et mis aux normes sera traité plus efficacement par la rédaction.

L’envoi d’articles incomplets ou ne prenant pas en compte ces conventions est susceptible de motiver un renvoi à l’auteur pour amendement et/ou complément par ses soins.

Les contributions doivent être soumises au comité éditorial à l’adresse strenae [at] revues.org

L’article complet contiendra les éléments suivants :

  • texte de l’article, tableaux, légendes des illustrations/tableaux, dans des fichiers textes séparés (.doc, .docx, .odt)

  • illustrations en .jpg exclusivement (300 dpi), numérotées par ordre d’apparition, dans un dossier séparé.

Constitution du texte

Les calibrages maximum (espaces, notes et bibliographie incluses) sont les suivants :

  • article (dossier thématique ou varia) : 35 000 signes espaces comprises,

  • note de lecture : 10 000 à 15 000 signes,

  • présentation de collection ou fonds d’archives : 10 000 à 15 000 signes,

Le texte de l’article sera accompagné :

  • d’un résumé en français et en anglais ;

  • de quatre à huit mots-clés dans ces mêmes langues, à prendre de préférence dans l’index de la revue (NB : les noms propres doivent figurer sous la forme « Nom (prénom) ».

  • de la traduction du titre en anglais

Aux côtés de son nom (en lettres capitales) et prénom (en bas de casse), l’auteur∙trice fera apparaître :

  • son affiliation institutionnelle,

  • ses coordonnées complètes (courriel et adresse postale), qui ne seront pas rendues publiques.

Citations

Les citations ne dépassant pas trois lignes sont intégrées au texte normal. Les citations longues sont mises en évidence par l’utilisation du style « Citation », comme ci-dessous :

En France, l’entre-deux-guerres a longtemps été perçu dans l’histoire de la littérature pour la jeunesse comme une période de déclin, peu digne d’intérêt – une sorte de passage à vide entre l’essor extraordinaire qu’a connu le genre au xixe siècle et celui qui l’a caractérisé ensuite, tout au long de la seconde moitié du xxe siècle, sous l’influence, entre autres, de l’apparition du livre de poche pour la jeunesse.

Notes de bas de page

La revue n’accepte pas les renvois bibliographiques intégrés au texte sous la forme d’une parenthèse du type (Lévêque, 2013). Toute référence bibliographique doit être formulée sous la forme d’une note de bas de page. Les notes de bas de page utilisent le style « note de bas de page » du traitement de texte choisi par l’auteur∙trice.

Références bibliographiques

Lors de la première occurrence d’une référence, la présentation sera la suivante :

- pour un ouvrage : Prénom Nom, Titre, Lieu d’édition, éditeur, date édition, page. (Exemple : Florence Gaiotti, Expériences de la parole dans la littérature de jeunesse contemporaine, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2009, p.113.)

- pour un article de revue : Prénom Nom, « Titre de l’article », Titre du périodique, tome ou volume (t./vol.), n°, date, pagination. (Exemple : Sandra Laugier, « L’expérience de la lecture et l’éducation de soi », Le sujet dans la cité, n°8 (2), 2017, p. 39‑53.)

- pour un ouvrage collectif : Prénom 1 Nom 1, Prénom 2 Nom 2 (dir.), Titre, Lieu d’édition, éditeur, date édition, page. (Exemple : Cécile Boulaire, Matthieu Letourneux, Claudine Hervouet, L’avenir du livre pour la jeunesse: actes du colloque, Paris, Bnf-CNLJ-JPL, 2010, p.30)

- pour un chapitre d’ouvrage : Prénom Nom, « Titre de l’article », dans : Prénom 1 Nom 1, Prénom 2 Nom 2 (dir.), Titre, Lieu d’édition, éditeur, date édition, page. (Exemple : Gaëlle Levesque, « De la vie des nursery rhymes dans les albums de Maurice Sendak », dans : Florence Gaiotti et Eléonore Hamaide-Jager (dir.), La Chanson dans la littérature et la culture matérielle d’enfance et de jeunesse, Arras, Artois Presses Université, 2020, pages 107-119.)

Pour les occurrences suivantes, la présentation des références bibliographiques sera la suivante :

1. si les deux notes de bas de page se suivent immédiatement : Ibid., p. 5.


2. si les deux notes de bas de page ne se suivent pas immédiatement, on optera pour la présentation de la référence sous forme courte
 :

- pour un ouvrage : Initiale-Prénom Nom, Titre (raccourci si besoin), op. cit., page. (Exemple : F.Gaiotti, Expériences de la parole, op.cit., p.28.)

- pour un article de revue : Initiale-Prénom Nom, « Titre de l’article », op. cit., page. (Exemple : S.Laugier, « L’expérience de la lecture », op.cit., p.42)

- pour un chapitre d’ouvrage : Initiale-Prénom Nom, « Titre du chapitre », op. cit., page. (Exemple : G.Levesque, « De la vie des nursery rhymes », op.cit., p.112.)

Règles typographiques

- Utiliser les lettres soudées (œ, Œ, æ, Æ).


- Accentuer toutes les majuscules ou capitales (« À l’époque » et non « A l’époque »).


- Les mots en langues étrangères sont en italique (Aufklärung).

- Pour les ordinaux, on abrège « e » et non pas « ème » (3e et non 3ème ou 3e), « re » et non pas « ère » (1re et non 1ère). Les siècles sont toujours composés en chiffres romains avec exposant : XIXe siècle et non XIXe siècle ou 19ème siècle.

Diffusion

Libre accès

En accord avec les principes de l'Open Access, Strenæ, publiée gratuitement et sans barrière mobile sur la plateforme OpenEdition Journals, incite à la dissémination de ses contenus, sous réserve de leur attribution à leur auteur. La revue Strenæ est inscrite au DOAJ (Directory of Open Access Journals).

Licence Creative Commons

Sauf mention contraire, les articles sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND : la réutilisation des textes est autorisée sous réserve de leur attribution à leur auteur, et dans la limite d'une utilisation non commerciale ; il n’est pas autorisé d’effectuer des œuvres dérivées (traductions, par exemple). Les images et vidéos demeurent placés sous leur mention légale d’origine.

Archives ouvertes

La revue Strenæ incite par ailleurs les auteurs des articles à déposer les textes dans une archive ouverte, type HAL-SHS. Pour ce dépôt, l’équipe de rédaction invite les auteurs à demander, après publication, un PDF de la version publiée, ayant fait l'objet d'une correction ortho-typographique.

  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search