Navigation – Plan du site

AccueilAppels à contributionAppels closKarl May en France: une réception...

Karl May en France: une réception manquée?

Éric Leroy du Cardonnoy et Corona Schmiele

2012 fut l’année du centenaire du décès de Karl May, écrivain célèbre, dont les textes occupent, aujourd’hui encore, le second rang des textes allemands les plus traduits dans de nombreuses langues après la Bible de Luther. Même si sa production ne s’est pas dans un premier temps et de manière exclusive consacrée à la littérature de jeunesse, force est de constater que c’est elle qui l’a rendu célèbre de son vivant et contribue à perpétuer sa mémoire. Le dossier thématique du numéro 7 de Strenae portera sur les explications possibles d’une absence de réception de cet auteur en France, depuis le XIXe siècle jusqu’à aujourd’hui.

En effet, ce nom ne semble pas avoir franchi le Rhin, pour des causes historiques qui peuvent sembler évidentes – guerre franco-prussienne de 1870, rivalité européenne entre les deux pays et les deux guerres mondiales au XXe siècle – mais il y a aussi peut-être d’autres facteurs qui pourraient expliquer cet état de fait. La littérature de jeunesse connaît en effet dans la seconde moitié du XIXe siècle un essor sans précédent, et la France a également des auteurs qui occupent ce nouveau marché. Or, il semble que l’imaginaire français n’ait pas été aussi marqué, ou en tout cas pas de la même manière, par le Nouveau Monde que l’imaginaire allemand ; la France, à la différence de l’Allemagne, étant une puissance coloniale installée depuis longtemps dans certaines parties du monde.

Ce dossier a pour but de s’interroger sur les raisons et les manifestations de ce qui ressemble à une réception manquée de Karl May en France ; on pourra s’interroger sur les différences entre les imaginaires des deux pays dans un contexte européen, mais aussi sur la place du Nouveau Monde pour un lectorat français. L’intérêt pour l’Orient qui se manifeste dans certains de ses romans ne semble pas correspondre non plus aux attentes des lecteurs français ou tout du moins ne pas trouver le même écho ou bien entrer en concurrence avec des auteurs français qui traitent de la même problématique. La question des traductions des ouvrages de Karl May pourra aussi faire l’objet d’une réflexion, qu’elle soit liée à une position ou une politique des éditeurs eux-mêmes, à une vision particulière des raisons de traduire ou à un lectorat avec des demandes particulières.

L’adaptation cinématographique et les mesures commerciales prise par le Karl-May-Verlag pourront représenter également l’un des axes d’étude possibles. Faut-il voir une ironie de l’histoire dans le fait que l’acteur français Pierre Brice, l’illustre inconnu du cinéma français selon Oliver Schwehm, ait incarné Winnetou, le personnage le plus célèbre des romans de Karl May, et ait contribué à faire connaître encore plus le nom de l’auteur grâce à la diffusion de ce média ?

Les propositions d’articles (1500 à 2000 signes) sont à envoyer avant le 1er août 2013 à la revue Strenae : strenae@revues.org

Les propositions seront examinées par les responsables scientifiques du dossier et par le comité de rédaction de la revue. Les auteurs seront rapidement prévenus de l'acceptation ou non de leur proposition. Les articles définitifs seront à remettre pour le 31 décembre 2013.

La publication est prévue pour avril 2014.

  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search