Navigazione – Mappa del sito
RASSEGNA BIBLIOGRAFICA
Medioevo

Ch.-L. Morand Métivier, «Sagement se chastie qui par autruit se chastie»: le proverbe comme facilitateur de l’émotion dans “Une epistre lamentable et consolatoire” de Philippe de Mézières

Maria Colombo Timelli
p. 526
Notizia bibliografica:

Charles-Louis Morand Métivier, «Sagement se chastie qui par autruit se chastie»: le proverbe comme facilitateur de l’émotion dans “Une epistre lamentable et consolatoire” de Philippe de Mézières, «Proverbium» 33, 2016, pp. 339-356.

Testo integrale

1Philippe de Mézières a adressé son Epistre lamentable et consolatoire au duc de Bourgogne Philippe le Hardi juste après la défaite de Nicopolis (1396): il y dénonce le comportement des chevaliers et prône la création d’un ordre chevaleresque renouvelé. Dans un texte où la dimension rhétorique est si importante, il est légitime de s’interroger sur la présence et le rôle joué par seize proverbes, un nombre élevé dans un texte relativement court (liste en annexe, p. 351, avec renvois au répertoire de Hassell: pas de référence à Di Stefano 2015 ni au Thesaurus Proverbiorum Medii Aevi). C.-L. Morand Métivier étudie d’abord rapidement la formule qui les introduit: dans quatorze cas, il se dit en proverbe, avec quelques variantes; surtout il constate que leur présence s’organise autour de trois noyaux thématiques: le «Turc», naturellement mauvais, la défaite subie par les chrétiens, l’établissement d’une nouvelle chevalerie. D’autre part, il essaie aussi un classement par sujets: les proverbes portent sur les phénomènes naturels, l’homme et sa place dans le monde. Bien évidemment, la fonction des énoncés parémiques – relevée dans bien des études récentes sur la production médiévale – est celle de passer du plan individuel à l’universel par l’évocation d’un savoir partagé par l’auteur et son public. Ce qui me paraît moins convaincant, c’est l’application au proverbe médiéval du concept de la «petite chanson» élaboré par Deleuze et Guattari et, en corollaire, l’idée que le proverbe serait un «élément crucial de la mise en place [d’un espace de] reterritorialisation» qui réunirait le dédicataire du texte et ses lecteurs (p. 350).

Torna su

Per citare questo articolo

Notizia bibliografica

Maria Colombo Timelli, « Ch.-L. Morand Métivier, «Sagement se chastie qui par autruit se chastie»: le proverbe comme facilitateur de l’émotion dans “Une epistre lamentable et consolatoire” de Philippe de Mézières », Studi Francesi, 183 | 2017, 526.

Notizia bibliografica digitale

Maria Colombo Timelli, « Ch.-L. Morand Métivier, «Sagement se chastie qui par autruit se chastie»: le proverbe comme facilitateur de l’émotion dans “Une epistre lamentable et consolatoire” de Philippe de Mézières », Studi Francesi [Online], 183 | 2017, online dal 01 février 2018, consultato il 19 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/studifrancesi/10505

Torna su
  • Logo Rosenberg & Sellier
  • OpenEdition Journals