Navigazione – Mappa del sito
RASSEGNA BIBLIOGRAFICA
Medioevo

O. de Laborderie, Histoire, mémoire et pouvoir. Les généalogies en rouleau des rois d’Angleterre (1250-1422)

G. Matteo Roccati
p. 527
Notizia bibliografica:

Olivier de Laborderie, Histoire, mémoire et pouvoir. Les généalogies en rouleau des rois d’Angleterre (1250-1422), Préface de Jacques Le Goff, Paris, Classiques Garnier, 2013, «Bibliothèque d’histoire médiévale» 7, 508 pp.

Testo integrale

1Une quarantaine de rouleaux contiennent des abrégés généalogiques de l’histoire d’Angleterre. «L’analyse de leur génèse révèle qu’en dépit de leur apparente simplicité [ils] sont le fruit d’une lente et subtile élaboration, l’expression de véritables choix historiographiques, même s’il ne s’agit vraisemblablement pas d’une œuvre née de la réflexion d’un seul historien» (p. 428). Ils ont connu un véritable succès à partir du moment où ils ont été traduits du latin en anglo-normand et ont été réalisés principalement sous les règnes d’Édouard Ier et Édouard II; leur usage a décliné ensuite, mais ils ont continué à être utilisés. Dans cet ouvrage ils sont étudiés en tant que «témoins irremplaçables de la culture historique d’une partie de la population anglaise» (p. 36), «révélateurs des mentalités politiques d’une époque» (p. 46), «à un moment clé de l’élaboration de l’image de la monarchie anglaise et de l’essor du sentiment national» (p. 427).

2L’A. examine d’abord le rouleau en tant que support et les raisons (matérielles, intellectuelles, symboliques) qui ont pu amener à son utilisation. Il met en évidence le rôle fondamental joué dans leur génèse par Matthieu Paris, chroniqueur de Saint-Albans, inventeur des «galéries de rois» (p. 101), résumés en images à l’origine de schémas généalogiques désignés par l’expression genealogia orbiculata. La nature des généalogies en rouleau est précisée ensuite: des aides-mémoire historiques, à la fois instrument de la propagande royale et miroir des princes conforme aux attentes des élites anglaises, un nouveau public dont l’émergence est attestée par leur succès. Elles véhiculent une représentation du pouvoir royal fondée sur le territoire, la légitimité de la monarchie anglaise ne pouvant pas s’appuyer sur la continuité d’une lignée. Leur rôle dans le développement dune conscience historique nationale parait donc important: afin de «renforcer l’union du roi et de ses barons, l’habileté des généalogies en rouleau consiste précisément à faire passer la propagande royale sous couvert de propagande nationale, d’exalter la monarchie au travers des rois qui ont su le mieux incarner des vertus consensuelles» (p. 352). Leur succès tient «à ce qu’elles expriment un compromis idéologique, acceptable à la fois par le roi et par les élites politiques» (ibidem).

3Plusieurs annexes présentent en forme de schémas les filiations des différentes sortes de rouleaux (en latin, en anglo-normand, illustrés). La bibliographie (pp. 419-486), les index des noms de personnes (pp. 487-496), des noms de lieux (pp. 497-498), des œuvres anonymes (p. 499), des manuscrits (pp. 501-504), terminent le volume.

Torna su

Per citare questo articolo

Notizia bibliografica

G. Matteo Roccati, « O. de Laborderie, Histoire, mémoire et pouvoir. Les généalogies en rouleau des rois d’Angleterre (1250-1422) », Studi Francesi, 183 | 2017, 527.

Notizia bibliografica digitale

G. Matteo Roccati, « O. de Laborderie, Histoire, mémoire et pouvoir. Les généalogies en rouleau des rois d’Angleterre (1250-1422) », Studi Francesi [Online], 183 | 2017, online dal 01 février 2018, consultato il 21 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/studifrancesi/10513

Torna su
  • Logo Rosenberg & Sellier
  • OpenEdition Journals