Navigazione – Mappa del sito
Rassegna Bibliografica
Quattrocento

Savoirs et fiction au Moyen Âge et à la Renaissance, sous la direction de Dominique Boutet et Joëlle Ducos Paris

Maria Colombo Timelli
p. 110
Notizia bibliografica:

Savoirs et fiction au Moyen Âge et à la Renaissance, sous la direction de Dominique Boutet et Joëlle Ducos Paris, PUPS, 2015, 411 pp.

Testo integrale

1Nous signalons ici les articles portant sur le xve siècle; pour les autres, on se reportera à la section «Medioevo».

2Christine Ferlampin-Acher (Le clerc, la beste et le lucidaire: merveilleux et savoir dans quelques romans féeriques en prose des xive et xve siècles, pp. 43-58) fonde sa réflexion sur un corpus qui regroupe Perceforest, Artus de Bretagne (versions du xive et du xve siècle), Isaïe le Triste, pour reconnaître les formes et les fonctions différentes que le savoir assume dans les romans féeriques à la fin du Moyen Âge: le discours savant peut en effet être inséré explicitement (par exemple dans certains discours englobant des notions médicales ou astrologiques), ou plus discrètement dans certaines inventions, surtout rattachées à la «merveille» (la «Beste glatissant» en fournit alors un des exemples les plus frappants). Cependant, une évolution est sensible au xve siècle, lorsque le savoir, tout en entrant dans l’invention narrative, peut être diabolisé voire devenir l’objet d’une parodie.

3C’est plutôt au domaine épique que s’intéresse Dominique Boutet (Savoirs géographiques et fictions épiques à la fin du Moyen Âge, pp. 59-71), en se concentrant sur Esclarmonde, une des suites de Huon de Bordeaux, le Myreur des histors de Jean d’Outremeuse, et Mabrien, mise en prose d’une chanson perdue. Selon des modalités variées, des sources savantes reconnaissables sont utilisées par les trois auteurs, parmi lesquelles la Lettre du prêtre Jean et le Livre de Jean de Mandeville. Témoins importants de l’évolution du genre épique entre xive et xve siècle, les trois œuvres envisagées intègrent le savoir sur l’Orient: en combinant, chacune à sa manière, fictions littéraires et savoirs géographiques, elles nous éclairent sur les rapports «entre l’imaginaire et une réalité attestée par l’expérience contemporaine» (p. 71).

4Agathe Sultan examine Le Naufrage de la Pucelle de Jean Molinet, et en particulier la rencontre avec les sirènes, dans le cadre de la musicologie médiévale. Mélodie et chant s’y associent, ainsi que les «notes a havet» (crochetées) pour créer un effet mêlé de vérité et de fiction chez le lecteur (Note sur Jean Molinet: musique et fiction, pp. 221-232).

Torna su

Per citare questo articolo

Notizia bibliografica

Maria Colombo Timelli, « Savoirs et fiction au Moyen Âge et à la Renaissance, sous la direction de Dominique Boutet et Joëlle Ducos Paris », Studi Francesi, 184 (LXII | I) | 2018, 110.

Notizia bibliografica digitale

Maria Colombo Timelli, « Savoirs et fiction au Moyen Âge et à la Renaissance, sous la direction de Dominique Boutet et Joëlle Ducos Paris », Studi Francesi [Online], 184 (LXII | I) | 2018, online dal 29 juin 2018, consultato il 19 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/studifrancesi/11272

Torna su
  • Logo Rosenberg & Sellier
  • OpenEdition Journals