Navigazione – Mappa del sito
Rassegna bibliografica
Ottocento a) dal 1800 al 1850

Dictionnaire raisonné de la caducité des genres littéraires, sous la direction de Saulo Neiva et Alain Montandon

Lise Sabourin
p. 328
Notizia bibliografica:

Dictionnaire raisonné de la caducité des genres littéraires, sous la direction de Saulo Neiva et Alain Montandon, Genève, Droz, 2014, 1171 pp.

Testo integrale

1L’amplitude du projet est visible dans la diversité de spécialités des rédacteurs des quatre-vingts essais contenus dans ce Dictionnaire raisonné de la caducité des genres littéraires de l’Antiquité à nos jours que dirigent Saulo Neiva et Alain Montandon. Littérature, théâtre, histoire, philosophie, analyse du discours sont ainsi appelés à témoigner de la façon dont disparaissent au fil des générations des genres littéraires qui ont connu leur heure de gloire, tout en se permettant parfois des renaissances surprenantes ou en laissant des traces méconnues. Les auteurs cherchent, plus qu’une étude des sources, à discerner pourquoi les genres connaissent de tels aléas dans leur devenir ou leur abandon.

2Saulo Neiva, dans son «Introduction» (pp. 9-16), puis Dominique Maingueneau, dans sa réflexion sur «Unité et diversité, positionnement et investissement génériques» (pp. 17-33), proposent une tentative de synthèse. La désuétude s’accomplit parfois par emploi excessif suscitant saturation, simple perte de visibilité d’œuvres marginalisées ou déclassées, décalage par rapport aux pratiques sociales provoquant le désintérêt corollaire du lectorat. La résurgence naît de l’exhumation d’un genre oublié, en filiation ou par réactivation avec modification de portée.

3Puis, dans leur étonnante diversité, défilent, confiés à chaque spécialiste, les genres, célèbres (tels «chanson de geste», «comédie ancienne» ou «italienne», «épopée», «fabliau», «farce», «idylle», «maxime», «ode», «oraison funèbre», «roman courtois», «d’aventures», «de cape et d’épée», «épistolaire» ou «gothique», «satire en vers» ou «ménippée»), connus mais parfois mal cernés («ana», «apologue», «ballade», «blason», «chantefable», «églogue», «pantoum», «poésie industrielle», «mnémonique» ou «scientifique», «rondeau» et «rondel», «triolet» et «villanelle») ou oubliés (comme «alba», «audengière», «épyllion», «gregueria», «pont-neuf», «ricqueracque», «rotrouenge», «sirventès», «xénie»).

4Voilà donc un ouvrage de référence où notre xixe siècle tient sa place, non privilégiée par l’étendue de la diachronie considérée, mais par son goût de retrouver des formes anciennes tout en abandonnant d’autres atteintes d’usure.

Torna su

Per citare questo articolo

Notizia bibliografica

Lise Sabourin, « Dictionnaire raisonné de la caducité des genres littéraires, sous la direction de Saulo Neiva et Alain Montandon », Studi Francesi, 185 (LXII – II) | 2018, 328.

Notizia bibliografica digitale

Lise Sabourin, « Dictionnaire raisonné de la caducité des genres littéraires, sous la direction de Saulo Neiva et Alain Montandon », Studi Francesi [Online], 185 (LXII – II) | 2018, online dal 01 août 2018, consultato il 18 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/studifrancesi/13691

Torna su
  • Logo Rosenberg & Sellier
  • OpenEdition Journals