Navigazione – Mappa del sito
Rassegna bibliografica
Letterature francofone extraeuropee

Raphaël Confiant, L’insurrection de l’âme. Frantz Fanon, vie et mort du guerrier-silex

Elena Fermi
p. 377
Notizia bibliografica:

Raphaël Confiant, L’insurrection de l’âme. Frantz Fanon, vie et mort du guerrier-silex, Lamentin (Martinique), Caraïbéditions, 2017, 392 pp.

Testo integrale

1C’est la vie brève mais pleinement vécue de Frantz Fanon (1925-1961), le guerrier-silex selon la définition d’Aimé Césaire, que Raphaël Confiant évoque dans cette autobiographie imaginée du médecin et essayiste martiniquais. Une vie brusquement interrompue par une leucémie myéloïde qui le frappa alors qu’il n’avait que trente-six ans mais qui aurait pu se terminer même avant pour cet engagé dans la lutte anticolonialiste pour l’indépendance de l’Algérie dans les rangs du FLN, collaborateur de la célèbre Wilaya IV, rédacteur du journal «El-Moudjahid» et membre du GPRA, rescapé à plusieurs attentats organisés pour l’éliminer. Confiant consacre au psychiatre et militant révolutionnaire, auteur des célèbres Peau noire, masques blancs et des Damnés de la terre, un ouvrage passionnant, qui regorge de références et de détails historiques. Alternant récit autobiographique et mise en perspective d’un parcours hors du commun, l’auteur construit un ouvrage mosaïque qui permet de revenir sur toutes les étapes de l’itinéraire de Fanon. Un ouvrage qui se lit presque comme un roman, dans lequel on se promène temporellement et géographiquement pendant une trentaine d’années. Confiant alterne la première et la troisième personne sans souci de respecter la chronologie des événements dans un récit qui passe du passé au présent au sein d’un même chapitre où des crochets mettent parfois en valeur un thème, une anecdote. On suit l’itinéraire de Fanon de sa Martinique natale à la France, où il s’engage pendant la Seconde Guerre mondiale avec les Forces Françaises Libres et où il étudie ensuite la médecine à Lyon, puis à l’Algérie, où il exerce en tant que psychiatre à l’hôpital de Blida-Joinville, qui va devenir sa patrie d’adoption et où il demandera d’être enterré, jusqu’à l’hôpital de Bethesda aux États-Unis où il terminera ses jours en 1961. Derrière le militant révolutionnaire, on découvre le médecin novateur en matière de psychiatrie adaptée aux situations coloniales, l’humaniste qui théorise dans ses essais l’aliénation de l’homme noir suite à la colonisation, l’homme aux identités multiples, martiniquaise, française et algérienne. Un être aux multiples facettes, engagé toute sa vie durant, un homme de pensée et d’action, intransigeant face à l’inacceptable, un humaniste qui n’envisageait cependant pas autre chose que la lutte armée pour mener à bien la décolonisation.

Torna su

Per citare questo articolo

Notizia bibliografica

Elena Fermi, « Raphaël Confiant, L’insurrection de l’âme. Frantz Fanon, vie et mort du guerrier-silex », Studi Francesi, 185 (LXII – II) | 2018, 377.

Notizia bibliografica digitale

Elena Fermi, « Raphaël Confiant, L’insurrection de l’âme. Frantz Fanon, vie et mort du guerrier-silex », Studi Francesi [Online], 185 (LXII – II) | 2018, online dal 01 août 2018, consultato il 10 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/studifrancesi/14219

Torna su
  • Logo Rosenberg & Sellier
  • OpenEdition Journals