Navigation – Plan du site
Rassegna bibliografica
Medioevo

Sergio Cappello, Différences et altérité dans le récit idyllique médiéval, Floire et Blancheflor

Maria Colombo Timelli
p. 133
Référence(s) :

Sergio Cappello, Différences et altérité dans le récit idyllique médiéval, Floire et Blancheflor, «Littératures» 77, 2017, pp. 31-46.

Texte intégral

1Cet article vise à souligner l’originalité du Conte de Floire et Blanchefleur, récit idyllique composé vers le milieu du xiie siècle, vis-à-vis de la production littéraire contemporaine, tant épique qu’arthurienne, pour ce qui tient à la représentation de l’altérité musulmane. De fait, tous les motifs constitutifs de ce type de récits (subversion de la mésalliance, exclusion, création d’un ordre social nouveau) sont concernés, et même la conversion finale de Floire, qui permet son intégration dans l’Occident chrétien, semble marquée par une vision somme toute équilibrée et optimiste; les interactions entre monde chrétien et monde musulman paraissent donc possibles, ainsi qu’une réconciliation fondée sur l’acceptation des différences sociales et culturelles, alors que l’appartenance religieuse apparaît comme moins pertinente.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Maria Colombo Timelli, « Sergio Cappello, Différences et altérité dans le récit idyllique médiéval, Floire et Blancheflor », Studi Francesi, 187 (LXIII | I) | 2019, 133.

Référence électronique

Maria Colombo Timelli, « Sergio Cappello, Différences et altérité dans le récit idyllique médiéval, Floire et Blancheflor », Studi Francesi [En ligne], 187 (LXIII | I) | 2019, mis en ligne le 01 juillet 2019, consulté le 25 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/studifrancesi/16167

Haut de page
  • Logo Rosenberg & Sellier
  • OpenEdition Journals