Navigazione – Mappa del sito
Rassegna bibliografica
Settecento

Dictionnaire des femmes des Lumières, sous la direction de Huguette Krief et Valérie André, avec une introduction de Huguette Krief

Franco Piva
p. 123-124
Notizia bibliografica:

Dictionnaire des femmes des Lumières, sous la direction de Huguette Krief et Valérie André, avec une introduction de Huguette Krief, Paris, Honoré Champion, 2015, pp. 1337.

Testo integrale

1Quelle place les femmes ont-elles eue dans ce vaste mouvement d’idées, de réflexions, de mises en discussion, de comportements et d’actions qu’on appelle les Lumières françaises? Quelle place leur a-t-on réservée dans la représentation que les historiens ont donnée, par la suite, de ce phénomène? Quel rôle ont-elles eu, par delà tout, dans l’articulation de ce vaste mouvement depuis sa lente naissance au xviie siècle jusqu’à sa rapide dégénérescence au début du xixe ? C’est à ces questions que l’ouvrage composé et publié sous la direction de Huguette Krief et Valérie André a essayé de donner une réponse, sinon exhaustive, du moins suffisante pour qu’on passe des aperçus fragmentaires qui n’ont pas manqué dans le passé à une vision sur une présence, celles des femmes dans le siècle des Lumières françaises, qui a toujours paru déficitaire et qui a, en tout cas, trop ressenti de la perspective essentiellement masculine à travers laquelle le phénomène des Lumières a été abordé et étudié.

2Les 476 articles, dont 190 notices nominatives et 90 notices générales, que comporte le Dictionnaire des femmes des Lumières présente, sous un classement alphabétique, de rigueur, en tout cas traditionnel, pour un ouvrage de ce genre, toutes les informations souhaitables non seulement pour donner aux questions que nous posions tout à l’heure la réponse la plus satisfaisante, mais aussi pour comprendre dans sa juste valeur le rôle important que les femmes ont joué aussi bien dans l’idéation que dans la diffusion des Lumières; et cela malgré toute une série d’obstacles et de difficultés qui ont rendu objectivement difficile leur insertion dans un phénomène, celui des Lumières et de ses conséquences sur le plan des idées et des comportements, qu’on a eu trop souvent tendance à considérer comme un phénomène typiquement masculin. «L’ambition de la rétrospective aura été de faire saisir comment au sein d’une société fortement hiérarchisée, dotée d’un système symbolique puissant et fondée sur des différences entre les masculinités et les féminités, se dégagent des personnalités, des comportements, des discours, des pratiques qui sapent d’une manière nuancée, mais certaine, l’ordre traditionnel», nous avertit Huguette Krief, qui précise ainsi l’objectif fondamental du Dictionnaire, aussi bien que la méthode et la stratégie discursive utilisées par celles et ceux qui ont participé à l’entreprise dont elle a été l’âme pensante: «Restituer le monde des femmes des Lumières, [ç’a été] opter pour une démarche générale et nourrir la perspective de développements entrecroisés sur les pratiques et les représentations, simultanément engagées. Les considérations sociologiques, juridiques, démographiques et économiques se joignent ici à l’histoire des arts, l’histoire des mentalités, l’histoire des idées pour rendre compte de constantes, mais aussi d’écarts par rapport à la norme dans les destins individuels et sociaux. Des notices générales multiplient les prises de vue, reconstituent les divers âges des femmes, leur accès au savoir, les conditions de leur évolution, les façons dont elles se construisent, le regard qu’on porte sur elles, les mythes auxquels se réfèrent».

3C’est dire la complexité et la difficulté de l’entreprise, mais aussi l’effort qui a été fait pour restituer les situations, les comportements, les actions, en même temps que les résistances des femmes des Lumières, face à un phénomène qui semblait souvent les exclure; c’est dire aussi l’importance d’une entreprise après laquelle, comme le fait remarquer avec un juste orgueil Huguette Krief, «la représentation lumineuse du xviiie siècle français se modifie profondément». Le siècle des Lumières n’a été en effet ce qu’il a été que grâce aux femmes, à cette autre partie du monde à laquelle on avait jusque-là prêté, sans doute, trop peu d’attention. L’ignorer, après la parution du Dictionnaire des femmes des Lumières serait une erreur difficilement pardonnable, dans laquelle ne tomberont certainement pas ceux qui aiment vraiment les Lumières. Ils sauront, au contraire, fort gré à toutes celles (la grande majorité) et à tous ceux qui ont participé à cette courageuse entreprise et, avec leurs recherches et leurs réflexions, ont aidé à rétablir dans toute sa complexité un tableau, celui des Lumières françaises, que les femmes ont dessiné aussi bien, quoique d’une manière souvent différente, que les hommes.

Torna su

Per citare questo articolo

Notizia bibliografica

Franco Piva, « Dictionnaire des femmes des Lumières, sous la direction de Huguette Krief et Valérie André, avec une introduction de Huguette Krief »Studi Francesi, 178 (LX | I) | 2016, 123-124.

Notizia bibliografica digitale

Franco Piva, « Dictionnaire des femmes des Lumières, sous la direction de Huguette Krief et Valérie André, avec une introduction de Huguette Krief »Studi Francesi [Online], 178 (LX | I) | 2016, online dal 01 avril 2016, consultato il 12 août 2020. URL: http://journals.openedition.org/studifrancesi/2460

Torna su
  • Logo Rosenberg & Sellier
  • OpenEdition Journals