Navigazione – Mappa del sito

HomeNumeri178 (LX | I)Rassegna bibliograficaOttocento b) dal 1850 al 1900«Cahiers Octave Mirbeau» n. 22

Rassegna bibliografica
Ottocento b) dal 1850 al 1900

«Cahiers Octave Mirbeau» n. 22

Ida Merello
p. 147-148
Notizia bibliografica:

«Cahiers Octave Mirbeau» n. 22, Angers, 2015, pp. 303.

Testo integrale

1Ce numéro des «Cahiers» est, comme d’habitude, bien touffu d’articles, divisés en trois sections («études», «Documents», «Témoignages») et suivi de la section bibliographique. Inutile de le dire: c’est toujours Pierre Michel qui a la part du lion. Il est impossible de rendre compte de tous les travaux, et la liste même des auteurs remplirait une colonne. Fortunade Daviet-Noual nous propose une lecture des 21 jours d’un neurasthénique, en situant l’œuvre aussi ben du point de vue de la biographie de l’écrivain que de l’histoire de la littérature thermale. Sylvie Brodziak rappelle l’intérêt de Clemenceau pour le théâtre, et sa volonté d’un théâtre populaire; dans ce cadre, elle cite trois critiques théâtrales sur Les Mauvais bergers, parues entre 1897 et 1898, qui témoignent, au-delà de l’amitié avec Mirbeau, de l’intérêt de Clemenceau pour un texte axé sur le conflit industriel. Raffaella Tedeschi aborde l’écriture de Dans le ciel en y envisageant la manifestation d’un «impressionnisme littéraire», correspondant à la fluidité narrative, à la structure décousue et à la subjectivité d’image. Olivier Schuwer s’arrête sur l’édition du Jardin des supplices avec les illustrations de Rodin, et il montre que Rodin n’avait pas encore lu le livre lorsqu’il l’avait illustré, et que Mirbeau était satisfait de la distance entre le texte et l’image, car ainsi c’était l’œuvre dans son ensemble qui réalisait un objet d’art.

2Dans la section Documents, Pierre Michel décrit un corpus de lettres achetées récemment, dont la plupart sont adressées par l’écrivain à Juliette Adam, sa directrice dans «La Nouvelle Revue»: elles révèlent une attitude au moins très «prudente» de l’écrivain face à la cocardière Juliette Adam. Toujours P. Michel nous offre ensuite trois documents sur la pièce des Mauvais Bergers: un compte-rendu élogieux, et deux interviews inédites, où l’auteur est bien ménagé, même si son texte, très lucide à propos de la férocité du rôle institutionnel des patrons face aux ouvriers, n’était pas fait pour être approuvé par ses écouteurs. Ensuite l’infatigable P. Michel rapporte la cause intentée par Mirbeau contre un traducteur russe de sa pièce Les Affaires sont les affaires, protégé par la loi russe même, qui ne prévoyait pas de droits d’auteur. Parmi les nombreux témoignages, Albino Crovetto offre des suggestions sur La Tête coupée, Francisco Gil Craviotto dresse la liste des romans qui, après Mirbeau, ont pris pour cible les abus sexuels dans les Collèges religieux, tandis qu’Alain Leduc propose un portrait du «tigre» Clemenceau et Maxime Benoît-Jeannin cherche les points de contact entre Sade et Mirbeau. Pour conclure, la section consacrée à la Bibliographie devient de plus en plus vaste, véritable revue dans la revue.

Torna su

Per citare questo articolo

Notizia bibliografica

Ida Merello, ««Cahiers Octave Mirbeau» n. 22»Studi Francesi, 178 (LX | I) | 2016, 147-148.

Notizia bibliografica digitale

Ida Merello, ««Cahiers Octave Mirbeau» n. 22»Studi Francesi [Online], 178 (LX | I) | 2016, online dal 01 avril 2016, consultato il 12 juin 2021. URL: http://journals.openedition.org/studifrancesi/2541; DOI: https://doi.org/10.4000/studifrancesi.2541

Torna su

Autore

Ida Merello

Articoli dello stesso autore

Torna su
Cerca su OpenEdition Search

Sarai reindirizzato su OpenEdition Search