Navigazione – Mappa del sito

HomeNumeri170 (LVII | II)Rassegna bibliograficaSettecentoMyrtille Méricam-Bourdet, Voltair...

Rassegna bibliografica
Settecento

Myrtille Méricam-Bourdet, Voltaire et l’écriture de l’histoire. Un enjeu politique

Olga Penke
p. 459-460
Notizia bibliografica:

Myrtille Méricam-Bourdet, Voltaire et l’écriture de l’histoire. Un enjeu politique, Oxford, Voltaire Foundation, SVEC 2012:02, pp. 293.

Testo integrale

1Parallèlement à la biographie critique, intitulée Voltaire en son temps, réalisée sous la direction de René Pomeau, l’édition critique des Œuvres de Voltaire paraît également depuis 1968 à la Voltaire Foundation d’Oxford, avec la participation des chercheurs internationaux. Ces publications conduisent nécessairement à une réappréciation de l’œuvre du philosophe. L’auteure, elle-même éditrice de plusieurs textes historiques de Voltaire dans l’édition excellente ci-dessus mentionnée, s’est engagée dans cette entreprise, réalisant une monographie, basée sur l’ensemble de ses ouvrages historiques. Le bon chercheur sait poser de bonnes questions et c’est justement un des grands mérites de ce livre: Myrtille Méricam-Bourdet donne un éclairage nouveau à ce qu’on appelle «histoire politique» et réussit à montrer, suivant ce fil de pensées, la cohérence et les contradictions de la représentation de l’histoire de Voltaire. Elle met en relief les tournants décisifs au sein de l’œuvre dont le plus important peut être situé autour de 1760. Derrière les modifications des manuscrits et des éditions contrôlées par Voltaire, elle découvre les changements intervenus dans sa vie et dans l’actualité politique, mais également des traces de ses lectures et de ses polémiques (en particulier avec Montesquieu et La Beaumelle). L’autre grand mérite du livre que nous présentons consiste dans l’analyse fine des textes historiques de Voltaire, et dans la confrontation des variantes nées au cours de leur longue genèse, avec le résultat que son écriture de l’histoire est présentée non comme une suite d’ouvrages séparés, mais comme un continuum.

2La structure linéaire du livre suit une logique claire qui va de l’origine du pouvoir (I. Les fondements du pouvoir: sources, formation, nature, perpétuation pp. 9-89), à travers la formation et le fonctionnement des sociétés et des nations (II. Histoire des souverains, histoire des peuples, histoire de l’État: de la mise en ordre narrative à la thèse politique pp. 91-185) jusqu’aux relations internationales, englobant également, grâce aux derniers chapitres, la question du pouvoir de l’opinion et de sa manipulation (III. L’histoire universelle en mouvement: mutations des modes de pouvoir et des rapports de forces pp. 187-255). De surcroît, cette structure est combinée avec la mise en place d’un réseau de notions, principes constants dont le contenu se modifie dans l’écriture de l’histoire de Voltaire comme légitimation du pouvoir, despotisme, monarchie, esprit des nations, gloire, «grand homme», équilibre européen ou balance internationale. L’auteure détaille la modification de leur signification au cours de l’écriture et des réécritures des ouvrages historiques.

3La première partie est centrée autour de la pensée selon laquelle «La force et la fortune ont toujours décidé de tout», ce qui traduit la conviction de l’historien que le pouvoir n’a finalement jamais de légitimité. Les démonstrations sont particulièrement riches dans le domaine du pouvoir religieux et révèlent les composants de la méthode pragmatique de l’écriture de l’histoire de Voltaire. Dans la deuxième partie, elle met en valeur l’antinomie de la critique et de l’approbation de la monarchie, ainsi que l’intention double de l’historien d’écrire à la fois l’histoire des mœurs, c’est-à-dire celle des peuples et celle des personnages extraordinaires, des «grands hommes», mis en relief dans la dernière partie. L’auteure y montre comment la situation géopolitique de l’État français, les événements et les débats contemporains modifient le discours historique et elle souligne bien que l’historien représente de nouvelles formes du pouvoir: le commerce et la colonisation.

4L’argumentation convaincante s’appuie aussi bien sur une connaissance particulièrement étendue et profonde des textes que sur un appareil critique précis où les références sont citées de manière exemplaire. Les textes de Voltaire sont bien choisis, et bien mis en valeur par les analyses et par les notes multiples. L’Annexe reconstitue les dates et événements essentiels du point de vue de l’élaboration et de la publication de l’œuvre historique de Voltaire, mis en relation avec une biographie dont les éléments se trouvent en strict rapport avec les textes (pp. 263-274). La Bibliographie réunit les meilleures éditions des ouvrages historiques de Voltaire dont nous diposons aujourd’hui, les sources primaires qui englobent les lectures importantes de l’historien, valorisent le contexte de son œuvre, et les ouvrages critiques dont la liste témoigne du fait que l’auteure rend sérieusement compte des recherches antérieures (pp. 275-285). L’utilisation du livre est facilitée par un Index qui contient les noms des personnages historiques, des pays, des auteurs, des titres d’ouvrages (parmi lesquels ceux de Voltaire et des auteurs contemporains, ainsi que ceux des périodiques de l’époque); mais c’est aussi un index thématique avec des termes comme civilisation, commerce, Européens, opinion, ordre, physiocrates, théocratie, etc. (pp. 287-293). Un livre de base désormais indispensable pour ceux qui veulent étudier le discours historique de Voltaire.

Torna su

Per citare questo articolo

Notizia bibliografica

Olga Penke, «Myrtille Méricam-Bourdet, Voltaire et l’écriture de l’histoire. Un enjeu politique»Studi Francesi, 170 (LVII | II) | 2013, 459-460.

Notizia bibliografica digitale

Olga Penke, «Myrtille Méricam-Bourdet, Voltaire et l’écriture de l’histoire. Un enjeu politique»Studi Francesi [Online], 170 (LVII | II) | 2013, online dal 30 novembre 2015, consultato il 19 juin 2021. URL: http://journals.openedition.org/studifrancesi/3109; DOI: https://doi.org/10.4000/studifrancesi.3109

Torna su
Cerca su OpenEdition Search

Sarai reindirizzato su OpenEdition Search