Navigazione – Mappa del sito
Rassegna bibliografica
Quattrocento

Aa. Vv., Publications du Centre Européen d’Études Bourguignonnes (xive- xvie s.)

Maria Colombo Timelli
p. 299-300
Notizia bibliografica:

Publications du Centre Européen d’Études Bourguignonnes (xive- xvie s.), 51, 2011, Rencontres de Madrid - Tolède (23 au 26 septembre 2010) «Diplomates, voyageurs, artistes, pèlerins, marchands entre pays bourguignons et Espagne aux xve et xvie siècles».

Testo integrale

1Comme d’habitude, nous signalons les études qui s’intéressent à des questions tant soit peu littéraires.

2Après avoir rappelé les fondations de chapelles et parfois d’hôpitaux dédiés à saint Jacques le Majeur, Monique Sommé (Pèlerins du Nord de la France vers Saint-Jacques de Compostelle (xive- xve siècles), pp. 7-16) présente les deux types principaux de pèlerinages vers Saint-Jacques - de - Compostelle: pèlerinages entrepris par dévotion – dont on trouve un témoignage littéraire dans le roman consacré à La fille du comte de Pontieu (vers 1450) – et pèlerinages judiciaires, à savoir ordonnés par la justice.

3Jaroslav Svátek (Les voyages de Guillebert de Lannoy en Péninsule Ibérique au début du xve siècle, pp. 17-30) évoque les voyages que le jeune diplomate bourguignon fit en Espagne et au Portugal entre 1407 et 1410, ainsi que les raisons – chevaleresques, guerrières, diplomatiques, sans doute aussi de dévotion – qui les ont déterminés.

4Eric Bousmar (Le ‘Triunfo de las donas’ et la cour de Bourgogne (1460). Contexte et réception d’une traduction, pp. 31-54). Composé par Juan Rodríguez à la cour de Castille vers 1440, le Triunfo fut traduit en français autour de 1460 par Fernand de Lucène, à la demande de Vasco Quemada de Villalobos, qui le dédia à Philippe le Bon; les deux manuscrits du xve siècle conservés sont en effet étroitement liés au duc de Bourgogne (KBR 10778) et sans doute à Isabelle du Portugal (KBR 2027). Le succès bourguignon de ce traité, dont le contenu s’encadre dans ce qu’il est convenu d’appeler la «querelle des dames», s’explique selon E.B. par l’intérêt des milieux aristocratiques et chevaleresques pour de tels sujets; par ailleurs, c’est dans le cadre des nombreux contacts, politiques et culturels, qui se multiplièrent entre Bourgogne et Espagne sous le règne de Philippe le Bon, qu’il faut situer la transmission du texte-source vers la France.

5Miguel Angel Ladero Quesada (L’‘Aventure equinocciale’ d’Eustache de la Fosse: de Bruges à Tolède en passant par la Guinée (1479-1481), pp. 55-69). Il s’agit du récit d’un voyage aventureux entrepris par un marchant flamand entre la Flandre, la Castille et les Îles Canaries, transmis par un manuscrit du xvie siècle aujourd’hui à la B.M. de Valenciennes. Sans être une œuvre littéraire à part entière, il contient néanmoins nombre d’anecdotes et de souvenirs personnels qui en font un texte intéressant et agréable à lire.

6D’autres contributions, plus strictement historiques, portent sur les voyages des descendants des ducs Valois en Espagne: Marguerite d’Autriche en 1497 (Gilles Docquier, pp. 71-90) et Philippe le Beau entre 1500 et 1505 (Marie Van Eeckenrode, pp. 91-104; Jonathan Dumont, pp. 105-121); sur la mort de Philippe le Beau survenue à Burgos en 1506 (Jean-Marie Cauchies, pp. 123-146); les relations de voyage d’Antoine de Lalaing et de Laurent Vital (début du xvie siècle: Raymond Fagel, pp. 147-162); les lectures de voyage de Charles V et Marie de Hongrie (José Luis Gonzalo Sánchez-Molero avec Hanno Wijsman, pp. 163-185); le projet de voyage en Castille de Charles de Gand en 1516-1518 (Juan Manuel Carretero Zamora, pp. 187-206); les missions de Guy de Vers à Tolède en 1538-1539 (Paul Delsalle, pp. 207-216); les rapports commerciaux entre l’Espagne et les Flandres aux xve-xvie siècles (Jean-Marie Yante, pp. 217-232; Hilario Casado Alonso, pp. 233-251; Luis Sicking, pp. 253-273). Un dernier article concerne les œuvres religieuses flamandes comportant des portraits d’Espagnols, produites entre 1400 et 1550 (Ingrid Falque, pp. 275-303).

Torna su

Per citare questo articolo

Notizia bibliografica

Maria Colombo Timelli, « Aa. Vv., Publications du Centre Européen d’Études Bourguignonnes (xive- xvie s.) », Studi Francesi, 167 (LVI | II) | 2012, 299-300.

Notizia bibliografica digitale

Maria Colombo Timelli, « Aa. Vv., Publications du Centre Européen d’Études Bourguignonnes (xive- xvie s.) », Studi Francesi [Online], 167 (LVI | II) | 2012, online dal 30 novembre 2015, consultato il 20 novembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/studifrancesi/3992

Torna su
  • Logo Rosenberg & Sellier
  • OpenEdition Journals