Navigazione – Mappa del sito
Rassegna bibliografica
Ottocento a) dal 1800 al 1850

Alain Montandon, La Cuisine de Théophile Gautier

Lise Sabourin
p. 347
Notizia bibliografica:

Alain Montandon, La Cuisine de Théophile Gautier, Paris, Éditions Alternatives, «De bouche à oreille», 2010, pp. 128.

Testo integrale

1«Qu’est-ce qui fait la différence d’un pays à l’autre, si ce n’est ces mille détails familiers dédaignés par les plumes majestueuses?», s’écriait Gautier, lorsqu’il goûtait la surprenante soupe à la tortue britannique. Tel est le propos d’Alain Montandon dans ce petit livre, qui entremêle considérations sur le plaisir sensoriel à vivre de cet auteur et aperçus sur les cuisines des pays qu’il a visités.

2Gautier, qui se vantait de maintenir sa force de Samson grâce au vin de Bordeaux, au gigot et à la manipulation des haltères, aimait les plats gaulois roboratifs, comme l’atteste le lapin que préparait la mère Saguet, dans sa guinguette de la Chaussée du Maine fréquentée par tout le cénacle romantique. Mais il se rêvait aussi oiseau pour s’envoler ailleurs et il a laissé de célèbres récits de ses voyages, notamment en Espagne, en Italie, en Russie, à Constantinople. Aussi ce gourmet, qui était aussi gourmand et ne répugnait pas à enfiler le tablier pour préparer des mets à ses amis, a-t-il collationné les savoir-faire des maîtres-queux, ce qui nous vaut de connaître les recettes d’époque du macaroni napolitain, du risotto à la milanaise, des zakouski russes, du concombre farci, de la purée de potiron sucré et du baklava turcs, mais aussi son peu de goût pour le gaspacho et le puchero espagnols.

3À l’instar des Caprices et zigzags de 1851, Gautier nous entraîne ainsi au fil de ses expériences, mais aussi de ses fantasmes sur le passé: son onirisme rabelaisien se plaît à imaginer une Renaissance plantureuse et abondante, de gloutonnes orgies antiques, pour conjurer le taedium vitae du xixe siècle. En véritable artiste, il sait aussi, avant Lévi-Strauss, redouter l’uniformisation des mœurs culinaires que peut apporter par l’accélération des transports un goût moindre de curiosité ethnologique.

Torna su

Per citare questo articolo

Notizia bibliografica

Lise Sabourin, « Alain Montandon, La Cuisine de Théophile Gautier », Studi Francesi, 167 (LVI | II) | 2012, 347.

Notizia bibliografica digitale

Lise Sabourin, « Alain Montandon, La Cuisine de Théophile Gautier », Studi Francesi [Online], 167 (LVI | II) | 2012, online dal 30 novembre 2015, consultato il 11 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/studifrancesi/4133

Torna su
  • Logo Rosenberg & Sellier
  • OpenEdition Journals