Navigazione – Mappa del sito

HomeNumeri194 (LXV | II)Rassegna bibliograficaQuattrocentoMatthieu Marchal, Les ‘biaux ense...

Rassegna bibliografica
Quattrocento

Matthieu Marchal, Les ‘biaux enseignements’ d’un père à son fils dans “Othovyen”. Un miroir de prince en miniature à la cour de Bourgogne, in Le Texte médiéval dans le processus de communication

Maria Colombo Timelli
Notizia bibliografica:

Matthieu Marchal, Les ‘biaux enseignements’ d’un père à son fils dans “Othovyen”. Un miroir de prince en miniature à la cour de Bourgogne, in Le Texte médiéval dans le processus de communication, éd. par L. Evdokimova et A. Marchandisse, Paris, Classiques Garnier, 2019, pp. 295-306.

Testo integrale

1Commanditée par Jean V de Créquy, la mise en prose connue sous le titre d’Othovyen (1454) réunit deux chansons de geste originairement composées en alexandrins: Florent et Octavien et Florence de Rome. L’auteur, resté anonyme, a créé, à la jonction entre les deux matières, des chapitres sans modèle dans la source, intéressants dans la mesure où ils répondent à des préoccupations majeures de la noblesse bourguignonne à l’époque de Philippe le Bon. M. Marchal examine en particulier le fragment consacré au chastoiement que Florent, empereur romain, adresse à son fils Othon: ces biaulx enseignemens à valeur testamentaire s’articulent entre respect des lois divines, convenances courtoises et bon exercice du pouvoir; l’auteur met surtout l’accent sur le danger que représentent les varlés, ces flateurs, mocqueurs et menteurs, conseillers de basse extraction sociale prêts à tout pour assouvir leur ambition personnelle, dénonciation qui a pour contrepartie la promotion de la noblesse féodale. Un autre chapitre de transistion dresse le portrait d’Othon, nouvel empereur, dont la figure est bâtie sur la base de ces mêmes principes. Comme le montre M.M. par la prise en compte d’un corpus vaste de récits bien connus voire élaborés au sein de la cour de Bourgogne, sans être originales ces pages ont le mérite de transmettre un idéal politique et de confirmer par là le rôle même de la littérature de fiction.

Torna su

Per citare questo articolo

Notizia bibliografica digitale

Maria Colombo Timelli, «Matthieu Marchal, Les ‘biaux enseignements’ d’un père à son fils dans “Othovyen”. Un miroir de prince en miniature à la cour de Bourgogne, in Le Texte médiéval dans le processus de communication»Studi Francesi [Online], 194 (LXV | II) | 2021, online dal 06 septembre 2021, consultato il 04 décembre 2021. URL: http://journals.openedition.org/studifrancesi/44704; DOI: https://doi.org/10.4000/studifrancesi.44704

Torna su
Cerca su OpenEdition Search

Sarai reindirizzato su OpenEdition Search