Navigazione – Mappa del sito
Rassegna bibliografica
Medioevo

Aa. Vv., «Questes. Bulletin des jeunes chercheurs médiévistes»

Mariagrazia Ricci
p. 140
Notizia bibliografica:

«Questes. Bulletin des jeunes chercheurs médiévistes», 18, 2010, pp. 113.

Testo integrale

1Les études réunies dans ce fascicule portent sur La règle du jeu: bien que cette expression ne soit entrée dans la langue courante qu’en 1538 (Introduction, p. 4), il s’agit ici de s’interroger tout d’abord sur l’étonnante polysémie du mot «jeu» au Moyen Âge et, conséquemment, sur la valeur des règles que l’on se donnait dans toute activité ludique.

2La contribution d’Anne Rochebouet et Anne Salamon (Les échecs et la cité de Troie, pp. 30-43) est consacrée à la naissance légendaire des échecs, traditionnellement rattachée à la matière troyenne. Du Roman de Troie de Benoît de Sainte-Maure aux versions en prose de ce texte, de l’Historia destructionis Troiae de Guido delle Colonne à ses traductions en français, les AA. analysent les passages concernant l’invention du jeu: chaque texte le place à un moment différent de l’histoire, en lui attribuant donc plus ou moins d’importance dans la narration.

3Simon Gabay (Réguler la pratique théâtrale, pp. 44-53) s’attache aux jugements enregistrés dans les archives juridiques afin de retracer les pratiques les plus fréquentes en matière de théâtre, proscrites par les autorités civiles et ecclésiastiques.

4Ilse van der Velden rapproche l’activité ludique de la disputatio universitaire, pratique didactique visant à apprendre aux étudiants les règles de l’art oratoire: non seulement la dispute offrait aux étudiants les règles du bien parler, mais elle constituait la méthode essentielle pour la recherche de la vérité à tous niveaux, religieux, philosophique ou littéraire (Du raisonnement à la ‘disputatio’ dans l’enseignement au Moyen Âge: les règles du jeu en contexte didactique, pp. 54-64).

5Le jeu-parti, genre littéraire à la structure fortement règlementée, fait l’objet de la contribution de Midoriko Kageyama (La règle du jeu-parti: une autre thématique que l’amour courtois, la théorie des cinq sens, pp. 65-77). À travers l’analyse de deux textes (une pièce de Thibaut de Champagne et un jeu-parti anonyme) portant sur une même thématique, la théorie des cinq sens, M.K. démontre comment ce genre ‘courtois’ peut devenir l’outil privilégié pour une discussion à caractère philosophique.

6Mathilde Grodet reconnaît dans le Lai d’Ignaure deux attitudes différentes face au jeu et à ses règles: d’un côté, le respect de ces dernières par les femmes et, de l’autre, la violation, de la part du personnage masculin, des règles du jeu courtois. L’A. relève que ces deux attitudes sont également essentielles au développement de la narration, ce qui prouve l’importance diégétique du jeu (Respect et transgression des règles du jeu dans le “Lai d’Ignaure”, pp. 78-86).

7L’étude de Patrick Moran (L’épisode de la Forêt Perdue dans le “Lancelot” en prose: jeux et divertissements périlleux en terre de Bretagne, pp. 87-102) porte sur ce célèbre épisode, qui comprend la carole magique et le jeu d’échecs. L’A. voit dans ces deux jeux, qui constituent autant d’épreuves pour le héros, des éléments symbolisant deux aspects particuliers du monde courtois, l’amour et la guerre; à travers cette lecture, il devient donc possible de réfléchir sur les analogies entre jeu et aventure.

Torna su

Per citare questo articolo

Notizia bibliografica

Mariagrazia Ricci, « Aa. Vv., «Questes. Bulletin des jeunes chercheurs médiévistes» »Studi Francesi, 163 (LV | I) | 2011, 140.

Notizia bibliografica digitale

Mariagrazia Ricci, « Aa. Vv., «Questes. Bulletin des jeunes chercheurs médiévistes» »Studi Francesi [Online], 163 (LV | I) | 2011, online dal 30 novembre 2015, consultato il 11 juillet 2020. URL: http://journals.openedition.org/studifrancesi/5840

Torna su
  • Logo Rosenberg & Sellier
  • OpenEdition Journals