Navigazione – Mappa del sito
Rassegna bibliografica
Medioevo

Richard de Fournival, Richard de Fournival, Richard de Fournival, Le Bestiaire d’Amour et la Response du Bestiaire

Maria Colombo Timelli
p. 145
Notizia bibliografica:

Richard de Fournival, Le “Bestiaire d’Amour” et la “Response du Bestiaire”, Édition bilingue. Publication, traduction, présentation et notes par Gabriel Bianciotto, Paris, Honoré Champion, 2009 (CCMA 27), pp. 414.

Testo integrale

1Composé vers 1225-1250, le Bestiaire d’Amour est le premier à instaurer un rapport symbolique entre certains animaux et les étapes d’une aventure amoureuse sous la forme d’un récit autobiographique en prose. Après l’édition fournie par Cesare Segre en 1957, les progrès de la critique – notamment en ce qui concerne les sources de l’œuvre et la découverte de cinq autres manuscrits – justifient cette nouvelle édition par Gabriel Bianciotto.

2L’introduction littéraire fait le point sur les questions fondamentales: plus synthétique sur les points les mieux connus (la biographie, la culture, la production de Richard, ou encore le contenu et la fortune du Bestiaire), elle traite de façon beaucoup plus étendue et approfondie d’autres questions, encore problématiques. Une bonne vingtaine de pages sont consacrées au rapport avec la version longue du Bestiaire de Pierre de Beauvais; la nouvelle datation proposée pour celle-ci (après 1246) rend en effet au moins discutable le sens de l’emprunt: G.B. penche nettement pour attribuer l’antériorité, et donc l’originalité, au texte de Richard. Il discute aussi l’attribution du Bestiaire en vers, très probablement œuvre d’un versificateur anonyme. Un dernier paragraphe concerne la Response du Bestiaire, composée sans doute après la mort de Richard.

3Si C. Segre avait choisi le manuscrit I (appartenant à la famille a) comme base pour son édition, G.B. opte pour le manuscrit A (famille b), qui transmet aussi le Consaus d’amour de Richard ainsi qu’une des quatre copies de la Response; l’analyse linguistique met en relief un certain nombre de traits dialectaux rattachant le texte à l’aire centrale de la Picardie.

4L’édition, avec traduction en français moderne en regard, est très soignée. L’apparat en bas de page signale les lacunes et les fautes ayant exigé des corrections, alors que les variantes des trois manuscrits de contrôle trouvent place après le texte; la traduction est en revanche accompagnée de notes informatives très riches, qui concernent souvent le rapport avec la tradition française et latine des bestiaires. Pour la Responce, les variantes relevées sont celles de H et de B (le prologue de ce dernier manuscrit, apocryphe, est publié en appendice).

5Le Glossaire (pp. 379-405) comprend tant le Bestiaire que la Response, dont le lexique peut différer remarquablement; suivent deux index: noms propres (p. 407), animaux et natures supports d’images (pp. 409-411).

6Un mot sur la Bibliographie (pp. 139-147), qui, ne pouvant pas aspirer à l’exhaustivité, fournit néanmoins les renvois fondamentaux et une mise à jour critique importante (présentation en ordre chronologique jusqu’à 2006).

Torna su

Per citare questo articolo

Notizia bibliografica

Maria Colombo Timelli, « Richard de Fournival, Richard de Fournival, Richard de Fournival, Le Bestiaire d’Amour et la Response du Bestiaire »Studi Francesi, 163 (LV | I) | 2011, 145.

Notizia bibliografica digitale

Maria Colombo Timelli, « Richard de Fournival, Richard de Fournival, Richard de Fournival, Le Bestiaire d’Amour et la Response du Bestiaire »Studi Francesi [Online], 163 (LV | I) | 2011, online dal 30 novembre 2015, consultato il 11 juillet 2020. URL: http://journals.openedition.org/studifrancesi/5854

Torna su
  • Logo Rosenberg & Sellier
  • OpenEdition Journals