Navigazione – Mappa del sito
Rassegna bibliografica
Cinquecento

Jean Beaufilz, Jugement d’amour

Paola Cifarelli
p. 156
Notizia bibliografica:

Jean Beaufilz, Jugement d’amour, édition d’Irene Finotti, Paris, Éditions Classiques Garnier, 2009 («Textes de la Renaissance» 160), pp. 290. 

Testo integrale

1Le Jugement d’amour, roman sentimental paru à Paris en 1529, témoigne du succès de la littérature espagnole en France dans la première moitié du xve siècle, mais aussi du rôle joué par l’Italie dans la transmission de la tradition ibérique. En effet, comme l’explique I.F. dans son introduction, Beaufilz traduisit le Grisel y Mirabella, écrit par le romancier castillan Juan de Flores, mais la version française est en fait fondée sur une traduction italienne.

2Une enquête approfondie sur la personnalité littéraire de Juan de Flores et sur son œuvre – tradition textuelle et recensement des études littéraires – est suivie d’une notice concernant l’identité mystérieuse du traducteur italien de Grisel y Mirabella, caché sous le pseudonyme de Lelio Aletiphilo et parfois identifié avec le ferrarais Lelio Manfredi; I.F. considère plausible cette hypothèse, formulée autrefois par P. Rajna et M. Menéndez y Pelayo. C’est également sur la base d’une indice que le nom de Jean Beaufilz a pu être associé au Jugement d’Amour; cet «advocat au Parlement de Paris» qui fut aussi traducteur du latin et réviseur de plusieurs ouvrages s’attribue le Jugement en plaçant sa devise («Plaisir fait vivre») juste après le titre de l’œuvre. Les recherches de l’éditrice ont permis de reconstruire la tradition textuelle de cette dernière, qui compte onze exemplaires imprimés, disséminés dans plusieurs bibliothèques en Europe et aux États-Unis ou conservés dans des collections privées. La description détaillée de chacun des dix exemplaires consultés précède la reconstruction des rapports de filiation entre les différentes éditions, véritable travail de philologue qu’il est assez rare de retrouver dans des éditions de textes imprimés. C’est encore la méthode philologique qui permet à I.F. d’éclaircir les relations du Jugement avec les traductions successives, et particulièrement celle parue sous le titre Histoire d’Aurelio et d’Isabel en 1546 chez Gillez Corrozet. Selon I.F. Corrozet, qui vraisemblablement fut aussi l’auteur de cette traduction, aurait en fait réélaboré le texte de Beaufilz en se servant de la version italienne de Manfredi. Les résultats du travail de collation entre le Jugement et l’Histoire d’Aurelio et d’Isabel prouvent de façon convaincante que Corrozet utilisa l’une des éditions du Jugement classées précédemment comme branche δ du stemma. D’autre part, une nouvelle traduction plus proche du texte italien s’est rendue nécessaire pour les chapitres que Beaufilz avait adaptés et retravaillés le plus. En effet, l’édition Corrozet est bilingue (français-italien) et il fallait instaurer une meilleure correspondance entre le nouveau texte français et l’italien.

3Après avoir décrit les éditions plurilingues et les transpositions polonaise et allemande, l’éditrice consacre des pages éclairantes aux rapports entre la traduction italienne de Manfredi et le Jugement, puis aux interventions de Beaufilz sur le découpage de la matière, le nom des personnages, la proportion de certaines sections soumises à un travail d’amplification considérable. Quant à l’analyse linguistique, elle se signale par sa précision et sa clarté; le lecteur appreciera aussi la présence d’une série d’observations sur les traits stylistiques qui caractérisent l’ouvrage et d’une section consacrée aux particularités lexicales.

4La transcription du texte, très soignée, est accompagnée de l’apparat critique et d’un glossaire très riche, suivi de la liste des expressions sentencieuses. Une bibliographie foisonnante clôt ce travail remarquable, qui reconstruit de façon précise et intelligente la tradition de ce texte méconnu.

Torna su

Per citare questo articolo

Notizia bibliografica

Paola Cifarelli, « Jean Beaufilz, Jugement d’amour »Studi Francesi, 163 (LV | I) | 2011, 156.

Notizia bibliografica digitale

Paola Cifarelli, « Jean Beaufilz, Jugement d’amour »Studi Francesi [Online], 163 (LV | I) | 2011, online dal 30 novembre 2015, consultato il 02 juillet 2020. URL: http://journals.openedition.org/studifrancesi/5895

Torna su
  • Logo Rosenberg & Sellier
  • OpenEdition Journals