Navigazione – Mappa del sito
Rassegna bibliografica
Ottocento a) dal 1800 al 1850

De l’Hypertexte au manuscrit. L’apport et les limites du numérique pour l’édition et la valorisation de manuscrits littéraires modernes, textes réunis et présentés par Françoise Leriche et Cécile Meynard

Michel Arrous
p. 180-181
Notizia bibliografica:

Aa. Vv., De l’Hypertexte au manuscrit. L’apport et les limites du numérique pour l’édition et la valorisation de manuscrits littéraires modernes, textes réunis et présentés par Françoise Leriche et Cécile Meynard, Grenoble, ELLUG, 2008, «Recherches et Travaux», pp.  306.

Testo integrale

1Ces actes du colloque «Éditer et valoriser des fonds de manuscrits» (Grenoble III, décembre 2006) traitent de la question du nouveau medium éditorial qu’est le numérique, ainsi que l’exposent dans leur introduction Françoise Leriche et Cécile Meynard (De l’hypertexte au manuscrit: le manuscrit réapproprié. Enjeux, expérimentations, perspectives, pp.  8-36). De nombreux chantiers en cours sont mentionnés: Montesquieu, Flaubert, Proust, Beckett, Barthes. Nous retiendrons le cas de Stendhal avec le projet exposé par Thomas Lebarbé, Alexia Blanchard et Cécile Meynard (Manuscrits de Stendhal. De la base de données à la base documentaire: le projet CLELIA, pp.  97-117). Ce projet reprend le prototype créé en 2001 par G. Rannaud, S. Linkès et J.-Y. Reysset. La complémentarité des éditions numérique et papier est démontrée par Cécile Meynard avec L’exemple d’“Histoire d’Espagne” de Stendhal (pp.  171-184): l’édition électronique de ce manuscrit aux deux tiers autographe respectera l’ordre chronologique de composition et permettra de suivre le processus d’écriture, mais aussi d’apprécier directement l’ «écriture plagiaire» de Stendhal. La version numérique servira de prototype et apportera une véritable plus-value à l’édition papier que C. Meynard a donnée (Kimé, 2007). Serge Linkès, chargé de l’édition de Lamiel dans la «Bibliothèque de la Pléiade», expose les difficultés et les risques que présente l’édition d’un manuscrit inachevé. L’édition génétique mettra à la disposition du lecteur expert les phases invisibles de l’élaboration de l’œuvre (Éditer le manuscrit inachevé: vraies et fausses vertus du numérique, pp.  185-199). Un cas tout aussi complexe est exposé par Daniel Ferer, Maria-Ignez Mena Baretto et Jean-Jacques Labia dans leur Essai de traitement électronique d’une constellation de manuscrits: de “Mina de Vanghel” à “Rose et Vert” (pp.  249-262). Corpus en forme d’aporie génétique puisqu’il est constitué d’un manuscrit autographe oublié (Tamira Wanghen), d’une ébauche de roman (Le Rose et le Vert), d’une page du 21 mars 1842 (La Juive) et de trois états de Mina de Vanghel, dont le texte de l’édition originale posthume. Hélène Spengler construit, dans Stendhal ou l’écriture palimpsestique: feuilletage génétique et jeux intertextuels à l’œuvre dans la “Vie de Napoléon” (pp.  263-278), une maquette expérimentale d’édition partielle – 22 feuillets sur 644 –qu’on peut consulter en accès libre sur le site de la MSH-Alpes: (http://stendhal.msh-alpes.prd.fr/​Actualités/spengler). Bien que d’une étendue limitée, elle permet de relativiser le reproche de plagiat fait à Stendhal – il vaudrait mieux parler d’appropriation des sources – et d’appréhender plus justement le travail de construction auquel il s’est livré. En prime, l’auteur propose des extensions hypertextuelles: annotations sur l’exemplaire des Considérations de Mme de Staël, lettre à S. Pellico, journaux intimes. Stendhal est désormais dans l’ère du cybertexte.

Torna su

Per citare questo articolo

Notizia bibliografica

Michel Arrous, « De l’Hypertexte au manuscrit. L’apport et les limites du numérique pour l’édition et la valorisation de manuscrits littéraires modernes, textes réunis et présentés par Françoise Leriche et Cécile Meynard »Studi Francesi, 163 (LV | I) | 2011, 180-181.

Notizia bibliografica digitale

Michel Arrous, « De l’Hypertexte au manuscrit. L’apport et les limites du numérique pour l’édition et la valorisation de manuscrits littéraires modernes, textes réunis et présentés par Françoise Leriche et Cécile Meynard »Studi Francesi [Online], 163 (LV | I) | 2011, online dal 30 novembre 2015, consultato il 02 juillet 2020. URL: http://journals.openedition.org/studifrancesi/5988

Torna su
  • Logo Rosenberg & Sellier
  • OpenEdition Journals