Navigazione – Mappa del sito
Rassegna bibliografica
Ottocento a) dal 1800 al 1850

Germaine de Staël, Trois Nouvelles

Lise Sabourin
p. 380
Notizia bibliografica:

Germaine de Staël, Trois Nouvelles, édition établie et présentée par Martine Reid, Gallimard, 2009, «Folio 2€, Femmes de lettres», pp. 131.

Testo integrale

1Une brève présentation (pp. 7-14) dans cette collection grand public, mais qui offre l’avantage de donner, sous un titre qui n’est évidemment pas celui de Mme de Staël, trois de ses nouvelles autrement peu accessibles: Mirza ou Lettre d’un voyageur, Adélaïde et Théodore, Histoire de Pauline, avec leur préface de 1795, quand elles furent éditées aux côtés de l’Essai sur les fictions et d’une Épître au malheur ou Adèle et Édouard, et de les faire suivre d’éléments biographiques et de repères bibliographiques d’orientation.

2Il s’agit là de récits composés, aux dires de l’auteur elle-même, avant ses vingt ans, mais ces fables sentimentales comportent déjà les caractéristiques de Delphine et Corinne: femmes fortes, hommes aimables mais faibles, relations sentimentales dramatiques vouées à l’échec.

3Mirza ou Lettre d’un voyageur donne la parole à Ximéo, un noir du Sénégal, cultivant le sucre pour tenter d’éradiquer l’esclavage de ses compatriotes en introduisant le commerce libre des deux côtés de l’Atlantique. Il narre avec douleur son amour pour une jeune Woloff (ici dénommée Jaloffe), Mirza, éduquée par un Français, dont il a trahi l’amour pour épouser une jeune femme de son ethnie, Ourika, tout aussi malheureuse que lui.

4Adélaïde et Théodore présente l’histoire d’une jeune femme romanesque et vive, éprise du plaisir de vivre en société, qui, après un mariage de convenance avec un homme âgé dont elle est bientôt veuve, rencontre le grand amour dont elle rêvait en Théodore de Rostain, homme sensible et passionné. Leur union, d’abord parfaite, est ensuite troublée par l’inconsciente légèreté mondaine d’Adélaïde et les soupçons en fait infondés de Théodore. Se croyant trahi pour un homme que son épouse reçoit au bénéfice d’une amie qui en est amoureuse, il la quitte au moment où elle allait lui annoncer sa grossesse. Ils vivent cruellement leur séparation qui n’a pas tué leur amour. Théodore meurt après avoir reconnu l’innocence de sa femme, qui ne lui survit que le temps de mettre au monde leur fils, élevé par sa grand-mère ainsi convertie à cette belle-fille qu’elle accusait d’avoir fait le malheur de son fils.

5Histoire de Pauline raconte la vie d’une jeune fille entraînée dès ses quinze ans à des liaisons ourdies par le cynique Meltin; elle se réfugie, éclairée sur les noirceurs du monde, chez Mme de Verseuil qui finit son éducation avec délicatesse. L’amour idéaliste d’Édouard lui promet un mariage que son propre amour lui rendrait heureux si ses remords des fautes de sa jeunesse et le silence où elle les a tenues sur le conseil de sa tante ne la minaient secrètement. Effectivement son époux qui avait clamé ne pouvoir aimer une femme dont la pureté eût été souillée par des liaisons ne supporte pas la révélation qui lui en est faite un jour par l’infâme Meltin. Il le tue en duel, ce qui ajoute encore le poids d’une mort sur la conscience de la jeune mère qui expire bientôt de l’impossible retour à une union vraiment partagée à laquelle pourtant revient par amour vrai Édouard. Seul leur enfant à élever le sauve lui-même de la mort, dans une solitude dévouée.

6L’image puissante et tragique de la passion se manifeste dans le contexte de l’esclavage où Mme de Staël prend vivement parti, à la suite de Montesquieu et Voltaire, mais aussi de Condorcet, Brissot, Raynal, Grégoire, Mirabeau ou Necker qui viennent d’en obtenir l’abolition en 1794. Les prénoms des héroïnes font écho à Montesquieu, Voltaire, Saint-Lambert et Mme de Genlis, tout en préfigurant l’univers romanesque de Mme de Duras et de George Sand.

Torna su

Per citare questo articolo

Notizia bibliografica

Lise Sabourin, « Germaine de Staël, Trois Nouvelles »Studi Francesi, 161 (LIV | II) | 2010, 380.

Notizia bibliografica digitale

Lise Sabourin, « Germaine de Staël, Trois Nouvelles »Studi Francesi [Online], 161 (LIV | II) | 2010, online dal 30 novembre 2015, consultato il 14 juillet 2020. URL: http://journals.openedition.org/studifrancesi/6674

Torna su
  • Logo Rosenberg & Sellier
  • OpenEdition Journals