Navigazione – Mappa del sito
Rassegna bibliografica
Medioevo

Philippe de Mézières, Une epistre lamentable et consolatoire, Adressée en 1397 à Philippe le Hardi, duc de Bourgogne, sur la défaite de Nicopolis (1396)

G.  Matteo Roccati
p. 371
Notizia bibliografica:

Philippe de Mézières, Une epistre lamentable et consolatoire, Adressée en 1397 à Philippe le Hardi, duc de Bourgogne, sur la défaite de Nicopolis (1396), publiée pour la Société de l’histoire de France par Philippe Contamine et Jacques Paviot, avec la collaboration de Céline Van Hoorebeeck, Paris, Société de l’histoire de France (diffusion: Librairie Droz; commandes: Erudist), 2008, pp. 270.

Testo integrale

1Suite à la défaite de Nicopolis, Philippe de Mézières adresse cette lettre au duc de Bourgogne sans doute dans les premières semaines de 1397, lettre destinée tout à la fois à le consoler et à l’exhorter pour qu’il se donne les moyens de délivrer les prisonniers et libérer les lieux saints par la création de la chevalerie de la Passion. La mission de ce nouvel ordre, appelé à se substituer aux ordres existants, sera de combattre les Turcs; il sera établi en Orient et en son sein sera représentée toute la chrétienté catholique. La lettre, visionnaire et pragmatique à la fois, nourrie d’exemples historiques et de références bibliques, riche d’images allégoriques, aborde les différents aspects, spirituels et matériels, de la mise en œuvre d’un tel dessein.

2L’édition du texte (pp. 97-231; notes en bas de page) est précédée d’une introduction qui retrace la biographie de l’auteur, brosse le portrait de «ce personnage hors du commun» et détaille les circonstances historiques qui ont vu naître le projet, envisagé par Philippe dès 1347 lors d’un pèlerinage à Jérusalem. Suivent l’analyse de l’œuvre et la notice du manuscrit (description et histoire du codex: Bruxelles, Bibl. royale de Belgique, 10486). En annexe un excursus sur Jean de Blaisy et les quatre «évangélistes» de l’ordre de la Passion (quatre personnages qui «ont annoncé en divers pays et royaumes la bonne nouvelle de la chevalerie de la Passion de Jésus-Christ»: outre J. de B., Robert Le Mennot, Louis de Giac, Oton de Grandson) et l’édition du testament de Philippe de Mézières (A.N., 3758A).

3Le volume comporte également l’index nominum et la table des rubriques du manuscrit.

Torna su

Per citare questo articolo

Notizia bibliografica

G.  Matteo Roccati, « Philippe de Mézières, Une epistre lamentable et consolatoire, Adressée en 1397 à Philippe le Hardi, duc de Bourgogne, sur la défaite de Nicopolis (1396) »Studi Francesi, 158 (LIII | II) | 2009, 371.

Notizia bibliografica digitale

G.  Matteo Roccati, « Philippe de Mézières, Une epistre lamentable et consolatoire, Adressée en 1397 à Philippe le Hardi, duc de Bourgogne, sur la défaite de Nicopolis (1396) »Studi Francesi [Online], 158 (LIII | II) | 2009, online dal 30 novembre 2015, consultato il 02 juillet 2020. URL: http://journals.openedition.org/studifrancesi/7833

Torna su
  • Logo Rosenberg & Sellier
  • OpenEdition Journals