Navigazione – Mappa del sito

HomeNumeri158 (LIII | II)Rassegna bibliograficaOttocento a) dal 1800 al 1850Aa. Vv., Études sur le vieillir d...

Rassegna bibliografica
Ottocento a) dal 1800 al 1850

Aa. Vv., Études sur le vieillir dans la littérature française. Flaubert, Balzac, Sand, Colette et quelques autres, sous la direction de Liana Nissim et Claude Benoit

Philippe Andrès
p. 409
Notizia bibliografica:

Aa. Vv., Études sur le vieillir dans la littérature française. Flaubert, Balzac, Sand, Colette et quelques autres, sous la direction de Liana Nissim et Claude Benoit, Clermont-Ferrand, Presses Universitaires Blaise Pascal, «Centre de Recherches sur les littératures modernes et contemporaines», 2008, pp. 189.

Testo integrale

1Ce mince recueil d’études thématiques se focalise sur les modalités du vieillir chez quelques auteurs du xixe siècle. Dès la préface, Alain Montandon souligne que «l’image du vieillard oscille entre sagesse et ridicule» (p. 7) et qu’elle relève le plus souvent d’une «vision catastrophique». Dans la première partie de l’ouvrage, Liana Nissim se consacre au «Vieillir selon Flaubert» (pp. 21-118). Nous retiendrons plutôt l’analyse de Claude Benoit à propos du «Vieillir au féminin: représentations de la femme vieillissante chez quelques auteurs du xixe siècle à nos jours» (pp. 121-189). Dans Vieillir selon Balzac (pp. 121-140) l’auteur analyse le topos de la vieille fille chez Balzac en montrant l’influence de la physiognomonie chez ce dernier. La vieille fille se réduirait-elle à un rôle de «parasite de la société» (p. 126) ? On y retrouve l’opposition entre l’image d’une vieille fille sainte et celle de son contraire. Or les femmes qui vieillissent bien appartiennent à l’aristocratie. Ce relevé thématique, même s’il s’appuie sur une connaissance fine de l’œuvre balzacienne ne semble pas particulièrement novateur. Quant à la réflexion sur L’art de «bien vieillir» chez deux grandes femmes de lettres: G. Sand et Colette (pp. 141-161), elle se présente comme une synthèse d’éléments de réflexion concernant l’écriture féminine. Rares sont les écrivains femmes à s’intéresser au vieillissement, ce qui serait le signe d’une «modernité indéniable» (p. 161), comme veut le prouver la dernière partie sur «La femme moderne face au vieillissement» (pp. 163-189). Cet opuscule donne à lire une série de micro-lectures analytiques ayant pour ambition de renouveler une critique thématique. Pour autant, cette approche n’éclaire pas de manière décisive la représentation du vieillir dans la littérature française du xixe siècle à nos jours.

Torna su

Per citare questo articolo

Notizia bibliografica

Philippe Andrès, « Aa. Vv., Études sur le vieillir dans la littérature française. Flaubert, Balzac, Sand, Colette et quelques autres, sous la direction de Liana Nissim et Claude Benoit »Studi Francesi, 158 (LIII | II) | 2009, 409.

Notizia bibliografica digitale

Philippe Andrès, « Aa. Vv., Études sur le vieillir dans la littérature française. Flaubert, Balzac, Sand, Colette et quelques autres, sous la direction de Liana Nissim et Claude Benoit »Studi Francesi [Online], 158 (LIII | II) | 2009, online dal 30 novembre 2015, consultato il 21 septembre 2020. URL: http://journals.openedition.org/studifrancesi/7961

Torna su
  • Logo Rosenberg & Sellier
  • OpenEdition Journals
Cerca su OpenEdition Search

Sarai reindirizzato su OpenEdition Search