Navigazione – Mappa del sito
Rassegna bibliografica
Medioevo

Marbodo di Rennes, Lapidari. La magia delle pietre preziose

Silvia Gardino
p. 161-162
Notizia bibliografica:

Marbodo di Rennes, Lapidari. La magia delle pietre preziose, a cura di Bruno Basile, Roma, Carocci, 2006, («Biblioteca Medievale», 107), pp. 176.

Testo integrale

1L’ouvrage offre la première traduction italienne (publiée à partir de l’édition critique présentée par J.M. Riddle, 1977) et le commentaire du De lapidibus et de trois autres brefs lapidaires rédigés par Marbode de Rennes (deux en prose et un en vers). Le De lapidibus est un petit poème didactique en 732 hexamètres latins divisé en soixante chapitres dédiés aux caractéristiques physiques et aux vertus mystérieuses de soixante pierres précieuses différentes; il a été transmis par plus de deux cents manuscrits si l’on considère aussi les versions en langue vulgaire.

2L’introduction de B. B. (pp. 9-29) donne les informations fondamentales concernant cette œuvre, la plus célèbre de Marbode de Rennes. Après l’analyse de la composition du texte, B. B. fournit des renseignements sur la vie de l’auteur et il situe son œuvre à l’intérieur de la tradition médiévale des lapidaires. Il souligne l’importance de la source du De lapidibus (Liber Hevae regis Arabum de pretiosis lapidibus ad Neronem imperatorem) et il ne met pas seulement en évidence l’intérêt de cet ouvrage dans le domaine littéraire mais aussi dans le domaine thérapeutique. Il cherche en outre à évaluer l’influence de Marbode de Rennes sur la production littéraire suivante de sujet lithologique. Cette partie introductive se caractérise par un riche appareil de notes en bas de page qui constitue la base scientifique des affirmations de B. B.

3L’édition du De lapidibus en latin avec la traduction italienne en regard (pp. 36-97), l’ensemble des notes relatives au chapitre introductif (pp. 98-110) et trois appendices suivent. Dans le premier appendice (pp. 111-141) on peut trouver les deux lettres préliminaires du texte-source du De lapidibus qui apparaissent aussi dans sept manuscrits du lapidaire de Marbode de Rennes. Il comporte en outre le De lapidum naturis et le Lapidum pretiosorum mystica seu moralis applicatio en prose et le De duodecim lapidibus pretiosis en vers. Ces trois lapidaires, comme déjà le De lapidibus, sont accompagnés par leur traduction italienne et par un commentaire concis et efficace. Le deuxième appendice (pp. 143-168), fournissant l’édition du poème allégorique anonyme L’intelligenza, montre le succès de l’œuvre de Marbode de Rennes dans la poésie médiévale européenne. Le dernier appendice (pp. 169-172) donne la liste des éditions anciennes du De lapidibus; dans ces impressions le texte est toujours suivi des trois brefs lapidaires que B. B. a reproduit à partir de l’édition de Riddle. Cette liste ajoute onze titres et complète celle qui avait été établie précédemment par ce dernier.

Torna su

Per citare questo articolo

Notizia bibliografica

Silvia Gardino, « Marbodo di Rennes, Lapidari. La magia delle pietre preziose »Studi Francesi, 154 (LII | I) | 2008, 161-162.

Notizia bibliografica digitale

Silvia Gardino, « Marbodo di Rennes, Lapidari. La magia delle pietre preziose »Studi Francesi [Online], 154 (LII | I) | 2008, online dal 30 novembre 2015, consultato il 08 août 2020. URL: http://journals.openedition.org/studifrancesi/9122

Torna su

Autore

Silvia Gardino

Articoli dello stesso autore

Torna su
  • Logo Rosenberg & Sellier
  • OpenEdition Journals