Navigazione – Mappa del sito
Rassegna bibliografica
Quattrocento

Aa. Vv., Remembrances et Resveries. Hommage à Jean Batany

Paola Cifarelli
p. 164-165
Notizia bibliografica:

Remembrances et Resveries. Hommage à Jean Batany, Orléans, Paradigme, 2006 («Medievalia», 58).

Testo integrale

1Ce volume constitue l’hommage au savoir du médiéviste éclectique et fécond qu’est Jean Batany; la matière s’organise donc en quatre sections, qui correspondent aux pôles principaux autour desquels s’est organisée sa recherche. La première est consacrée au Tristan de Beroul, la deuxième au thème des estats du monde et des représentations de la société («La littérature des ‘estats du monde’»), tandis que les deux dernières portent respectivement sur la fable, le fabliau et la littérature animalière («L’épopée animale et la fable») et sur la linguistique médiévale («Questions de langue»).

2Nous rendons compte ici des contributions concernant le xve siècle, en renvoyant à la section «Medioevo» de cette «Rassegna bibliografica» pour les autres.

3Pierre-Yves Badel (Le “Pommier de douceur” de Robert du Herlin (1481), pp. 71-84) fournit l’édition critique d’un texte composé par un homme de lettres gravitant dans l’entourage des rois de France, auteur de plusieurs traductions et de quelques ouvrages originaux. Le Pommier de douceur, conservé dans le manuscrit Paris, BnF, fr. 2252, se compose de quinze huitains de décasyllabes plus deux ballades et développe le thème de la mort, sort commun à tous les estats du monde incarnés ici par les personnages qui parlent tour à tour. L’A. rapproche ce texte des Danses Macabres.

4Le Livre de la Deablerie, composé à la fin du xve siècle par Eloi d’Amerval, chef de maîtrise d’une église d’Orléans, fait l’objet de la contribution de Robert Deschaux (Eloy d’Amerval et les ‘Estats’ du monde, pp. 95-103), qui a fourni l’édition de ce texte en 1991. L’A. s’arrête en particulier sur la description de l’organisation de la société figurant au livre II et s’interroge sur sa pertinence dans le contexte de la parution de l’œuvre.

5Denis Hüe (Le Berger à la fin du Moyen Âge. Remarques sur une Figure Trifonctionnelle, pp. 117-138) analyse l’image du berger, personnage peu présent dans les textes médiévaux, mais jouant un rôle capital dans l’imaginaire et les mentalités. Après avoir retracé rapidement la vie du gardien de troupeaux dans ses aspects réels, l’A. focalise l’attention sur le thème pastoral dans l’œuvre de Philippe de Vitry et dans d’autres ouvrages des xve et xvie siècles; la nourriture, l’amour et la fête en sont les composantes principales. Le roi pasteur, berger idéal détenteur d’un pouvoir à la fois religieux et temporel, symbole tantôt du bon roi, tantôt du tyran, est l’objet des paragraphes suivants, où est examiné un corpus de bergeries politiques du xve siècle.

6Didier Lechat (Le rôle du bestiaire dans la représentation des ‘estats’ et de leurs devoirs dans le “Quadriloge invectif” d’Alain Chartier, pp. 139-151) analyse les comparaisons animalières présentes dans ce texte datant de 1422, pour étudier la fonction argumentative qu’elles revêtent dans l’ensemble des figures allégoriques utilisées dans cet ouvrage, ainsi que les thèmes de la réflexion politique d’Alain Chartier auxquels elles se rapportent.

7L’étude de Gianni Mombello (Médecins et malades, fables et proverbes, pp. 289-305) parcourt les étapes de la diffusion française de la fable ésopique du Médecin et du Malade, qui figure dans le livre V des fables de La Fontaine mais qui remonte à une longue tradition issue de deux apologues d’Esope, connus dans l’Europe du xve siècle à travers les traductions en latin de L. Valla et de Rinuccio d’Arezzo, elles-mêmes mises en français au xvie et xviie siècles. L’érudition du regretté G.M. permet ensuite de retrouver les origines et les attestations successives du proverbe ‘après la mort le médecin’, figurant dans la version de cette fable parue dans le recueil de Jean Meslier (1629).

8Michel Zink (“Le Livre du roy Rambaux de Frise et du roy Brunor de Dampnemarche”. Un ‘exemplum’ de bon gouvernement, pp. 335-343) met en évidence la coloration bourguignonne de ce roman et montre tout l’intérêt qu’il revêt dans le cadre de la situation historique et politique de l’époque. Conservé dans un manuscrit unique et édité par B. Sargent-Baur en 1967, le texte serait à lire plutôt comme un exemplum centré sur la question du bon et du mauvais gouvernement; l’auteur, probablement un juriste, y développe une conception du gouvernement idéal centrée sur l’idée d’une monarchie qui prenne en compte les opinions et les suggestions des conseillers et d’un monarque constamment guidé par la raison.

Torna su

Per citare questo articolo

Notizia bibliografica

Paola Cifarelli, « Aa. Vv., Remembrances et Resveries. Hommage à Jean Batany »Studi Francesi, 154 (LII | I) | 2008, 164-165.

Notizia bibliografica digitale

Paola Cifarelli, « Aa. Vv., Remembrances et Resveries. Hommage à Jean Batany »Studi Francesi [Online], 154 (LII | I) | 2008, online dal 30 novembre 2015, consultato il 09 août 2020. URL: http://journals.openedition.org/studifrancesi/9132

Torna su
  • Logo Rosenberg & Sellier
  • OpenEdition Journals