Navigazione – Mappa del sito
Rassegna bibliografica
Medioevo

Didier Lechat, “Dire par fiction. Métamorphoses du je chez Guillaume de Machaut, Jean Froissart et Christine de Pizan

G. Matteo Roccati
p. 415-416
Notizia bibliografica:

Didier Lechat, “Dire par fiction”. Métamorphoses du ‘je’ chez Guillaume de Machaut, Jean Froissart et Christine de Pizan, Paris, Honoré Champion éditeur («Études christiniennes», 7), 2005, pp. 512.

Testo integrale

1Les micro-récits, souvent mythologiques, enchâssés dans les dits lyrico-narratifs de la seconde moitié du xive et du début du xve siècles, acquièrent toute leur signification si on les met en relation avec la figure du je, héros ou témoin, instance énonciatrice de la narration dans ces dits. L’ouvrage de D.L., dont la ligne de mire est constituée par «les récritures de récits mythologiques à l’intérieur d’œuvres composées à la première personne» (p. 15), est consacré à l’analyse du contenu et de la place de ces récits insérés à l’intérieur des œuvres. La relation qui les lie à la première personne énonciatrice retient tout particulièrement son attention: «par un système d’analogies directement hérité de la pratique de l’exemplum» (p. 13), ces récits permettent d’éclairer, d’enrichir, de rendre plus complexe la figure du je; surtout, ils sont «le terrain d’élection des réflexions de l’auteur, ou du je présent dans le texte sous le visage d’un poète, sur son art» (p. 13). L’étude, fouillée et documentée, porte essentiellement sur ces récits, principalement mythologiques, mais aussi bibliques et historiques, sans faire abstraction toutefois des autres caractéristiques du genre: poèmes insérés, cadre du songe, recours à l’allégorie, etc. L’analyse privilégie la prise en compte des «conditions de production des œuvres» (p. 18) et la dimension de «récriture» des textes. Cette dernière donne lieu à la confrontation détaillée avec les modèles et à l’examen des procédés pratiqués dans la reprise des textes antérieurs et dans la production de textes nouveaux qui s’en inspirent.

2L’introduction présente le travail et définit les critères suivis dans la délimitation du corpus des œuvres examinées chez les trois auteurs: «emploi de la première personne et présence de récits enchâssés en rapport avec l’auto-représentation» (p. 17). Ont donc été retenus, chez Machaut: Le Jugement dou Roy de Navarre, Le Confort d’ami, La Fontaine amoureuse et Le Livre du Voir Dit; chez Froissart: L’Espinette amoureuse, La Prison amoureuse et Le Joli Buisson de Jonece; chez Christine de Pizan: le Dit de la Rose, le Dit de la Pastoure, le Livre de la Mutacion de Fortune, L’Advision Cristine, le Livre du Chemin de long Estude et le Livre de la Cité des Dames. Après un premier chapitre consacré aux poétiques de la fiction (Prologue de Machaut, Art de Didier de Deschamps, arts de seconde rhétorique, Archiloge Sophie de Jacques Legrand), aux caractères du dit et au rôle de modèle du Roman de la Rose, les trois suivants portent chacun sur un auteur.

3L’A. conclut ainsi son étude: «En insérant ce qu’ils appellent eux-mêmes, occasionnellement, des «fictions» dans leurs œuvres, les auteurs que nous avons étudiés entendent moins prouver la vérité des faits qu’ils rapportent que donner à deviner un message second: il s’agit d’une modalité d’écriture, ou d’élaboration du sens, somme toute comparable à celle de l’allégorie, quoiqu’elle s’exerce par des moyens différents» (p. 459).

4La bibliographie (classée de manière méthodique, pp. 463-498), l’index des notions (pp. 499-502) et celui des noms propres et des œuvres (pp. 503-509) complètent le volume.

Torna su

Per citare questo articolo

Notizia bibliografica

G. Matteo Roccati, « Didier Lechat, “Dire par fiction. Métamorphoses du je chez Guillaume de Machaut, Jean Froissart et Christine de Pizan »Studi Francesi, 152 (LI | II) | 2007, 415-416.

Notizia bibliografica digitale

G. Matteo Roccati, « Didier Lechat, “Dire par fiction. Métamorphoses du je chez Guillaume de Machaut, Jean Froissart et Christine de Pizan »Studi Francesi [Online], 152 (LI | II) | 2007, online dal 30 novembre 2015, consultato il 04 août 2020. URL: http://journals.openedition.org/studifrancesi/9776

Torna su
  • Logo Rosenberg & Sellier
  • OpenEdition Journals