Navigation – Plan du site

AccueilNuméros96Autres articlesDes tessons Khirbet Kerak à Qalʿa...

Autres articles

Des tessons Khirbet Kerak à Qalʿat Semʿan (Syrie)

Dominique Orssaud, Bertille Lyonnet, Pierre-Marie Blanc et Jean-Pierre Sodini
p. 259-272

Résumés

La présence, à Qalʿat Semʿan, d’une quarantaine de tessons étrangers à la céramique byzantino-islamique du site, mais présentant la morphologie, le dégraissant, la couleur et le traitement de surface de l’assemblage connu sous le nom de Khirbet Kerak au Levant, ou Red-Black Burnished Ware dans l’Amuq, permet d’induire la présence d’une petite occupation associée et remontant au deuxième tiers du IIIe millénaire av. n. è. dans le Massif calcaire. Elle est, à ce jour, unique dans cette zone. Les tessons proviennent d’une couche de destruction relativement bien localisée et étaient inclus dans la terre servant de soubassement au pavement d’une partie de la fortification médio-byzantine. L’article en donne une description et propose un certain nombre de comparaisons.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en octobre 2022.

Plan

Le contexte
Le matériel
Comparaisons
Conclusion

Aperçu du texte

Lors des fouilles faites dans le monastère de Saint-Siméon-le-Stylite (Qalʿat Semʿan), en Syrie du Nord, une quarantaine de tessons sortant du cadre typo-technologique byzantino-islamique habituel du site a été mise au jour . Ces fragments ont été identifiés comme appartenant à de la céramique « Khirbet Kerak » datée de l’âge du Bronze ancien III, au cours du deuxième tiers du IIIe millénaire avant notre ère . Cette céramique a été reconnue dès 1926 en Palestine du Nord à Bet Yerah , puis à la fin des années trente dans l’Amuq (Judaidah période XI ou entre les phases Amuq G final et I) et à Afrin , ainsi que dans la région de Ras Shamra (IIIA1) . À proximité de l’Amuq, sur le cours inférieur de l’Oronte, en Syrie, des recherches récentes ont également mis au jour d’importantes occupations à T. el-Bek et à Harim . À l’intérieur des terres syriennes, elle est surtout représentée à Hama (période K) , et quelques tessons proviennent d’Ebla (fin de la période IIA) . Ailleurs, elle n’est ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Dominique Orssaud, Bertille Lyonnet, Pierre-Marie Blanc et Jean-Pierre Sodini, « Des tessons Khirbet Kerak à Qalʿat Semʿan (Syrie) »Syria, 96 | 2019, 259-272.

Référence électronique

Dominique Orssaud, Bertille Lyonnet, Pierre-Marie Blanc et Jean-Pierre Sodini, « Des tessons Khirbet Kerak à Qalʿat Semʿan (Syrie) »Syria [En ligne], 96 | 2019, mis en ligne le 01 octobre 2022, consulté le 18 juin 2021. URL : http://journals.openedition.org/syria/10143 ; DOI : https://doi.org/10.4000/syria.10143

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses IFPO

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search