Navigation – Plan du site
Autres articles

The client kings of Emesa: a study of local identities in the Roman East

Michaela Konrad
Traduction de Mary Wong-Sommer
p. 261-295

Résumés

Les dynastes d’Émèse, la Homs antique au nord-ouest de la Syrie, faisaient partie des plus importants alliés de Rome à la frontière orientale de l’Empire romain. La nécropole de Tall Abū Ṣābūn, mise au jour par Henri Seyrig en 1936 à l’occasion de fouilles clandestines, a livré un certain nombre d’objets qui — en plus d’une tombe pyramidale dynamitée en 1911 — constituent une source de première qualité pour mieux comprendre l’auto-perception des élites locales en Syrie. Tout laisse à penser que ces tombes abritaient l’entourage des rois-clients émésiens. Parmi le mobilier de 22 tombes du début et du milieu du ier s. apr. J.-C. dans la nécropole d’Émèse, on trouve surtout des accessoires vestimentaires et de parure ainsi que des armes et des éléments funéraires. Ces objets ont été soumis à des analyses archéologiques et socioculturelles, mettant ainsi en avant une évolution identitaire de cette partie de la population, parallèlement à une intensification des contacts avec Rome. Alors que jusqu’à la fin du ier s. apr. J.-C. le rituel funéraire et les formes de tombe et d’inhumation se rattachent aux traditions locales mésopotamiennes, les parures et insignes semblent fortement influencés par les cultures des steppes d’Asie centrale. Ces caractéristiques, propres aux élites locales des provinces d’Orient, semblent dans le cas d’Émèse reléguées à un rang second lorsque disparaît leur statut d’allié, pour adopter des formes représentatives romaines. Sur la base des faits archéologiques constatés à Émèse, ajoutés aux sources écrites, plusieurs paramètres d’influence, en termes de création et de changement identitaire des principautés alliés de Rome sont à discuter. L’étude montre que pour Rome, de telles alliances avec les rois locaux dépassaient amplement la volonté d’une politique de sécurité et que les formes de représentation identitaire ne peuvent être comprises que si l’on tient compte de la structure globale sociale, économique et politique.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2019.

Plan

Introduction
Emesa
Emesa as a Roman client kingdom
The cemetery of Emesa-Tall Abū Ṣābūn
Selected finds from the cemetery
Tomb 1
Commentary on selected finds from other tombs
The finds and the necropolis: date, origin and interpretation
Reflections on the origin of the objects
The greater significance of the finds from the royal cemetery of Tall Abū Ṣābūn
Rome and Emesa in the late-republic and early-imperial period
Roman interests in North Syria
The Emesan client kings caught between their local identity and their role as privilegeed stakeholders of Rome
Samsigeramos’ tomb monument
The tomb monument of Samsigeramos in the context of the time
The necropolis, the tomb monument and the issues regarding the local elite’s sense of identity and self-perception
GENERAL ASSESSMENT
Identity and the development of identity
Results and summary

Aperçu du texte

Introduction

Clientships and the identity of East Roman foederati from the 1st cent. bc through the 1st cent. ad were in the very focus of scholarly research of the last years . Given the good literary and archaeological evidence, the concentration on the Eastern foederati of Rome is understandable, although a transregional analysis of the topic still is a desideratum of research, which should also include the (north)western Roman provinces. The reason for this unbalanced scholarly approach lies in the nature of the very different material legacies: whereas in the East we have rich architectural, epigraphic, numismatic, written and even iconographic and sculptural sources, the material resulting from foederati contexts on the northwestern fringe of the Empire mainly consists of tombs and grave goods. Architectural structures here are scarce and pale in comparison to the impressive architecture in the East. The richness of architectural and iconographic sources there has obstructed th...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Michaela Konrad, « The client kings of Emesa: a study of local identities in the Roman East », Syria, 94 | 2017, 261-295.

Référence électronique

Michaela Konrad, « The client kings of Emesa: a study of local identities in the Roman East », Syria [En ligne], 94 | 2017, mis en ligne le 15 décembre 2019, consulté le 25 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/syria/5703 ; DOI : 10.4000/syria.5703

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses IFPO

Haut de page
  • Logo IFPO
  • OpenEdition Journals