Navigation – Plan du site
Archéologie des rituels dans le monde nabatéen recherches récentes

Banquets, sacrifices et offrandes : une étude des restes fauniques de la « Chapelle d’Obodas » (Jabal Numayr, Pétra, Jordanie)

Hervé Monchot
p. 71-84

Résumés

La « Chapelle d’Obodas », à Pétra, est un complexe religieux nabatéen qui se caractérise par la présence de nombreuses structures rupestres et construites, disposées autour d’un grand triclinium rupestre qui donne son nom au site. Les nombreux restes osseux retrouvés, dispersés sur l’ensemble du site, que ce soit dans les diverses salles de banquets (triclinium, biclinium) ou dans les zones de circulation, présentent toutes les caractéristiques de rejets alimentaires. La majorité des ossements de ces dépôts témoigne d’une consommation de viande de mouton/chèvre. Leur état de fragmentation, les traces de brûlures et de découpes révèlent un processus de boucherie menant de l’animal sur pied à la préparation des mets. S’ils représentent bien des restes de banquets, la question des offrandes et du sacrifice dans le monde nabatéen reste ouverte.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2019.

Plan

Le sanctuaire de la « Chapelle d’Obodas »
Les restes fauniques
Répartition spatiale des restes osseux
Les caprinés (Ovis aries/Capra hircus)
La répartition par partie anatomique
Les traces sur la surface des ossements
Profil de mortalité
Les autres espèces
Le cas de l’US 23017 du triclinium construit
Comparaisons avec d’autres triclinia nabatéens
Khirbet edh-Dharih
Khirbet et-Tannur
Dūmat al-Jandal
Discussion
De simples déchets alimentaires
Sacrifices et offrandes
Conclusion

Aperçu du texte

L’homme a toujours associé l’animal à de nombreux aspects de sa vie religieuse (e.g. sacrifices, offrandes funéraires, interdits ou partages alimentaires), comme en témoignent les restes fauniques retrouvés dans les nécropoles et dans les sanctuaires, vestiges directs des animaux abattus, parfois offerts et/ou consommés dans ces contextes. En Nabatène, l’espace cultuel est complexe et deux grandes catégories de bâtiments le caractérisent. Selon L. Tholbecq, « d’une part, la tradition sémitique des installations en plein air se maintient, qu’elles soient situées sur une hauteur (hauts-lieux) ou dans des défilés. D’autre part, à une époque que l’on peut faire remonter au ier s. av. n. è., apparaissent des sanctuaires, dispositifs bâtis plus ou moins complexes intégrant un bâtiment religieux principal » . Dans ce cadre, le triclinium est un élément essentiel de l’appareil communautaire et religieux  (fig. 1). Cette structure architecturale très répandue dans le monde méditerranéen abri...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Hervé Monchot, « Banquets, sacrifices et offrandes : une étude des restes fauniques de la « Chapelle d’Obodas » (Jabal Numayr, Pétra, Jordanie) », Syria, 94 | 2017, 71-84.

Référence électronique

Hervé Monchot, « Banquets, sacrifices et offrandes : une étude des restes fauniques de la « Chapelle d’Obodas » (Jabal Numayr, Pétra, Jordanie) », Syria [En ligne], 94 | 2017, mis en ligne le 15 décembre 2019, consulté le 22 septembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/syria/5865 ; DOI : 10.4000/syria.5865

Haut de page

Auteur

Hervé Monchot

Labex Resmed – Université Paris Sorbonne, UMR 8167 « Orient & Méditerranée » – herve.monchot@wanadoo.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Presses IFPO

Haut de page
  • Logo IFPO
  • OpenEdition Journals