Navigation – Plan du site

AccueilÀ propos de la revueRecommandations aux auteurs

Recommandations aux auteurs

Tous les manuscrits soumis à l’attention de la rédaction doivent être adressés par courrier électronique (texte au format .doc, .docx, .odt et PDF ainsi que l’illustration, le cas échéant) à syria@cnrs.fr.

Le comité de lecture de Syria se réunit deux fois par an mais la rédaction reçoit les soumissions tout au long de l’année. Les articles prennent rang dans le processus de publication quand ils ont été acceptés en version définitive.

L’acceptation du manuscrit final est soumise au respect des recommandations aux auteurs ci-dessous.

Important : tout changement d’adresse (postale ou électronique) en cours d’expertise ou de production doit être signalé à la rédaction.

Langues utilisées

Les manuscrits peuvent être proposés en français, allemand, anglais, espagnol ou italien.

Le style doit être correct, exempt de fautes. Le rôle de la rédaction n’est pas de réécrire ni de terminer les articles.

Orthotypographie

Pour l’orthographe et la typographie françaises, on se reportera avec profit aux ouvrages suivants :
A. Jouette, Dictionnaire d’orthographe (Usuels Poche), Paris, Le Robert, 2006.
Lexique des règles typographiques en usage à l’Imprimerie nationale, Paris, Imprimerie nationale.
C. Gouriou, Mémento typographique, Paris, Cercle de la Librairie, 1990

Présentation du texte

Le manuscrit sera envoyé au format électronique, en word et en pdf. Le texte pdf sera identique à celui du fichier word.

Dans le cadre d’articles utilisant un alphabet autre que latin et les caractères de translittération, les polices unicodes (notamment Times NewRoman) seront privilégiées.

Il est recommandé de fragmenter un texte assez long avec des intertitres (trois niveaux maximum sont possibles).

Les références bibliographiques seront placées en notes de bas de page en numérotation continue (et non incluses entre parenthèses dans le texte) et abrégées sous la forme <Auteur date> (nom de l’auteur en petites capitales) ; l’utilisation de Id. et Ibid. est à proscrire.

On évitera également autant que possible les renvois internes à une page précise (les renvois généraux – de type infra ou supra – ainsi que les renvois internes à des notes de bas de page sont par contre communément admis).

Résumés et mots-clés

Les articles paraissent accompagnés de trois résumés. En conséquence, les auteurs joindront à leur manuscrit un résumé de 1 000 signes (120-140 mots) maximum en français, en anglais et en arabe (au besoin, la traduction en arabe sera faite par l’Ifpo).

Cinq mots-clés sont également demandés aux auteurs. Le choix de mots répertorié dans le thésaurus proposé par Frantiq, les Pactols, leur est vivement recommandé : <https://pactols.frantiq.fr/opentheso/>

Références bibliographiques

Les références abrégées seront développées et rassemblées dans une bibliographie finale (en un bloc ou divisée en « Sources anciennes » et « Références modernes ») qui correspondra uniquement aux références citées en notes de bas de page, sur le modèle suivant.
Nom de l’auteur date Initiale-prénom Nom, Titre de la monographie (coll no), lieu d’édition.
Nom de l’auteur date Initiale-prénom Nom, « Titre de l’article », titre de la revue no, p. xxx-xxx.
Nom de l’auteur date Initiale-prénom Nom, « Titre de l’article », dans Initiale-prénom Nom de l’éditeur scientifique (éd.), titre de l’ouvrage, lieu d’édition, p. xxx-xxx.

Les noms d’auteurs s’écrivent avec une capitale initiale, suivie de petites capitales (mise en forme>police>petites capitales ou raccourci Ctrl-maj-K). À défaut de petites capitales, ne pas utiliser les grandes capitales mais des minuscules. Selon les normes en vigueur, les auteurs anciens s’écrivent en minuscules

Exemples :
Vincent et Abel 1932 H. Vincent et F. M. Abel, Emmaüs, sa basilique et son histoire, Paris.
Piccirillo 2007 M. Piccirillo, « Dall’archeologia alla storia. Nuove evidenze per una rettificazione di luoghi communi riguardanti le province di Palestina e di Arabia nei secoli iv-viii d.C. », dans A. Quintavalle (éd.), Medioevo mediterraneo: l’Occidente, Bizanzio e l’Islam (Collection 21), Milan, p. 95-111.
Rousée 1962 J.-M. Rousée, « Chronique archéologique. Jérusalem. Piscine Probatique », RB 69.1, p. 107-109.

Il est vivement recommandé d’utiliser les abréviations de périodiques, collections et ouvrages courants. On pourra recourir aux sites suivants : Base Zenon DAI (ex-Dyabola) : <http://opac.dainst.org> ;
liste des abréviations de L’Année philologique : <http://www.annee-philologique.com/aph/index.php>
On peut enfin consulter l’ouvrage de B. Mathieu, Abréviation des périodiques et collections en usage à l’Institut français d’archéologie orientale, Le Caire, Ifao, 2003 (disponible en ligne : <http://www.ifao.egnet.net/publications/outils/recommandations/>)

Illustration

Elle sera fournie par l’auteur. Tous les documents doivent être libres de droits ; l’obtention des droits de reproduction nécessaires, y compris sur internet, est de la responsabilité de l’auteur.

Légendes et crédits

Chaque figure doit avoir un numéro d’ordre, reporté dans le texte à l’endroit souhaité par la mention (fig. x). On donnera à part — après le texte de l’article — une liste des figures, numérotées en continu, le texte concis de la légende et le nom de l’auteur du cliché ou du dessin, ou encore la référence du livre d’où il est tiré.
Par ex. : Dessin A. Chuzeville ; ou : d’après Rallo 1989, fig. 12.

Enregistrement

Tiff pour les documents Photoshop en niveau de gris et en couleurs en 300 dpi.
Photoshop EPS pour les documents en 1200 dpi (Bitmap, option blanc transparent).
Illustrator EPS pour toutes les images traitées sous Illustrator.

Les documents de qualité insuffisante seront refusés.

Taille des figures

L’illustration fournie, quelle qu’elle soit (photos n/b, couleur, dessins au trait, figures, tableaux) doit être compatible avec une réduction éventuelle et rester lisible. Nous vous rappelons que le seuil de lisibilité est de 0,30 pt pour les traits et de 6 pt pour le texte, la justification maximale d’une page de Syria étant de 160 x 230 mm.

Les auteurs peuvent proposer à la rédaction une échelle de reproduction et un groupement des figures mais en aucun cas réaliser eux-mêmes la maquette, qui sera assurée par la rédaction.

Transmission des illustrations

Vos illustrations, travaillées sur Photoshop, Illustrator, Excel (pour les tableaux et graphiques), ou simplement scannées, peuvent parvenir à la rédaction par l’intermédiaire d’un serveur externe après accord de la rédaction.

Épreuves

Nous vous remercions de bien vouloir noter que la procédure de publication de Syria est modifiée pour faciliter la préparation en ligne et que la validation de votre manuscrit s’effectue en deux temps :

1/ Un PDF de votre manuscrit corrigé et structuré vous est d’abord transmis, sur lequel tous les compléments d’information et corrections doivent être portés, soit sous forme manuscrite si vous faites un tirage, soit sous forme de post-it sur la version PDF.

La mise en forme, minimale, est provisoire et aucune mise en page n’est effectuée à ce stade, notamment pour ce qui concerne l’illustration, présentée en taille maximale possible compte tenu de leur qualité. Des réductions et regroupements interviendront lors de la mise en page.

Cette relecture est la seule qui permette des interventions sur le fond et la forme (texte) de l’article.

2/ Vous recevrez par la suite votre manuscrit mis en page, toujours sous format PDF, pour une validation de l’agencement et de la dimension des images. Aucune modification de fond (texte, légendes, nombre et nature des images) ne sera possible à ce stade.

Contact

Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à nous contacter :

  • Pour la partie éditoriale scientifique : Françoise Briquel Chatonnet, rédactrice en chef,
    francoise.briquel-chatonnet@cnrs.fr

  • Pour les questions de rédaction, la PAO et les questions techniques : Gaëlle Coqueugniot, éditrice, syria@cnrs.fr

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search