Navigation – Plan du site

AccueilNuméros123Louis Simonin, ingénieur mineur e...

Louis Simonin, ingénieur mineur et expert de la « race rouge »

Louis Simonin, mining engineer and expert on the “red race”
Aldo Trucchio
p. 71-85

Résumés

Louis Laurent Simonin (1830-1886) est un ingénieur mineur marseillais connu aussi bien des scientifiques de son époque que du grand public grâce à ses récits de voyage et ses reportages sur les mines du monde entier. Il est également membre de la Société d’anthropologie de Paris et l’un de ses récits de voyage est cité par Louis Figuier, le vulgarisateur le plus lu de l’époque, dans le contexte d’une comparaison entre la « race rouge » et les hommes préhistoriques. L’analyse de ce passage sera l’occasion de repenser les sciences de l’homme au moment de leur constitution et, plus précisément, d’identifier le réseau de savoirs et de pouvoirs dans lequel le racisme et le colonialisme se montrent comme constitutifs du discours scientifique moderne sur l’homme.

Haut de page

Notes de la rédaction

DOI de cet article sur Erudit : https://doi.org/10.7202/1076342ar

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en septembre 2021.

Plan

Introduction
Louis Simonin et la Société d’anthropologie de Paris
Louis Simonin et Louis Figuier
Un texte exemplaire
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

Louis Laurent Simonin (1830-1886) est aujourd’hui cité surtout par les historiens de la littérature, car son livre La vie souterraine (1867) est l’une des sources principales de Germinal d’Émile Zola et de Sans famille d’Hector Malot. Ingénieur minier originaire de Marseille, pionnier de l’archéologie minière (notamment avec des études sur la civilisation industrielle des Étrusques), Simonin sera également, pour une dizaine d’années, une sorte de reporter des mines de plusieurs pays du monde pour des revues scientifiques. Au cours de ses voyages en Amérique du Nord, il entre en contact avec des peuples autochtones, auxquels il dédie plusieurs articles et chapitres de ses récits de voyage ainsi que trois livres entiers. À partir de la fin des années 1860, ses reportages connaissent un certain succès, ce qui lui vaut d’être considéré comme un expert des « races » de l’Amérique du Nord. Une dizaine des photographies d’Autochtones qu’il a prises au cours de ses voyages sont ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Aldo Trucchio, « Louis Simonin, ingénieur mineur et expert de la « race rouge » »Tangence, 123 | 2020, 71-85.

Référence électronique

Aldo Trucchio, « Louis Simonin, ingénieur mineur et expert de la « race rouge » »Tangence [En ligne], 123 | 2020, mis en ligne le 01 septembre 2021, consulté le 15 juin 2021. URL : http://journals.openedition.org/tangence/1238

Haut de page

Auteur

Aldo Trucchio

Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie (CIRST)/Université du Québec à Montréal
Aldo Trucchio est chercheur au Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie (CIRST) à l’Université du Québec à Montréal. Titulaire d’un doctorat en philosophie politique (Université de Naples « L’Orientale ») et d’un doctorat en langue et littérature françaises modernes (Université de Genève), ses recherches se situent au carrefour de la philosophie, de la littérature et de l’histoire des sciences. Ses plus récentes recherches portent sur l’œuvre du critique et historien de la médecine Jean Starobinski et sur les figures d’altérité entre science et littérature au xixe siècle. Il a publié de nombreux articles sur ces sujets et dirigé plusieurs ouvrages collectifs (pour la liste de ses publications, voir la page https://uqam.academia.edu/AldoTrucchio). Après une monographie sur l’anthropologie politique de Baruch Spinoza, il prépare un nouveau livre sur les relations entre langages littéraire et scientifique, dont la parution est prévue pour 2021.

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
La revue Tangence est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Université du Québec à Rimouski
  • Logo Université du Québec à Trois-Rivières
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search