Navigation – Plan du site

La réception de Cassius Dion chez Corneille : le débat Agrippa-Mécène (Histoire romaine, livre 52) et le débat Cinna-Maxime (Cinnaii, 1)

Cassius Dio’s reception in Corneille: the Agrippa-Maecenas debate (Roman History, book 52) and the Cinna-Maximus debate (Cinna, ii, 1)
Marion Bellissime
p. 77-92

Résumés

Cet article présente les liens entre le texte de Cassius Dion (Histoire romaine, début du iiie siècle) et celui de Corneille (Cinna, 1642). Après avoir montré que le texte historique du livre 52 et le débat entre Agrippa et Mécène à propos de l’avenir politique d’Octave servent de sous-texte au texte dramatique et au dialogue entre Cinna et Maxime, nous mettons en avant le fait que Corneille se réapproprie le texte dans une perspective différente, au point d’avoir peut-être influencé les lectures ultérieures de Dion. Cette réappropriation n’a été rendue possible que par la double nature rhétorique et historique, à la frontière de deux genres, de l’historiographie antique, particulièrement visible dans les prosopopées.

Haut de page

Notes de la rédaction

DOI de cet article sur Erudit : http://dx.doi.org/10.7202/1051080ar

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en avril 2019.

Plan

Présentation du débat de l’Histoire romaine
L’Histoire romaine comme sous-texte de Cinna
1. Cinna-Mécène
2. Maxime-Agrippa
3. D’un texte à l’autre
Pourquoi refaire le débat ?
1. Intérêt dramatique, création du dilemme cornélien
2. Intérêt poétique, de la declamatio in utramque partem à l’affrontement scénique
3. Intérêt critique, caution historique

Aperçu du texte

Il est bien connu que Corneille a tiré l’argument de Cinna (1642) du De clementia de Sénèque. Sénèque y rapporte qu’Auguste, sur les conseils de Livie, décida de traiter la conjuration de Cinna non par la répression mais par le pardon. Les critiques n’ont pas manqué de rappeler que d’autres sources antiques étaient à l’œuvre dans le texte de Corneille. Cassius Dion, un historien grec de Rome de l’époque sévérienne, est souvent mentionné pour la première partie de la pièce : le débat entre Cinna et Maxime à l’acte ii rappelle en effet le débat développé par Dion dans son Histoire romaine (livre 52), entre Agrippa et Mécène, à l’attention de celui qui n’est pas encore Auguste.

Nous tenterons de croiser les deux textes de Cassius Dion et de Corneille pour analyser la postérité de l’œuvre de Dion. Nous voudrions montrer que les choix narratifs de Dion et la façon dont il a décidé de construire son récit en fonction de son projet historiographique ont aiguillé la lecture qu’en a fait Corn...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marion Bellissime, « La réception de Cassius Dion chez Corneille : le débat Agrippa-Mécène (Histoire romaine, livre 52) et le débat Cinna-Maxime (Cinnaii, 1) », Tangence, 116 | 2018, 77-92.

Référence électronique

Marion Bellissime, « La réception de Cassius Dion chez Corneille : le débat Agrippa-Mécène (Histoire romaine, livre 52) et le débat Cinna-Maxime (Cinnaii, 1) », Tangence [En ligne], 116 | 2018, mis en ligne le 01 avril 2019, consulté le 11 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/tangence/397

Haut de page

Auteur

Marion Bellissime

Fondation Thiers-CNRS, Université Bordeaux Montaigne
Marion Bellissime est docteure en Histoire, langues et littératures anciennes. Ancienne pensionnaire de la Fondation Thiers-CNRS, elle est rattachée à l’UMR Ausonius de l’Université Bordeaux-Montaigne et membre du programme ANR « Dioneia », consacré au renouvellement des études sur Cassius Dion. Elle s’intéresse aux liens entre rhétorique et historiographie. Elle a récemment produit quatre contributions à la monographie Cassius Dion : nouvelles lectures (Ausonius, 2016) et prépare la publication, aux Belles Lettres, de l’édition traduite et commentée des livres 52 et 53 de l’Histoire romaine de Cassius Dion.

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
La revue Tangence est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Université du Québec à Rimouski
  • Logo Université du Québec à Trois-Rivières
  • OpenEdition Journals