Navigation – Plan du site
Rituels

Entre désirs et structures

L’usage cultuel de l’encens dans le taoïsme et la société chinoise contemporaine
Georges Favraud
p. 162-167

Notes de la rédaction

En ligne : retrouver l’article complet sur journals.openedition.org/tc : Techniques&Culture 70 « Matérialiser les désirs. Techniques votives » :https://journals.openedition.org/tc/10285

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Image d’ouverture

Image d’ouverture

Un maître officiant de tradition Zhengyi au belvédère des Nuages blancs de Shanghai, lors de l’apex du rituel de « présentation de la requête » aux empyrées célestes (jinbiao ou songbiao). Les groupes de ritualistes effectuent quotidiennement ces rituels d’une journée complète, à la demande de familles shanghaïennes de diverses classes sociales.

© Georges Favraud, 2007

Lors de mon arrivée sur mon terrain d’étude au grand sanctuaire du Pic du Sud en juillet 2015, tout le monde parlait de la récente interdiction de faire entrer de l’encens dans la montagne. En Chine, l’encens peut être considéré comme l’objet votif par excellence lors de la démarche de pèlerinage : le terme chinois qui désigne le culte signifie littéralement « brûler l’encens » (xianghuo 香火) et « faire entrer, présenter l’encens », désigne précisément le fait d’aller en pèlerinage dans un temple (jinxiang 進香). Transformé par le feu, l’encens produit des fumées et des cendre...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Georges Favraud, « Entre désirs et structures », Techniques & Culture, 70 | 2018, 162-167.

Référence électronique

Georges Favraud, « Entre désirs et structures », Techniques & Culture [En ligne], 70 | 2018, mis en ligne le 06 décembre 2018, consulté le 15 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/tc/10318

Haut de page

Auteur

Georges Favraud

Georges Favraud est chercheur associé au LISST - Centre d’anthropologie sociale (UMR 5193) et enseignant en anthropologie et en sinologie à l’université Toulouse Jean Jaurès.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page