Navigation – Plan du site

Circuit de publication

Le circuit de publication de Techniques&Culture repose en premier lieu sur la formulation d’un appel à contributions placé sous la responsabilité d’un∙e à trois coordinateur∙rice∙s, éditeur∙trice∙s scientifiques de numéro thématique (https://journals.openedition.org/tc/10477).

Les propositions de coordination d’un numéro thématique sont évaluées collégialement deux fois par an, au printemps et à l’automne, par le comité de rédaction de la revue (https://journals.openedition.org/tc/1554). Une proposition peut être acceptée, avec ou sans modification, ou refusée. Une fois accepté, l’appel à contributions est diffusé, simultanément en français et en anglais, sur le site de la revue, son carnet, ses pages facebook et twitter, ainsi que dans les principales listes de diffusion du domaine.

Les contributeur∙trice∙s intéressé∙e∙s par l’appel à contributions en cours y répondent en proposant une note d’intention (https://journals.openedition.org/tc/10485). Les contributions sont évaluées par le, la ou les coordinateur∙trice∙s du numéro en concertation avec la rédaction de la revue. Les critères d’évaluation reposent sur la qualité et la pertinence de la réponse à l’appel, le projet iconographique associé, ainsi que sur l’équilibre pressenti du numéro en construction par rapport à l’ensemble des notes d’intentions reçues. Cet équilibre est notamment sensible aux disciplines représentées, aux espaces géographiques étudiés, aux types de corpus mobilisés ainsi qu’au statut et au genre des contributeur∙trice∙s intéressé∙e∙s. La rédaction encourage en effet la création de numéros rassemblant des auteur·e·s issu·e·s de disciplines, d’institutions et de pays différents. Les propositions d’articles de doctorant∙e∙s en fin de thèse et de post-doctorant∙e∙s sont bienvenues. Si le volet papier de la revue est publié en français (des traductions sont éventuellement possibles), le volet électronique accueille également des textes en anglais.

À cette sélection succède une étape, marque de fabrique de la revue, qui constitue le temps fondateur préalable à l’élaboration de tout projet de numéro : les Rencontres de Techniques&Culture organisées à Marseille en partenariat avec le Mucem. C’est véritablement lors de ces ateliers que débutent construction et maillage du numéro. Les contributeur∙trice∙s sont invité∙e∙s à présenter en 10 minutes leur projet de contribution lequel est ensuite discuté pendant 10 minutes. Une semaine avant les rencontres, une version rédigée (pré-V1) peut être envoyée aux coordinateur∙trice∙s du numéro et au comité de rédaction de la revue afin d’enrichir les débats.

À l’issue des journées et des discussions collectives, les contributeur.trice.s sélectionné.e.s sont invité.e.s à envoyer à la rédaction, dans le mois qui suit les rencontres, une version aboutie de leur texte (V1) travaillée en tenant compte des suggestions, commentaires et/ou réorientations éventuelles. À ce stade, les textes sont évalués en double aveugle (par un membre des comités de Techniques&Culture et par un.e relecteur.trice extérieur.e). Ils peuvent être acceptés, avec ou sans modifications, ou refusés si les propositions ne correspondent pas aux standards attendus ou à l’orientation prise par le numéro. Les grilles d’évaluation et avis anonymes et circonstanciés sont transmis aux contributeur∙trice∙s.

Les contributeur∙trice∙s dont les V1 ont été retenues sont invité∙e∙s à envoyer leurs V2 dans un délai d’un mois. Leur texte entre alors dans le processus d’édition proprement dit et de mise en forme.

La plupart du temps les V2, grâce au travail attentif que permet notre circuit singulier (appel, rencontres, avis et relectures des évaluateurs enrichies d’un avis voire d’une lecture des coordinateurs scientifiques et repères fournis par la rédaction), répondent aux demandes et aux contraintes du projet initial. Celui-ci évolue vers la constitution d’un numéro équilibré, avec ses contingences tant intellectuelles que formelles, prenant en compte la diversité des recherches, leurs correspondances et complémentarités. Toutefois, il arrive que le processus se grippe. Si la reprise de la V1 donne une V2 trop éloignée des éventuelles demandes de modification, la contribution peut essuyer un refus qui sera argumenté et être ainsi écartée du processus de publication. Les éditeurs scientifiques du numéro, les nouvelles sollicitations éventuelles des relecteurs et la rédaction concourent toutefois à aider l’auteur∙trice qui peine à formaliser sa V3 afin qu’elle réponde au mieux aux attendus.

Le, la ou les coordinateur∙trice∙s du numéro thématique est/sont chargé∙e∙s de l’introduction qui présente l’état de l’art sur la question, l’originalité du numéro ainsi que les apports des contributions sélectionnées au champ délimité.

L’ensemble du processus prend habituellement entre 12 et 18 mois.